Rapide Critique

Tenderfoot Tactics

Développeur : Badru, Michael Bell, Isa Hutchinson, Taylor Thomas, Zoe Vartanian, Madison Pathe  – Éditeur : Ice Water Games
Date de Sortie : 21 Octobre 2020 – Prix : 20,99 €

2020 est clairement l’année du tactical-RPG et je ne vais pas m’en plaindre étant donné que j’ai pu vous livrer quasi une critique par mois sur ce genre de jeu, même en laissant un certain nombre de ceux-ci de côté. Évidemment, il est toujours très compliqué de réussir à innover sur des jeux aussi riches en mécaniques et où on a très souvent un petit gimmick qui vient saupoudrer une recette très classique (mais qui a largement fait ses preuves).

Tenderfoot s’inscrit exactement dans cette catégorie. En reprenant les mécaniques fondamentales apportées par un Final Fantasy Tactics, les combats se dérouleront dans de petites arènes carrées, avec une gestion du dénivelé importante et la possibilité de réaliser deux actions (se déplacer et utiliser une capacité). De plus, on retrouvera la gestion de classes où pour faire évoluer vos personnages vers de nouvelles, vous devrez atteindre un certain niveau dans d’autres (on a récemment vu ce système dans Fellseal).

Bref, ce n’est pas dans son système de combat que Tenderfoot Tactics surprend, même s’il a de bonnes idées. La première est de montrer, via un chiffre sur la tête, l’ordre de jeu de chacun des participants (qui pourra évidemment être retardé en fonction des compétences utilisées). La seconde est l’apport d’une notion de temps réel pendant les combats. Si tout se joue bien au tour par tour, les effets sont eux en temps réel (par exemple l’environnement qui prend feu, des dégâts de poison que l’on subit dans le temps), impliquant de ne pas réaliser d’action pour ne pas amplifier ce type de dégâts.

Là où Tenderfoot surprend, c’est sur tout ce qui se passe entre chaque combat. Là où habituellement on nous raconte une histoire par image fixe ou animée et que l’on se déplace d’un champ de bataille à un autre, ici vous déplacerez votre groupe de gobelins en temps réel dans un énorme archipel : Tenderfoot Tactics est un tactical en monde ouvert, et ça ce n’est pas commun. Cette idée de se balader dans un monde est géniale, permettant ainsi de prendre part au combat que l’on souhaite ou non (le niveau du combat est symbolisé par un énorme cercle allant du vert au rouge). Vous devrez parfois jouer de discrétion en esquivant de justesse les rondes ennemies pour atteindre ce refuge de repos, qui vous servira de respawn en cas de mort.

Mais le jeu se rate sur deux aspects : sa narration et son interface. Pour le premier, on nous explique vaguement qu’un brouillard pas cool a perturbé l’esprit de tous les gobelins des environs et la conséquence est que les dieux ont perdu leur pouvoir, ne pouvant plus guider les différentes tribu et c’est à vous de corriger tout ça… et c’est tout. Ensuite, c’est un peu open-bar, on ne sait absolument pas quoi faire à part découvrir le monde sans trop de but. Heureusement, vous avez un aigle avec vous, qui d’un coup de roulette de souris prend son envol et vous permet de voir les environs, où des icônes s’afficheront sur les différents endroits importants. Libre à vous par la suite de choisir votre destination.

Quant à l’interface, c’est une catastrophe, pas intuitive, elle vous mènera plus d’une fois à faire des erreurs : lors des combats, en plus de vous déplacer et d’attaquer, vous aurez aussi la possibilité de passer votre tour. Plutôt que de mettre les deux boutons (attaque et mouvement) au même niveau et mettre l’attente un peu plus en retrait, c’est l’attaque qui a une position absolument pas naturelle. L’interface de l’inventaire n’est pas plus réussie, même si heureusement elle ne provoquera pas de catastrophe comme dans les combats.

Au final, Tenderfoot Tactis est un magnifique générateur de combat tactique un peu austère, où il faudra accepter de souffrir les premières heures pour y découvrir une vraie profondeur de mécanique une fois les classes intermédiaires débloquées.  

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Crim

Crim

Intégriste gaucher depuis 1983. Les cailloux: GOTY des armes depuis 2013.

1 réflexion au sujet de « Tenderfoot Tactics »

Laisser un commentaire