Rapide Critique

Hatsune Miku : Project DIVA Mega Mix

Développeur : Sega-AM2 – Éditeur : Sega
Date de Sortie : 13 février 2020 – Prix : 60 €

On a déjà longuement parlé de la série de jeux de rythme Hatsune Miku sur Game Side Story et cela tombe bien car ils définissent exactement le gameplay de cet énième jeu, cette fois sur Nintendo Switch, qui joue la carte de la compilation de qualité. Et en ce qui concerne le contenu, vous allez en avoir pour votre argent ! Plus d’une centaine de chansons, sans compter les DLC (hors de prix) sont proposées.

Si vous aimez les jeux de rythme à la japonaise, un peu à l’ancienne dans les principes mais très malin dans son gameplay et qu’évidemment, vous n’êtes pas en froid avec Hatsune et son style musical, alors c’est sûrement pour vous. Car disons-le clairement, la série de jeux de rythme Hatsune Miku propose l’un des meilleurs gameplays de jeux de rythme du moment, voire de toute l’histoire du genre. A ranger dignement à côté de Pop’n Music, Ouendan et autres ténors.

Je vous replace un peu les idées de tapotage de notes à la manette : des symboles apparaissent à l’écran vous signalant quel bouton vous devez presser et une petite aiguille d’horloge se montre à l’intérieur de chaque symbole pour vous signifier quand vous devez appuyer pour être sur le bon tempo. Lorsque vous obtenez des flèches colorées, vous devez appuyer simultanément sur le bouton de la couleur, mais aussi sur la flèche directionnelle qui lui est liée. Des tas de petites idées de gameplay viendront s’ajouter en fonction de l’icône affichée ce qui rend les parties dynamiques.

Pas novateur pour un sou, reprenant ce qui se faisait dans les nombreux jeux précèdents en gonflant juste la durée de vie avec une tonne de nouvelles musiques, de nouveaux personnages et vêtements à leur débloquer, ce Project DIVA Mega Mix est le meilleur jeu Hatsune Miku du moment… pourvu que ce soit votre premier ! Si c’est le cas, alors vous pouvez foncer, même pour un prix si exorbitant. Pour les autres, sachez que cette version ajoute un gameplay à base de reconnaissance de manette qui fonctionne plutôt bien mais manque forcément d’un peu de précision. Enfin, un mode “tactile” permet comme sur mobile d’afficher de gros boutons sur l’écran pour jouer façon piano. C’est gadget, ça fonctionne, mais ça ne fera pas l’unanimité. 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Laisser un commentaire