Marvel Heroes : The Winter Soldier

On ne l’attendais tout de même pas aussi rapidement, mais voila que Bucky, le petit protégé de Captain America, devenu « Le Soldat de l’Hiver » après un lavage de cerveau Made In Hydra, débarque dans Marvel Heroes avec la ferme intention de ne pas passer inaperçu. Pour l’occasion, il a la voix de Solid Snake et un costume inspiré du film Captain America 2. Et c’est tout ?

Flingues en pagaille

Créé en mars 1941 par Jack Kirby et Joe Simon dans Captain America Comics #1, Bucky commence doucement avec un simple tir de pistolet bien senti qui ne coûte pas d’énergie. Et rapidement, on découvre une mitraillette qui tire une rafale toutes les cinq secondes, du tir répété dans tous les sens ou encore un triple tir constant qui consomme beaucoup. Dans les trois cas, c’est sympathique dans l’idée, mais malheureusement peu malléable. Quand ce n’est pas l’énergie qui descend trop vite, c’est le manque de fluidité du tout qui ennuie. Entouré par les ennemis, vos rafales de cinq secondes ne serviront à rien (surtout qu’elles manquent méchamment de précision et ne sont finalement utiles que contre les boss et les ennemies massifs).
Grosse déception donc : Bucky est surarmé, mais tire un peu à blanc. Il va donc falloir voir davantage du côté des gadgets. En plus de son amélioration « Winter Soldier » améliorant sa force de frappe, notre soldat a le droit à une roulade lui bénéficiant d’un camouflage optique bienvenue (et très pratique pour rejoindre rapidement un boss dans les terminaux dédiés). La possibilité de lancer quelques grenades, même en étant invisible, est très intéressante. Il va rapidement falloir concentrer vos points d’aptitudes dans ces pouvoirs.

no images were found

Un bras de métal qui ne sert pas à rien

Autre particularité du Soldat de l’Hiver : son bras mécanique, qui frappe au sol et électrifie les ennemis alentours. On a le droit aussi à une vague électrique façon « tazer » et dans les deux cas, c’est une réussite. Ces deux pouvoirs sont excellents et bien utilisés, se révèlent même un poil trop abusés. Pas grave, cela compense avec le manque de force des tirs d’armes à feu. Son gros pouvoir, débloqué au Niveau 52, est par contre très réussi et amusant : Bucky monte à l’echelle, sur un poste de mitrailleur en hélicoptère et à vous le tir Air-Sol complètement destructeur pendant quelques secondes. Un vrai bonheur !
On reprochera à David Hayter de surjouer son personnage (comme toujours ?) et de proposer un doublage beaucoup trop poche de celui de Solid Snake. Surtout qu’il n’est pas constant : certaines fois, certaines phrases sont plus douces, moins référencés « MGS » ce qui prouve qu’il y a un petit manque de logique dans ce doublage. On ne s’attendait pas à trouver cette voix décevante…
Invisible, puissant au corps à corps, pratique (mais faiblard) à distance, Bucky manque clairement d’équilibre malgré tout. On sent que les développeurs ont pris leur temps mais manquent quand même des phases de test pour le rendre plus intéressant à jouer. En l’état, il est tout de même très intéressant (et son costume du film est extrêmement bien conçu, en plus de son costume « classique » de qualité). Mais ce n’est pas un indispensable pour autant, pour le moment.

Laisser un commentaire