Marvel’s Guardians of the Galaxy : The Telltale Series

Marvel’s Guardians of the Galaxy : The Telltale Series

Vous n’aviez vraisemblablement pas assez de Batman, Minecraft, Walking Dead, Game of Thrones et les autres alors Telltale revient avec une nouvelle franchise à adapter : les Gardiens de la Galaxie de Marvel. Pas du tout canon avec les comics ni même avec les films, cette nouvelle saga d’histoire interactive nous propose son propre univers. Comme d’habitude, chaque épisode sera critiqué ici au fil des sorties. L’article sera donc régulièrement mis à jour.


Episode 1 : Tangled Up in Blue

S’inventant son propre univers Marvel, Telltale se permet ainsi une totale liberté. C’est pourquoi en plus de proposer des visuels de personnages tantôt inspirés des films (Star Lord), tantôt des comics (les autres), le studio nous livre une histoire absolument originale. Les Gardiens de la Galaxie commencent cette aventure par un affrontement avec le titan Thanos, grand méchant s’il en est de l’univers Marvel. Reste qu’avant d’aborder les choses qui fâchent, on ne peut que constater la présence d’une histoire plus maline et intéressant que prévu.

Rocket est toujours énervé, Drax ne comprend toutes les subtilités du dialecte humain, Gamora est la maman de tout ce groupe, Groot est… Groot et évidemment, Star Lord cabotine à chaque fois qu’il ouvre la bouche. En tous les cas, c’est vous qui allez avoir le droit de lui faire répondre de vilaines choses à toutes les questions qui lui sont posées. Vous en ferez un égoïste ou un mec juste marrant, a moins que vous préfériez un peu des deux. De toute façon, si ce n’est une moue de protagoniste ou une réponse différente de quelques mots, vos réponses n’auront pas vraiment de grandes conséquences sur la suite des événements. C’est le style Telltale.

C’est ennuyant, surtout qu’un grand choix est proposé en milieu d’épisode amenant à une pirouette scenaristique énervante qui annule complètement l’ampleur qu’aurait pu prendre cette décision. Tant pis : l’épisode se veut dynamique, bourrin, marrant. Est-ce qu’il réussit à l’être ? Oui et non : si effectivement il y a de l’action, on ne peut que bailler devant le rythme de l’histoire qui est beaucoup trop entrecoupée de blancs et de micro-chargements. Le tout est servi par des musiques bas de gamme (la faute à une absence totale de droits pour des musiques 80’s dignes de ce nom). On retiendra cependant des flashbacks de la vie de Star-Lord enfant, très réussis.


Motivant pour la suite mais déjà blindé de défauts, ce premier épisode nous rappelle celui de la Telltale Series dédiée à Batman. C’est prometteur, mais comment ne pas revoir les mêmes problèmes à chaque épisode ? Reste un scénario de base assez malin pour donner envie d’en savoir plus. Pour l’instant, soyez patients et attendez notre avis sur les épisodes suivants.


Laisser un commentaire