Rapide Critique

Mars Alive

Développeur : Winking Entertainment

Date de Sortie : 18 Juin 2019 – Prix : 16,99 €

Jeu VR de son état, Mars Alive place le joueur dans la peau d’un scientifique envoyé sur Mars pour étudier la planète rouge. Son nom ? John Moon. Bah tiens. Manque de bol : un activiste de l’organisation « Terre Bleue Pure » fait exploser la base martienne et vous avec : vous vous retrouvez seul dans un désert avec des débris de base autour de vous et un petit habitat, nommé le HAB, qui permet de rester en vie.

Ce titre fut essayé sur PlayStation VR par votre serviteur et autant vous dire que ce fut une galère mémorable. Non pas que le jeu soit compliqué à comprendre, avec sa version française très moyenne mais qui se comporte bien lors des phases de dialogues par ordinateur avec d’autres membres perdus de l’expédition. Mais voilà : Mars Alive est d’une lenteur incroyable. On sort, on fait quelques pas qui nous semblent une éternité pour trouver de l’eau, des débris, des barres chocolatées (des « Mars », évidemment) et d’autres points d’intérêt mais les allers et retours sont extrêmement pénibles à supporter. On s’ennuie ferme, VR ou pas.

Plusieurs missions sont proposées et dynamisent la chose : trouver des objets, explorer des zones, analyser des endroits fixes, réparer des stations, planter ses légumes, tout cela pendant qu’on tente de gérer ses jauges de nourriture, d’oxygène, de soif et de température.

En plus d’être pénible, Mars Alive est excessivement moche. Les textures sont immondes, les modélisations hasardeuses et le clipping est ahurissant : alors que Mars est vide (en toute logique), le moteur du jeu trouve le moyen de faire disparaitre des montagnes devant nous juste pour gagner un peu en framerate. Du grand n’importe quoi, qui peine, énerve puis force à la capitulation avec un bon Rage Quit des familles.

Mars Alive n’est pas le jeu que vous recherchez. C’est dommage, car il a plein d’idées intéressantes, mais l’exécution est tout sauf amusante.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

D'autres Critiques

Laisser un commentaire