Rapide Critique

WRC 8

Développeur : Kylotonn – Éditeur : Bigben Interactive

Date de Sortie : 05 septembre 2019 – Prix : 49,99 €

J’ai toujours trouvé les jeux WRC en retrait par rapport à ce que proposaient leurs concurrents et c’est d’autant plus vrai depuis la sortie de Dirt Rally, le jeu qui (avec sa suite) est devenu pour moi la référence en la matière.

Toutefois, depuis 2015 le studio français Kylotonn a récupéré les droits de WRC et essaie de redorer le blason de cette licence. De nombreuses choses intéressantes sont annoncées pour cet épisode : météo dynamique, mode carrière très développé, meilleure physique, etc. Voyons ensemble si le pari est tenu.

Parlons tout d’abord des modes de jeu. Carrière, carrière simplifiée (qui supprime tous les nouveaux éléments de gestion), défis, multijoueur (avec la possibilité de jouer en écran splitté ce qui fait vraiment plaisir) et spéciales pour des parties plus courtes.

Le nouveau mode carrière tient toutes ses promesses. Vous commencez en Junior ou WRC 2 et le but est évidemment d’accéder à la catégorie reine, le WRC. L’avantage d’avoir la licence officielle est que tous les constructeurs, pilotes et circuits sont présents, un vrai régal pour les amateurs et même pour le joueur qui s’intéresse peu à la discipline qui profitera tout de même de la variété des pays traversés.

En plus de parcourir les 14 étapes officielles du championnat, vous devez également endosser le rôle de directeur d’équipe. Vous avez besoin de recruter un grand nombre de collaborateurs : météorologues, kinés, mécaniciens… Chacun a son rôle à jouer et sans eux la saison est très compliquée. Pour reprendre les exemples donnés les premiers prédiront les conditions climatiques des épreuves à venir et vous permettront de choisir des pneumatiques adaptés, les seconds assureront que votre équipe reste en forme et les derniers répareront plus vite votre véhicule entre deux spéciales. Un système de points d’expérience permet de débloquer des bonus supplémentaires dans quatre domaines (performances de la voiture, performances de l’équipe…).

Vous devez également remplir votre calendrier car si les épreuves officielles sont fixes, vous pouvez participer à tout un tas d’autres challenges pour gagner de l’argent, renforcer la confiance de votre constructeur et même booster le moral de votre équipe. A vous de choisir si vous souhaitez que tout le monde se repose, participer à une épreuve dans des conditions extrêmes, participer à un défi historique au volant d’une voiture mythique (la Lancia Stratos par exemple), effectuer des essais constructeurs, etc. Réfléchissez bien car si votre conduite est importante, votre gestion financière le sera tout autant pour évoluer dans le mode carrière et atteindre le sommet. Il est d’ailleurs possible d’aboutir à un game over si la banque ne vous suit plus !

Côté gameplay c’est du tout bon et si le jeu reste un peu plus arcade qu’un Dirt Rally, il est devenu réellement plaisant, la météo dynamique ajoute une touche de réalisme aux courses et nécessite d’adapter son pilotage en fonction. Les débutants pourront d’ailleurs activer pas mal d’aides à la conduite en cas de besoin. Graphiquement c’est très propre également avec des environnements variés, bien rendus et une bonne gestion de la lumière et des particules.

WRC 8 est une excellente surprise, je ne m’attendais pas à autant apprécier cet épisode. Je partais avec des a priori négatifs, j’en ressors avec plusieurs titres de champion et de nombreuses heures de plaisir ! Si vous aimez le rally, donnez sa chance à cet opus et réconciliez-vous avec la licence.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Bestio

Bestio

Fan de shmup, de hack'n slash et plus globalement de tout ce qui est typé arcade. Si je teste un jeu, il y a de fortes chances que ça explose de partout et que l'écran soit rempli de boulettes.

D'autres Critiques

Laisser un commentaire