Rapide Critique

Runner Heroes : The Curse of Night & Day

DĂ©veloppeur : IKIGAI Play – Éditeur : IKIGAI Play
Date de Sortie : 03 Janvier 2020 – Prix : 19,99 €

Pas Ă©vident de proposer un concept original lorsqu’on dĂ©cide de dĂ©velopper un jeu de course. C’est pourtant ce qu’est parvenu Ă  faire le studio Ikigai Play avec Runner Heroes : The Curse of Night & Day.

A cause d’une malĂ©diction, vous contrĂ´lez ici deux personnages simultanĂ©ment, l’un bloquĂ© dans le jour, l’autre dans la nuit. Ils ne peuvent pas se parler mais ressentent tout ce qui arrive Ă  leur homologue. Vous pouvez les faire sauter, s’Ă©carter, se rapprocher et les faire sprinter individuellement vers l’avant.

Si les premiers niveaux sont assez simples avec des mouvements Ă  exĂ©cuter en miroir, vous devrez très rapidement parvenir Ă  dissocier les deux moitiĂ©s d’Ă©cran dans votre esprit et rĂ©agir aux obstacles se dressant sur les deux parcours diffĂ©rents.

Vous devrez ainsi éviter des chutes de rocher, sauter au-dessus de caisses, zigzaguer entre des tirs, faire accélérer un personnage pour slalomer entre des piliers, etc. Les niveaux sont relativement longs et comportement un seul point de passage, autant dire que le quasi sans-faute sera requis pour progresser. De temps en temps, pour corser encore le jeu un boss viendra vous barrer la route.

Graphiquement le titre est rĂ©ussi, l’histoire se laisse suivre gentiment mĂŞme si les personnages sont très bavards et les environnements traversĂ©s sont variĂ©s. Les dĂ©veloppeurs ont Ă©galement eu la bonne idĂ©e de crĂ©er des stages de transition cassant le rythme et modifiant lĂ©gèrement le gameplay (parcours sous l’eau, dans un wagonnet, cueillette de fleurs…). La camĂ©ra dynamique corse certains passages mais apporte une excellente sensation de mouvement Ă  l’ensemble.

Au fil de votre avancĂ©e, les personnages pourront Ă©galement activer des sceaux magiques pour lancer des boules de feu, bĂ©nĂ©ficier d’un bouclier temporaire, etc. Autre point intĂ©ressant, la plupart des niveaux comportent plusieurs chemins.

Je n’ai finalement qu’un seul reproche Ă  faire Ă  Runner Heroes (outre une traduction trop directe et quelques bugs par-ci par-lĂ ), c’est sa difficultĂ©. MĂŞme en normal le jeu devient vite très très difficile, je pense qu’un point de passage supplĂ©mentaire par niveau n’aurait vraiment pas Ă©tĂ© de trop, d’autant plus qu’avec une cinquantaine de stages les dĂ©veloppeurs n’avaient pas besoin de freiner autant la progression des joueurs.

A part ça c’est du tout bon et l’idĂ©e des deux personnages liĂ©s est excellente. Vous pourrez d’ailleurs y jouer en coopĂ©ration, un gĂ©rant le saut et l’autre la touche pour s’Ă©carter, ou un le personnage de gauche et l’autre celui de droite, mais ça ne simplifiera pas pour autant l’aventure, bien au contraire !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Bestio

Bestio

Fan de shmup, de hack'n slash et plus globalement de tout ce qui est typé arcade. Si je teste un jeu, il y a de fortes chances que ça explose de partout et que l'écran soit rempli de boulettes.

D'autres Critiques

WATTAM

Laisser un commentaire