Omensight

Omensight

Je découvrais il y a deux ans le studio canadien Spearhead Games et leur jeu Stories The Path of Destinies. J’avais beaucoup aimé l’idée de refaire plusieurs fois les niveaux en prenant des décisions différentes pour essayer de bloquer toutes les fins possibles. J’étais donc impatient de découvrir ce qu’ils nous réservaient cette fois-ci.



Le jour le plus long

L’heure est grave, la Haute Prêtresse Vera a été assassinée, permettant au démon Voden de s’échapper de sa prison et de détruire le monde. Heureusement, tout n’est pas encore perdu car vous êtes la Messagère, un être magique possédant le pouvoir de remonter le temps et de revivre le dernier jour des personnes auxquelles elle s’est liée.

Votre but est simple, découvrir ce qui s’est réellement passé et comprendre comment modifier le cours des événements. Chaque session de jeu vous permettra de revivre le dernier jour de l’un des quatre héros du jeu. Il y a Indrik, le Chef de l’Empire, Draga, sa Générale des Armées, Ratika, la Chef de la Rébellion et Ludomir, un homme ours, ami de Vera qui veut absolument venger sa mort.

Vous pourrez choisir librement qui accompagner à chaque partie. Vous découvrirez alors ce qu’il a fait durant le dernier jour, où il s’est rendu, qui il a rencontré, etc. Le soir venu, Voden détruira le monde et vous serez renvoyé à l’aube par une sorcière pour continuer votre enquête. Tout ce que vous aurez découvert sera conservé et peu à peu vous comprendrez le lien qui unit les différents personnages de l’histoire.

Le jeu est découpé en actes. Vous progresserez de l’un à l’autre à chaque fois que vous ferez une découverte capitale appelée omensight. Vous aurez alors la possibilité d’envoyer une vision d’un des derniers instants de la Haute Prêtresse aux personnages pour modifier leur comportement et les choix qu’ils feront durant le dernier jour.

L’histoire est vraiment intéressante, pleine de rebondissements et j’ai vraiment pris plaisir à comprendre peu à peu l’intrigue. En plus, contrairement à Stories, même s’il n’y a que quatre environnements principaux, les développeurs ont su suffisamment varier les chemins pour ne pas donner l’impression de repasser en permanence aux mêmes endroits. Ils ont également mis en place un système de raccourci, permettant de retourner rapidement au moment où vous avez un choix à faire, sans avoir à vous retaper tout le début des niveaux déjà terminés.



Je prends une photo et je viens vous savater

Le jeu est magnifique. Omensight reprend le rendu graphique de Stories, sauf que cette fois-ci la gestion des couleurs est bien mieux maîtrisée et l’ensemble est à tomber par terre. Je me suis souvent arrêté pour prendre des screenshots, juste pour le plaisir des yeux. La bande-son est également très bonne, renforçant l’action lors des combats et sachant se faire plus discrète lors des phases d’exploration.

Niveau gameplay c’est très dynamique. La Messagère est un vrai régal à contrôler et au fil du temps vous allez acquérir de nouveaux pouvoirs (ruée fantôme pour passer au travers des ennemis, délai du temps pour les ralentir, poigne fantôme pour les projeter…). A côté de ça vous disposerez d’une attaque rapide, une attaque puissante et une esquive permettant de contre-attaquer si vous la lancez au bon moment. En fonction de votre enchainement de touches, vous pourrez projeter les monstres dans les airs, infliger des dégâts de zone, etc.

Vous récupérerez également des cristaux permettant de débloquer des passifs renforçant la puissance de votre Messagère (plus de points de vie, de dégâts, durée des compétences…). Suivant le personnage que vous accompagnez, vous aurez également accès à une compétence spéciale (Ludomir saute dans les airs et écrase ses ennemis, Ratika chante et augmente votre vitesse de déplacement et d’attaque, etc.). Chose intéressante, au fil de votre aventure vous évoluerez aussi bien aux côtés de la Rébellion que de l’Empire, vous faisant prendre conscience que personne n’est ni tout blanc ni tout noir.

Vous devrez d’ailleurs obtenir la confiance de tous pour qu’ils vous apprennent à déverrouiller des sceaux magiques, permettant ainsi d’accéder à la crypte et autres lieux « secrets » indispensables à l’avancée de l’enquête.

Si vous êtes attentif, vous pourrez également découvrir de nombreuses zones spéciales contenant des coffres et surtout les souvenirs des personnages principaux pour mieux cerner leurs personnalités et les évènements qui ont abouti à cette dernière journée de combat entre les deux factions.


J’avais bien aimé Stories il y a deux ans mais ce nouveau jeu de Spearhead Games est meilleur en tout point. L’aspect combat est bien mieux maîtrisé, la direction artistique est à tomber par terre et l’idée de revivre la dernière journée aux côtés des différents protagonistes de l’histoire fonctionne parfaitement. D’autant plus que l’écriture est bonne et qu’au fil des heures de jeu les rebondissements s’enchaînent et nous font en permanence douter sur ce qui s’est réellement passé et qui est / sont le(s) méchant (e s). Si je devais trouver un défaut je citerais l’aspect couloir du titre et le fait que chaque nouvelle journée nous promène en ligne droite, mais vu qu’à chaque fois les chemins changent, ce serait vraiment pour pinailler. Quand je vois à quel point le studio a progressé, j’ai hâte de tester leur prochain jeu !


Laisser un commentaire