Metrico +

Metrico +

N’ayant pas de Vita, je n’avais jamais eu l’occasion de jouer au premier Metrico. Le concept du jeu m’intéressait pourtant, une sorte de mix entre jeu de plate-forme et puzzle game où chacune de vos actions permet d’interagir avec un élément du décor. Depuis fin août, une version totalement repensée pour des machines ne disposant pas de tactile ou de gyroscope est disponible sur PC, PS4 et Xbox One, l’occasion de le tester enfin.


20161021152553_2


Bon alors, qui fait quoi ?

Les premiers pas dans Metrico + sont assez étranges. Le jeu ressemble à un platformer plutôt classique où on dirige un personnage en vue de côté dans des environnements très épurés. Mais très rapidement, on se rend compte que certaines actions permettent d’interagir avec le décor. Se déplacer vers la droite peut par exemple faire bouger en même temps une plate-forme vers la droite. Des fois ce sera un saut qui fera monter une colonne, la mort de votre personnage pour activer un interrupteur, etc. De nombreuses façon de jouer avec les objets seront ajoutées au fil des six mondes pour complexifier peu à peu les choses.

Chaque nouveau tableau se déroule en plusieurs étapes : analyser les éléments avec lesquels vous pouvez interagir (ne vous inquiétez pas ils sont mis en avant), comprendre quelle action permet de les activer et déduire dans quel ordre vous allez devoir effectuer vos mouvements. On se prend très vite au jeu et au bout d’une heure j’étais totalement absorbé, m’émerveillant à chaque nouvelle énigme et ressentant une grande fierté à chaque succès. Si les premiers mondes sont relativement faciles (certaines énigmes sont tout de même assez vicieuses), les derniers proposent de réels défis qui vous tiendront en haleine un bon moment. Certains éléments sont par exemple activables un certain nombre de fois et vous n’aurez donc pas le droit à l’erreur. Heureusement, une touche permet de remettre à zéro l’énigme en cours et recommencer immédiatement sans devoir passer par le menu.


20161020132406_1


C’est joli chez vous

Outre ses puzzles, l’autre gros point fort du jeu est son ambiance. Entre les histogrammes, les cônes et autres formes géométriques qui s’animent dans tous les sens, la musique qui se déclenche aux moments-clé et une histoire sans aucun texte que l’on comprend peu à peu avec le personnage principal qui se « robotise », j’ai vraiment passé un excellent moment. Contrairement à ce que je pensais au départ, chaque monde arrive à instaurer un univers particulier pour donner un réel sentiment d’avancée dans le jeu.

Pour les amateurs de puzzles, le jeu propose pas mal de défis cachés à accomplir une fois l’aventure bouclée. Je ne vous en dis pas plus car ils sont masqués dans les succès steam, mais sachez que vous aurez de quoi vous occuper après vos trois ou quatre heures passées à terminer le jeu pour la première fois.


Metrico + a été une excellente surprise. Je m’attendais à une sorte de walking simulator où le décor s’anime suivant les boutons pressés, mais c’est en fait un puzzle game très bien conçu proposant des énigmes intéressantes et variées. Les graphismes épurés contribuent à apporter une ambiance apaisante et j’ai vraiment passé un excellent moment. Les aficionados des puzzles trouveront peut-être le jeu un peu facile, mais pour ma part les derniers mondes étaient au top. Assez corsés pour me faire réfléchir un bon moment et être content d’avoir trouvé la solution, mais pas trop pour ne pas être frustré.


Laisser un commentaire