Rapide Critique

The Secret of Darkwoods

Bestio
Publié le 4 novembre 2023

Développeur

Rap2h

Éditeur

Rap2h

Date de Sortie

28 mars 2023

Prix de lancement

Gratuit

Testé sur

PC

Les Livres Dont Vous Êtes Le Héros (LDVELH) tout le monde connaît. Si ce n’est pas le cas je vous invite à aller lire mon article par ici qui vous apprendra plein de choses sur le sujet. The Secret of Darkwoods, le jeu qui nous intéresse aujourd’hui, en reprend le principe, à savoir un texte suivi de plusieurs choix. Mais la grosse différence avec les livres est qu’ici le monde d’Emeyralia est totalement ouvert. Il y a bien évidemment une trame principale (comprendre qui vous êtes après vous être réveillé amnésique au milieu d’une forêt), mais vous serez libre d’aller où bon vous semble sur la carte du monde pour visiter villes, marais, donjons et autres lieux intéressants.

Votre personnage est défini par différentes statistiques (force, endurance, dextérité…) et vous pourrez apprendre des compétences durant l’aventure pour escalader, nager, forcer une serrure et bien d’autres choses très utiles (donnant alors accès à de nouvelles possibilités pour les choix offerts). Il ne faudra également pas oublier d’acheter des armes et armures si vous espérez survivre car des bestioles peu amicales pullulent dans certaine régions.

Le plus simple pour récupérer des pièces d’or est d’accepter des petits boulots ou de rendre service aux personnages rencontrés. Ces quêtes secondaires sont évidemment facultatives mais peuvent rapporter gros. Il est possible d’en accepter pas mal à la fois, elles seront alors listées sur votre fiche de personnage avec un court résumé de qui vous les a données et ce qu’il faut faire.

Au fil de votre progression vous pourrez améliorer vos statistiques et vous devriez réussir à glaner quelques informations sur le monde pour avancer dans l’histoire principale. Chaque texte est accompagné par une jolie illustration générée via Midjourney. Côté bande-son on retrouve une dizaine d’artistes et les thèmes sont plaisants, donnant un souffle épique à certains affrontements.

Par contre attention, le jeu est uniquement disponible en anglais et ne sera pas traduit. L’auteur s’est exprimé à ce sujet, il aurait fallu qu’il le prévoie à la base et nos subtilités (masculin / féminin, place des adjectifs dans les phrases, etc.) rendrait la génération dynamique des textes beaucoup plus difficile. L’anglais utilisé dans le jeu n’est pas insurmontable mais il vous faudra tout de même de bonnes bases pour en profiter, d’autant plus que comme vous pouvez l’imaginer, il y a énormément de texte à lire.

J’ai beaucoup aimé The Secret of Darkwoods et si vous êtes fan du genre je vous conseille vivement de le tester, d’autant plus qu’il est gratuit ! L’histoire est intéressante, l’ambiance excellente et le sentiment de liberté est vraiment présent. Ça fait plaisir pour une fois d’avoir plus l’impression d’être acteur que de subir les évènements (enfin je vous rassure il vous arrivera tout de même des choses « injustes). J’avais un peu peur que le côté procédural amène un aspect trop générique mais la plupart des quêtes sont plaisantes à suivre et on découvre peu à peu les factions et groupes secrets liés à notre réveil au milieu de la forêt, ce qui pousse à toujours aller de l’avant.

Dark Chess
Dark Chess

Échecs avec brouillard de guerre

Super Algebrawl
Super Algebrawl

J’ajoute 10, je divise par 3, le compte est bon, tum tum tum

Ravenswatch
Ravenswatch

Libérez Reverie des Cauchemars

Laisser un commentaire