Metrocide

T.J Trench est un tueur à gages évoluant dans un monde futuriste dystopique qui n’a rien à envier à Blade Runner, Deus Ex et les autres. Vu de haut, le jeu de Flat Earth Games propose de se débarrasser de cibles le plus discrètement possible. Mais avec quel gameplay, exactement ?

Un début laborieux

Non, vous ne rêvez pas, Metrocide se veut un Hitman dans le monde de Deus Ex, mais avec une vue aérienne très pixélisée et sans vraiment de détails dans les animations. Metrocide, c’est un peu comme si on vous faisait jouer dans une ville sombre avec le mode « carte » de Tortues Ninja sur NES. Ça y est, vous voyez un peu quelle perspective vous offre Metrocide visuellement ? Clairement, les graphismes, ce n’est pas son fort : le jeu manque tout d’abord cruellement d’identité et on verra surtout des robots policiers vous chercher, des passants tous identiques si ce n’est la couleur de leurs habits et beaucoup de gens en imperméables. Parce que les impers, c’est la classe.

Vous commencez par aller rencontrer un contact vous offrant des contrats. Ceux-ci ciblent une personne en particulier dont vous devrez vous débarrasser. Pour ce faire, il faut vous en approcher via votre radar. Une fois ceci fait, un clic droit sortira l’arme de votre poche et un clic gauche chargera le tir à venir. Oui : chargera. Car il faut du temps et de la précision pour tuer d’une balle la cible, avant qu’elle ne vous tue si elle est plus rapide et bien armée. Une fois le corps au sol, à vous de le planquer. Mais si vous avez tiré à proximité d’une caméra, d’un passant qui se prend pour un héros, de la police ou encore d’un drone, alors vous serez recherché. Et comme pour les cibles : une balle suffit à vous tuer.

Les débuts sont compliqués et on recommence mille fois avant de comprendre un peu du gameplay et des mécaniques de jeu de Metrocide. Problème : l’intelligence artificielle est au ras des pâquerettes et peut vous surprendre à (ne pas) être recherché sans aucune raison valable. Il y a beaucoup d’aléatoire involontaire quand on joue contre une telle I.A et c’est fortement dommage.

Une répétitivité ennuyante

Metrocide n’a pas de scénario à proprement parler. Il vous demande de tuer des gens et de les planquer dans les égouts/dans une cachette la plus proche puis d’empocher votre gain ensuite. Tout cela sans vous faire repérer. Ensuite vous améliorez vos armes, en obtenez de nouvelles, pour participer à des contrats plus difficiles et peut-être, pouvoir changer de lieu histoire de renouveler l’environnement. Mais concrètement, on fait toujours la même chose dans le jeu de Flat Earth Games.

Loin d’être un indispensable et planté par une I.A complètement naze, Metrocide est une bonne idée mal réalisée. Le jeu ne parvient pas à convaincre dans son domaine et, si effectivement on peut s’y amuser quelques heures si on aime les jeux injustement difficiles, il est tout de même bien dur d’en dire du bien. On espère sincèrement que ce n’est qu’un raté pour ce jeune studio. Oublions-le, très vite…

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.