Lethal League Blaze

Lethal League Blaze

Lethal League premier du nom a été acclamé par la critique dès sa sortie. Mais à peine quelques mois plus tard, il devint très difficile de trouver un partie en ligne tant les joueurs avaient désertés les serveurs. On n’attendait donc pas forcément que la Team Reptile sorte un second essai, au plus grand plaisir des fans de Lethal League dont je fais partie.



Une version surboostée

Le but de Lethal League ? Se foutre sur la gueule avec une balle de baseball. Jouable jusqu’à 4 en équipe ou chacun pour soi, en ligne ou en local, les joueurs s’acharnent à taper dans une balle qui prend alors de la vitesse et blesse les adversaires qu’elle rencontre. Plusieurs personnage sont disponibles et possèdent chacun leurs spécificités. C’est simple et efficace, le gameplay est facile à prendre en main même si ça devient vite un gros bordel à l’écran et qu’on se repère davantage aux sons lorsque la balle devient si rapide qu’elle est invisible. Malgré un design très propre, c’est probablement cette fausse difficulté à se repérer qui a fait fuir les nouveaux joueurs et qui a transformé peu à peu les parties de Lethal League en tournoi local. 

4 ans après la sortie de Lethal League, la Team Reptile revient avec Lethal League Blaze, une version surboostée du jeu d’origine. Beaucoup de nouveautés sont au rendez-vous, à commencer par un mode solo assez court mais suffisant pour servir de bon tutorial et pour découvrir les nouveaux personnages. On en apprend un peu plus également sur l’univers du jeu, sans pour autant rentrer dans les détails. Deux nouveaux modes de jeu font aussi leur apparition : le Lethal Volley, avec un nom assez explicite où le but ne sera pas de toucher son adversaire, mais bel et bien de respecter les règles originales du volley. Le second mode Dans le Mille, fera apparaître des énormes cibles aux murs. Il faudra alors protéger la cible qui porte notre couleur et toucher la cible adverse avec la balle.



Venez y jouer en ligne !

On retrouve cependant le même soucis que dans Lethal League premier du nom : quand on ne sait pas jouer et qu’on regarde l’écran, on perd très vite le fil et on ne comprend plus rien à ce qu’il se passe. Difficile donc d’attirer de nouveaux joueurs malgré un gameplay qui au final, n’est pas si compliqué. L’OST est aussi longue que qualitative (pour les amoureux de Jet Set Radio, on trouve même une compo d’Hideki Naganuma). Les musiques nous plongent parfaitement dans l’ambiance du jeu et les décors et personnages ne font que renforcer cela, pour un jeu qui au final peut se résumer par “taper des gens avec une balle”. Pour les plus furieux, il est possible de jouer des matchs classés en ligne en 1 contre 1. Et quand on voit jouer les meilleurs, on constate que Lethal League Blaze peut devenir extrêmement technique quand on maîtrise le gameplay à la perfection. J’ai pris une claque tellement grosse que désormais je me contente des parties rapides, ou de gagner contre Skywilly.

Lethal League Blaze est un excellent jeu de “combat”, avec une ambiance visuelle et sonore fabuleuse et un gameplay aux petits oignons. C’est réellement Lethal League en mieux et on ne pouvait pas en espérer davantage. Le seul défaut restera à jamais que les parties en ligne se font rares et pour cause, toutes les parties de Lethal Volley que j’ai voulu héberger n’ont jamais trouvé de joueur. C’est très dommage, mais le jeu à toutes les qualités pour se retrouver dans les soirées compétitives entre amis ou dans des petits événements. Alors maintenant, il est l’heure de prendre sa manette, mettre un casque avec le volume à fond, et casser des têtes avec des balles de baseball… dans le jeu, hein !

Laisser un commentaire