Critique

SOUNDART

Développeur : MercuryStudio – Éditeur : PLAYISM – Date de Sortie : 2 avril 2020 – Prix : 16,79 €

Pas de cinétose (mais beaucoup de flou)
Des mouvements trop resserrés pour être confortables.

Tout le monde veut faire son Beat Saber depuis la grande popularité de ce jeu de rythme pas comme les autres. Soundart de MercuryStudio est de ceux-là, aidé par l’éditeur d’indépendants PLAYISM. L’idée est quelconque : vous avez deux “sabres” très bizarres que vous pouvez customiser (heureusement) et vous devez claquer des notes sous formes de cubes en visant des pétales disposés tout autour de vous. Ces pétales ne servent finalement pas au gameplay, mais relâchent des couleurs à l’écran, censées rendre l’expérience plus artistique que chez la concurrence. Mouaif.

Blindé de musiques peu connues et de remix pour certains plutôt intéressants, Soundart permet surtout d’ajouter ses propres fichiers musicaux. Le jeu se permet alors de les analyser et de générer des notes avec plus ou moins de réussite. Reste que Soundart c’est surtout deux gros défauts…

Le premier souci est technique : le jeu est flou sur Oculus Quest + Virtual Desktop et même branché façon “Oculus Rift”, alors que le Quest est censé avoir une meilleure résolution, rien n’y fait. Le jeu semble trop gourmand et on obtient une image plus nette si on augmente à la main la résolution sous l’application Steam VR… Mais le tout rame très vite ensuite, sans raison et pourtant sur un PC de plutôt haute gamme. Bref, la technique n’est pas au point.

L’autre gros problème, c’est la distance de validation des cubes et des pétales qui est beaucoup trop proche. Ainsi, on ne tend jamais ses bras, on les serre même parfois pour ne pas se retrouver hors champs et cela gène énormément dans la progression : on y perd en amusement procuré, en confort et les douleurs au dos et aux bras sont rapidement bien présentes.

Soundart a ce souci précis qu’il oublie de se concentrer sur l’essentiel. En voulant trop bien faire, chacun de ses aspect est limité, pas forcément poussé en qualité. En voulant se comparer aux plus grands sans même tenter de faire au mieux avec ses moyens, il se casse tristement la figure.

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Voulant se faire bien plus gros que le bœuf Beat Saber, Soundart oublie de proposer quelque chose de solide et concret dans sa version définitive. Voulant tout faire, pas forcément mieux, il ne fait finalement pas grand-chose et surtout, il n'amuse pas.

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

D'autres Critiques

Laisser un commentaire