Rapide Critique

Grunnd

Crim
Publié le 7 février 2023

Développeur

SEKTAHOUSE

Éditeur

SEKTAHOUSE

Date de Sortie

26 janvier 2023

Prix de lancement

12.49 €

Testé sur

PC

Une bande-annonce mystérieuse, entrainante, rythmée, bref, qui pose un univers avec un peu de  gameplay, suffit à émoustiller le joueur·se qui réclame sa part de nouveauté vidéoludique. Lors de son annonce en novembre 2021, avec son kickstarter (réussi), le jeu a directement séduit l’amateur de point and click et de truc sombre qui est en moi, sans passer par la case soutien du projet.

Et il faut dire que Grunnd a une sacrée gueule, avec ses gros aplats de noir saupoudrés de couleurs vives, souvent les personnages avec qui on va interagir, parfois le ciel et cet aspect très photographique des personnages qui explose à l’écran. Avec ses influences Kafka-ienne et David Lynch-ième, on était en droit de s’attendre à une bizarrerie bien sombre. Et bien, le contrat est parfaitement respecté, sauf qu’il l’est tellement qu’on ne comprend strictement rien à ce qui se passe.

Vous débarquez sur une île inconnue, du fait que vous ayez raté votre arrêt de train pour cause de dodo profond. Votre objectif : prendre le train suivant, à condition de savoir quand il va partir. Et c’est à ce moment que le folklore absurde de l’histoire se met en place : vous allez parler à des gens, des mannequins en bois, des arbres, des machines, chacun ayant son histoire, sans aucun lien avec tout le reste si ce n’est « va là-bas ». Si certaines histoires sont très banales et compréhensibles (un homme qui s’est isolé suite à la disparition de son frère, il faut le faire boire pour qu’il vous raconte son histoire, et quand vous le faites boire, il vous sort une ligne de dialogue incohérente), la plupart n’ont aucun sens.

Et à un moment vous vous retrouvez avec deux objets, sans trop savoir comment, qui vous donnent votre ticket de train pour partir : merci et au revoir. Le tout, saupoudré de flashbacks, dont je suis incapable de vous dire si ce sont des flashbacks de la vie de notre héros ou non. Même le journal de quêtes n’aide pas sur ce point.

Si on ajoute à cela l’énorme pénibilité de déplacement et surtout d’interaction avec l’environnement, on peste très fort contre le jeu. La réponse à cette grande énigme de « qu’est Grunnd ? » sera peut-être révélée dans la suite que prépare le studio, reste à savoir si notre body est ready.

Neoproxima

Année 70, vie sur une autre planète et boucle temporelle. Quoi d’autre ?

undergrave
Undergrave

Un rogue minimaliste et pourtant riche en situations.

Wizard with a gun

Lorsque Don’t Starve rencontre un twin stick shooter

Laisser un commentaire