Descenders
Windows

La dernière fois que j’avais parlé du studio néerlandais RageSquid, c’était pour Action Henk, un excellent runner surnommé affectueusement « le mec qui glisse sur les fesses » par mes enfants. Les voici de retour avec un nouveau jeu de vitesse, Descenders, qui propose des descentes endiablées en VTT.



A fond à fond à fond

Quand on parle de descendre des pentes à vive allure en jeu vidéo, on pense directement au snowboard et pourquoi pas au skateboard. Mais cette fois-ci, c’est le mountain bike qui est à l’honneur et je vous avoue que j’avais hâte de tester le résultat.

Tout commence par un court tutoriel où on nous explique que les gâchettes servent à accélérer et freiner, que le stick droit contrôle la position du corps du cycliste et que le gauche sert à la direction et aux rotations. Les premières minutes sont un peu délicates, on se mélange les pinceaux, on saute à contre-temps, on dérape au lieu de simplement tourner, mais assez rapidement le contrôle du personnage s’avère intuitif, surtout si vous avez déjà joué à SSX ou Skate, les sensations sont similaires.

Une fois cette formalité expédiée, il est temps de signer votre premier contrat avec une équipe. Trois choix sont possibles : Kinetic pour les fans de vitesse, Enemy pour les amateurs de cascades et enfin Arboreal pour les amoureux de hors-piste. Ne vous trompez pas car cette signature générera des stages spécifiques par la suite et il n’y a pour le moment aucun moyen d’en changer.



Vélo tout terrain

Quatre environnements sont actuellement disponibles. Le but de chacune de vos sessions de jeu sera de terminer une poignée de niveaux dans Highlands pour accéder à Forest, puis à Canyon et enfin à Peaks.

Pour corser un peu la difficulté, votre personnage commence avec quatre points de vie et en perd de un à trois à chaque chute (en fonction de la gravité). Autant dire que vos premiers essais s’arrêteront rapidement.

A la fin de chaque stage, vous pourrez vous déplacer sur une carte et choisir la prochaine étape. Vous ne verrez pas les tracés mais vous verrez une estimation de la pente, du nombre de virages et de sauts, ce qui vous donnera une bonne idée de ce qu’il vous attend.

Outre passer la ligne d’arrivée en un seul morceau, vous aurez à chaque fois un objectif bonus à accomplir pour ajouter une vie à votre compteur en cas de réussite (placer deux backflips, terminer en moins de 35s, atteindre la vitesse de 65km/h, etc.).

Le dernier niveau de chaque environnement sera l’occasion de vous frotter à un boss jump, un saut impressionnant où vous devrez maitriser pleinement votre vitesse pour ne pas vous fracasser lamentablement. C’est assez sympa comme idée, surtout qu’en réussissant trois fois cette épreuve vous débloquerez un raccourci pour l’environnement suivant et vous pourrez donc par la suite commencer directement dans la forêt par exemple, ou vous entrainer dans n’importe quel endroit que vous aurez préalablement déverrouillé par ce biais.

La génération procédurale des niveaux est excellente et même après une petite dizaine d’heures de jeu, je continue à découvrir de nouveaux obstacles et je n’ai jamais eu l’impression de passer deux fois au même endroit.

Pour varier encore plus les plaisirs, les stages sont parfois générés de nuit, dans la brume et même sans tracé, vous aurez dans ce cas en haut de l’écran une flèche indiquant la direction de la ligne d’arrivée ainsi que sa distance et vous aurez à vous frayer votre propre chemin (très fun dans le canyon ou la montagne).



Le meilleur cycliste mondial

Chaque action en jeu (figure, dérapage, vitesse importante…) vous octroiera un peu de réputation. Vous monterez ainsi peu à peu de division jusqu’à rejoindre l’élite mondiale. Des éléments cosmétiques se débloqueront en parallèle pour modifier l’apparence de votre vélo, de votre casque, vos vêtements, lunettes, etc.

Mais n’allez pas croire qu’il suffira de jouer énormément pour progresser, car si vous pouvez gagner de la réputation, vous pouvez également en perdre. Chaque chute vous infligera une grosse pénalité. Autant vous dire que si vous faites une mauvaise session de jeu, vous terminerez avec moins de points qu’au départ, ce qui peut être assez frustrant. Personnellement je le prends bien car mis à part la satisfaction personnelle ce système n’apporte pas grand chose, laissez-moi juste envoyer un message à tous mes contacts qui ont moins de points et je suis de nouveau à vous. La seule chose un peu dommage est que ça n’incite pas le joueur à prendre des risques, surtout dans les derniers environnements qui sont assez difficiles sans même chercher à faire trop de figures.

Le jeu vient tout juste de débarquer en accès anticipé, mais j’espère vraiment qu’ils ont prévu un mode carrière un peu plus fourni car j’ai peur que les joueurs (moi y compris) se lassent vite de juste enchainer les environnements pour marquer des points.

En tout cas la maniabilité du personnage est exemplaire, c’est un vrai plaisir de descendre à fond les pentes et j’espère qu’ils trouveront une solution pour inciter le joueur à se surpasser en permanence. Des daily runs sont d’ailleurs prévues et je sais d’avance que j’y participerai avec joie à chaque fois que j’aurai un peu de temps libre pour prendre ma dose de Descenders.

J’ai également vu qu’ils comptaient ajouter tout un ensemble de figures car pour le moment vous pouvez uniquement incliner votre vélo dans les airs, faire des flips, des rotations, ainsi que des wheelies / toppies (le fait de rouler sur la roue arrière ou avant). Après ce n’est pas ce que je préfère dans ce type de jeu et le simple fait qu’il soit grisant de dévaler les pentes à toute vitesse me suffit amplement.


J’avais adoré Action Henk et les développeurs de RageSquid m’ont séduit à nouveau avec Descenders. Les sensations de vitesse sont excellentes, le cycliste se contrôle parfaitement et on sent vraiment que l’on progresse au fil du temps. Les quatre environnements déjà présents proposent des obstacles très variés et une fois que le mode daily run sera mis en place, avec la qualité de génération procédurale des niveaux déjà présente, vous aurez de nombreuses heures de jeu devant vous. J’espère vraiment qu’un mode carrière un peu plus fourni verra le jour, mais en l’état Descenders est déjà très bon et si vous vous éclatiez à l’époque sur SSX, nul doute que vous adorerez également ce titre. En tout cas pour ma part j’en suis déjà accro.


Bestio

Fan de shmup, de hack'n slash et plus globalement de tout ce qui est typé arcade. Si je teste un jeu, il y a de fortes chances que ça explose de partout et que l'écran soit rempli de boulettes.

Laisser un commentaire