Rapide Preview

King of Seas

Développeur / Éditeur : 3DClouds – Date de Sortie Prévue : 2021

Depuis la sortie de Sea of Thieves, nombreux sont les jeux qui tentent de se frayer un chemin vers les univers de pirates sans pour autant jouer dans la même cour. King of Seas a pour ambition de proposer un titre tout aussi coloré, mais aussi beaucoup plus narratif. Nous avons eu la possibilité d’y toucher une petite heure et ce fut… intéressant ?

La fille ou le garçon du roi sera votre avatar dans cette aventure scénarisée où par la magie vaudou, votre paternel se verra détrôné et tué. Tout vous retombe dessus par une vile manipulation qui vous laisse pour mort auprès du reste de la population. Mais c’est sans compter l’aide d’une bande de pirates qui fera de vous l’un.e des leurs. Ainsi commencera l’histoire narrée par King of Seas.

Le jeu se joue en une vue de haut, avec un bateau à diriger très facilement : on peut lever les voiles ou les baisser pour avancer ou ralentir, vient alors le moment où il faudra apprendre à gérer les directions, bâbord et tribord, qui ne changeront pas en fonction de votre axe de stick analogique. C’est malin car cela permet une petite complication de prise en main « réaliste » par rapport à ce qu’est vraiment le contrôle d’un bateau. Néanmoins, le réalisme s’arrêtera là : King of Seas est extrêmement arcade et facile d’accès.

Plutôt joli, King of Seas est aussi un poil ennuyant et lent dans cette version preview qui se veut surtout un gros tutoriel et une belle preuve de ce que voudraient proposer les développeurs, à savoir une réelle aventure qui reprend tous les clichés de la piraterie imaginée par les romans et le cinéma : les épaves, les cartes aux trésors, les croix sur une carte, mais aussi les combats navals. Et pour ceux-ci, on reste encore très dubitatifs.

On se tourne un peu autour avant de pouvoir tirer avec nos canons bâbord ou tribord selon notre position. On peut jouer des virages en levant ou baissant les voiles et en prenant ainsi de la vitesse (ou non), mais toute stratégie de direction s’arrêtera là. Et la vitesse étant simulée bien plus rapidement que dans la réalité, on a vraiment un aspect « Benny Hill en bateau » qui s’installe doucement au fil des bastons.

King of Seas est coloré et plein de promesses, mais il montre déjà rapidement ses limites dans cette preview encourageante point de vue récit, avec une histoire fraiche de piraterie gentillette et de méchants très méchants pour contrebalancer, mais on sera sans aucun doute devant un titre d’une innocence certaine, presque dédié aux plus jeunes joueurs. Pour les plus grands pirates, honnêtement, on va encore attendre un peu d’en savoir davantage…

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Laisser un commentaire