Rusty Lake Hotel
Windows mac iOS Google Play

S’inspirant de la série Twin Peaks, Rusty Lake est autant le nom du studio néerlandais que de l’endroit mystérieux dans lequel leurs jeux prennent vie. Le genre « escape the room » qui demande de s’échapper d’une pièce en résolvant une succession de puzzles est devenu leur spécialité avec d’abord des jeux disponibles sur mobiles et navigateurs nommés les Cube Escape, surréalistes et offrant des ambiances sordides et fascinantes. Puis, par la suite, les développeurs voient plus grand et proposent un jeu complet sur Steam, aujourd’hui déjà rejoint par une suite « Rusty Lake Roots ».


“Bienvenue dans mon hôtel ! J’espère que votre séjour sera agréable…”

Un dîner presque parfait

Quand on vous dit que le jeu s’inspire de Twin Peaks c’est pour son pitch surréaliste et glauque. Les personnages, semblables à des humains à tête d’animaux, se réunissent dans un hôtel sur invitation d’un être mystérieux, Mr Owl. L’histoire ne tarde pas à virer au huis clos morbide, dans la lignée des Dix petits nègres d’Agatha Christie. Alors, qui sera au menu ce soir ?

Parent de nombreux représentants flash disponibles gratuitement un peu partout sur le web, le gameplay de type « escape game » est très simple à comprendre : on a affaire à un point & click dont le principe est de s’échapper d’une pièce en résolvant des énigmes d’apparence simples mais dont les clés de la résolution sont dissimulées dans les autres écrans (les escape games se déroulant usuellement à la première personne, il n’y a pas de protagoniste à déplacer). Il n’y a pas forcément de liens logiques entre actions et conséquences : en aidant par exemple notre hôte, on sera récompensé par un objet tout à fait improbable mais qui d’un coup, apparaît comme l’élément-clé d’un étrange puzzle (fantastique oblige !).

En créant des équivalences, vous devrez trouver la valeur de chacune des masses.

Pourtant la logique n’est pas partie aux oubliettes puisque les petites énigmes sollicitent bien souvent nos connexions synaptiques dans la partie « logique et déduction » de notre cerveau : (énigmes basées sur des équations à deux inconnues, séquence à retrouver en faisant preuve d’observation ou encore puzzles stratégiques demandant au joueur de faire preuve d’anticipation). On alterne donc entre énigmes classiques et originales, certaines reposant d’avantage sur la logique mathématique et d’autres sur l’observation et la déduction.



Une chouette « patte » artistique à prix dégriffé

Les dessins réalisés pour le jeu Rusty Lake Hotel ont une ligne claire et un style sobre à base de grands aplats de couleurs. On peut dire que dans un puzzle-game la lisibilité des scènes est primordiale. On va en effet être amené à inspecter chaque recoin des pièces dans lesquelles on se trouvera, à la recherche du moindre indice qui pourra débloquer la situation. A côté de ça règne cette ambiance noire, presque en décalage avec le style visuel choisi mais qui au final fonctionne très bien dans le sens où l’atmosphère étrange du jeu n’en est que renforcée.


Dans le fond, Rusty Lake Hotel ne propose rien de nouveau mais ce qu’il propose est intelligent, bien pensé et réalisé avec soin. Pour les sceptiques allez faire un tour sur le site du studio pour vous essayer à des jeux flash gratuits reprenant l’univers du jeu. Pour ceux qui sont convaincus, il ne reste qu’à débourser la modique somme de 1,99 € pour vous offrir ce petit (mais non moins réussi) jeu d’énigmes.

Cette review a été co-écrite avec Parallel Platypus dont l’expertise en mathématiques a bien été utile lors de la résolution des énigmes du jeu.

Kitsune-Musume

Ancienne amasseuse compulsive de jeux boite, j'aime à me perdre désormais sur les terres fertiles de l'indépendant. Gameuse à tendance no-skill/casu/basheuse de la touche X, testeuse de résistance mentale aux low-framerates avec ma vieille (mais fidèle) brouette connectée, j'aime les armes lourdes et badass, les univers immersifs et les scénarios bien ficelés. A l'inverse, j'ai horreur des jumpscares (flipette de catégorie 3), je fuis les collectes poussives de piécettes et je recule devant mes devoirs de rédaction d'une biographie.

Kitsune-Musume

Kitsune-Musume

Ancienne amasseuse compulsive de jeux boite, j'aime à me perdre désormais sur les terres fertiles de l'indépendant. Gameuse à tendance no-skill/casu/basheuse de la touche X, testeuse de résistance mentale aux low-framerates avec ma vieille (mais fidèle) brouette connectée, j'aime les armes lourdes et badass, les univers immersifs et les scénarios bien ficelés. A l'inverse, j'ai horreur des jumpscares (flipette de catégorie 3), je fuis les collectes poussives de piécettes et je recule devant mes devoirs de rédaction d'une biographie.

2 pensées sur “Rusty Lake Hotel

  • 02/08/2017 à 07:29
    Permalink

    J’ai toujours aimé les jeux de ce genre. Ça pousse vachement à réfléchir et à utiliser nos cellules grises. Je vais peut-être me laisser tenter, car il n’est pas trop cher.

    Répondre
  • 21/08/2017 à 20:09
    Permalink

    Il faut savoir que c’est loin d’être le seul jeu ! Il fait partie d’un ensemble que vous pouvez retrouver sous le nom de “Cube”. Mais aussi un autre jeu du nom de “Rusty Lake Roots”. Les deux Rusty Lake sont lié par le temps (certains moment se passe en même temps), alors que les “Cube” se passe ensuite. Bref, je les adore ! Et vivement le prochain.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.