The Last Door – Chapitre 4 : Ancient Shadows

Enfin ! L’attente aura été longue, mais le quatrième et dernier chapitre de The Last Door est enfin sorti. Dernier ? Pas tout à fait, puisque les développeurs espagnols de The Game Kitchen entendent désormais s’orienter vers une approche de type « saison ». Ce chapitre 4 clos donc la saison 1. Alors, que nous réserve-t-il ?

Un peu d’économie

Après deux premiers épisodes de haute volée et un troisième un petit ton en dessous , il aura donc fallu attendre un peu plus que prévu pour voir arriver ce quatrième chapitre. La raison ? Pour faire simple, les problèmes économiques du studio et de l’Espagne en général ont forcé l’un des principaux développeurs à quitter le projet. On imagine aisément les conséquences pour une petite équipe d’indépendants. The Game Kitchen a donc dû revoir son organisation, notamment en ce qui concerne la saison 2 à venir : plutôt que de démarrer dès à présent le travail sur le prochain volet comme il avait coutume de le faire, le studio souhaite cette fois-ci attendre que la levée de fonds pour ce dernier soit complètement terminée. Il y a donc de fortes chances pour que le début de la saison 2 ne soit pas disponible avant cet été, ce qui permettra tout de même aux développeurs de prendre du recul par rapport à cette première saison.

Avec la sortie de ce quatrième épisode, le troisième est désormais accessible gratuitement (tout comme les deux premiers). Malheureusement, le travail de localisation n’a pour le moment pas vraiment favorisé le français, puisque seul le premier épisode est disponible dans la langue de Molière. Pour le reste, il faudra être anglophone pour profiter de l’intégralité de la saison 1 (le quatrième épisode n’est disponible qu’en anglais, les précédents étant tout de même traduits dans d’autres langues, comme l’espagnol ou l’italien). Notons que la sortie du quatrième volet s’accompagne d’une excellente nouvelle : la possibilité de télécharger gratuitement l’ost du premier épisode (en revanche, celle du dernier chapitre ne sera disponible que prochainement, et uniquement pour les backers). Vu la qualité des compositions de Carlos Viola, c’est un passage obligé, qu’on aime le jeu ou non.

Retour à la solitude

Ce quatrième volet s’ouvre sur un dialogue entre deux personnages, permettant de nous remémorer certains évènements des épisodes précédents. L’un d’eux est le psychanalyste de Devitt, personnage principal tourmenté en proie aux mystères qui entourent la disparition de son ami Athony Beechworth, point de départ de son aventure angoissante. Celle-ci l’a mené dans un ancien pensionnat, ravivant les souvenirs d’une sorte de petite société occulte à laquelle il appartenait, ainsi qu’Anthony et un autre vieil ami : Alexandre. C’est chez ce dernier que se rend Devitt dans ce quatrième épisode de The Last Door.

En un sens, cet épisode se rapproche énormément du premier, dans une sorte de boucle bouclée. Comme dans le premier, il s’agira ici d’explorer la demeure d’un ancien ami de Devitt, et comme dans le premier, Devitt y sera seul – ou presque. Pas ou peu de dialogues, quelques notes de journal intime à lire, on retrouve une ambiance pleine de solitude, admirablement mise en valeur par un environnement sonore toujours aussi impeccable. Les effets visuels horrifiques, déjà un peu en retrait dans le chapitre 3, sont encore plus discrets dans celui-ci. C’est dommage, dans la mesure où ils étaient l’un des éléments accrocheurs du début de la saison. Heureusement l’atmosphère est toujours aussi réussie, et si on pouvait auparavant comparer The Last Door à l’univers d’Edgar Allan Poe, il y a dans ce chapitre une ambiance qui tire vers H. P. Lovecraft. Plus que jamais, mieux vaut y jouer dans le noir et avec un casque audio pour profiter au maximum de l’expérience.

Point’n click rapide

Les difficultés du studio évoquées plus haut aident à relativiser l’un des gros défauts de cet épisode : sa courte durée. A peine une heure et demie pour en venir à bout, les énigmes étant très peu nombreuses et les lieux à explorer relativement limités. On sent que l’équipe n’a pas pu intégrer au jeu tout ce qu’elle aurait voulu y mettre. Comme d’habitude, le nombre d’objets et d’éléments cliquables reste peu élevé, afin de garantir une difficulté accessible qui ne nuit pas à l’ambiance : on peut chercher un moment et s’immerger dans l’enquête de Devitt, mais on ne se retrouve jamais bloqué, ce qui risquerait de sortir le joueur du jeu, et ce faisant de nuire à son expérience.

Si on ne retrouve pas ici de personnages étranges comme dans les deux épisodes précédents, les énigmes et les objets qu’il faudra collecter s’intègrent dans l’univers horrifique du jeu et y participent : une chambre noire, du sang, des ossements, un brin de folie… l’horreur est bien au cœur de l’aventure. L’épisode s’achève (trop vite) sur une fin qui n’en est pas une, se focalisant à nouveau sur les personnages présentés dans l’introduction, qui tentent de retracer le parcours de Devitt. Seront-ils au cœur de la saison 2 ?

Conclusion

La saison 1 de The Last Door se clôt donc sur une nouvelle réussite en termes d’ambiance, et on attend désormais de voir ce que la saison 2 va apporter et comment elle va renouveler le jeu. Car si ce dernier est globalement très bon, on sent depuis l’épisode précédent comme une tendance à la baisse : moins d’impact, durée de vie plus faible… Rien de dramatique, le résultat étant toujours de très bonne facture, mais de quoi susciter l’envie d’un souffle nouveau. The Game Kitchen a décidé de faire du prochain chapitre le début d’une nouvelle saison, on dirait que nous sommes sur la même longueur d’ondes. Rendez-vous cet été.

[youtube cLaOQ-fDCR0 640 390]

3 réflexions au sujet de “The Last Door – Chapitre 4 : Ancient Shadows”

  1. Parce que Skywilly pleure sur twitter pour que je commentes ici (il doit être en manque :p), l’anglais n’est pas forcement requis: le jeu est déjà dispo en espagnole et d’autre langue viendront s’ajouter au fur et à mesure, la communauté est assez active sur le jeu.

    Concernant la durée de vie, 1H30 pour un quart du jeu (en supposant que la première saison est un jeu complet) c’est super correct! Au final ça te fait un jeu à 6/7H de jeu, qui pour un point and click est dans la moyenne!

    Répondre
  2. Effectivement, le chapitre est maintenant disponible en espagnol. Ce n’étais pas le cas lors de la rédaction du test ^^

    Pour la durée de vie, disons que 1h30, c’est plus court que les épisodes précédents… et qu’on avait envie d’un peu plus.
    Maintenant oui, fondamentalement et si on replace l’épisode dans la totalité du jeu, c’est très acceptable (surtout que tous les épisodes sauf le dernier sont gratuits, et qu’il suffit d’avoir payé une fois pour avoir accès à tous les nouveaux épisodes gratuitement).

    Répondre

Laisser un commentaire