Rapide Critique

Pilgrims

Développeur : Amanita Design – Éditeur : Amanita Design

Date de Sortie :  7 Octobre 2019 – Prix : 4,99 €

Depuis le temps, on connait parfaitement la formule des productions d’Amanita Design et depuis le temps, on ne s’en lasse pas. En le comparant à leurs point and click toujours doux, pétillants de bonne humeur, jamais bavards et toujours accompagnés d’une bande sonore incroyable qui nous fait lâcher plus d’un sourire, Pilgrims ne déroge à aucune de ses règles.

Dans une contrée un peu féérique, on y suivra un homme, aux allures de cowboy, au petit matin après une partie de poker bien arrosée de la veille. On y trouvera des objets ainsi que des gens (notamment nos camarades de jeu du fameux dernier soir), que l’on devra aider dans leur quête et pour laquelle certains nous accompagneront. Chaque objet, en plus de sa vocation à faire progresser l’aventure, servira à obtenir une pitrerie dans chacun des tableaux où on l’utilise à tort. Aussi notre cowboy utilisera un balai pour faire monter la poussière alors que le diable s’en servira pour taper les gens. Et ce sera ainsi durant tout le jeu.

Allant de surprise en surprise, on ne découvre qu’à la fin vers où le jeu souhaite nous amener dans son histoire, en se permettant une petite rejouabilité pour découvrir certaines scènes sous un autre angle en fonction de certaines actions que nous réalisons durant l’aventure.

Évidemment nous ne pouvons pas passer à côté de la bande sonore, où l’on y retrouve Floex, déjà à l’œuvre sur Machinarium et Samorost 3, avec une B.O à l’image du titre : rayonnante de bon humeur. Malgré que le jeu soit un peu court (une bonne heure pour un run complet), il serait dommage de passer à côté d’une friandise de cette qualité ! 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Crim

Crim

Intégriste gaucher depuis 1983. Les cailloux: GOTY des armes depuis 2013.

D'autres Critiques

Laisser un commentaire