Hypnospace Outlaw

Hypnospace Outlaw


Vous étiez où en 1999, quelques mois avant le bug de l’an 2000 ? Dans ce monde parallèle, retour aux grosses images en 256 couleurs : nous sommes sur “le vieux” Internet. Nous sommes choisi pour être un membre de la police de la toile. Il va falloir fouiller le net à la recherche d’infractions : vol de copyright, piratage, virus et autres malhonnêtes habitudes seront à condamner. Avec un petit outil, on peut « gommer » un élément d’un site et, s’il est validé comme interdit, on gagne de l’argent.

Avec la monnaie durement acquise, pas de loot boxes mais des achats de fond d’écran, de musiques d’un vieux player qui rappellera des souvenirs aux trentenaires et autres dépenses obligatoires pour progresser dans ses enquêtes. Hypnospace Outlaw raconte un internet dirigé d’une main de fer et fait évidemment tout ce qu’il peut pour être caustique, malin et réfléchi. Même le DarkNet aura ses moments de gloire dans ce jeu hors du commun qui propose une demi-douzaine d’heures d’enquêtes variées et de recherches amusantes à travers les univers de plusieurs personnages attachants et/ou marquants.

Ecrit avec talent, proposant un univers visuel particulier entre hommage et vraie artistique rétro, Hypnospace Outlaw souffre d’enquêtes finales légèrement moins bonnes que le reste du jeu et surtout, un poil bloquantes pour les moins habitués à l’investigation. Reste un titre hors du commun qui raconte quelque chose d’important avec beaucoup de talent. Un O.V.N.I qu’on conseille fortement, malgré l’absence d’une version française.

Laisser un commentaire