Rapide Critique

Natsuki Chronicles

Bestio
Publié le 10 mars 2021

Développeur

Qute

Éditeur

Rising Star Games

Date de Sortie

18 février 2021

Prix de lancement

19,99 €

Testé sur

PC

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur email

Sorti fin 2019 sur Xbox One, Natsuki Chronicles débarque enfin sur steam. Dans cette préquelle de Ginga Force (un shoot’em up paru sur Xbox 360 en 2012), on suit les débuts de Natsuki, une membre de l’équipe d’urgence du Mitsurugi Security Service ayant pour charge d’assurer la protection des habitants de la planète Seven Tier.

Le jeu met en avant la narration et chaque pause entre les niveaux sera l’occasion d’en apprendre un peu plus sur les personnages et leur implication dans cette force spéciale (bon, rassurez-vous, il n’y a pas de grands rebondissements, ça reste très basique). Tout est par contre intégralement traduit en français, ce qui est appréciable.

L’histoire est découpée en une dizaine de niveaux alternant entre événements actuels et faits qui se sont déroulés lors de son passage à l’école de pilotage (faisant du coup office de tutorial ce qui est plutôt bien vu).

Vos exploits vous rapporteront des crédits que vous pourrez utiliser pour améliorer votre vaisseau et acheter de nouveaux équipements (canon vulcain, laser, rayon destructeur…). Plusieurs emplacements sont disponibles : arme principale, arme secondaire et arme spéciale.

Les niveaux sont relativement longs et plus vous avancerez, plus il faudra maîtriser le jeu pour espérer survivre. La mort n’est pas punitive, vous débloquerez même au fur et à mesure de vos échecs des boucliers supplémentaires pour vous aider à continuer.

4 modes de difficulté sont disponibles et le jeu propose une option très intéressante : l’affichage de la trajectoire des tirs ennemis. Si vous l’activez, vous verrez alors des lignes rouges à éviter absolument. Je pense que c’est intéressant pour les débutants. Pour ma part j’ai préféré la désactiver car ça surcharge énormément l’écran qui peut est déjà bien rempli par moments, notamment durant les combats de boss.

Pour ceux qui ne s’intéressent pas vraiment à l’histoire, un mode arcade est également proposé changeant un peu le déroulement du jeu. Les stages s’enchainent quasi sans temps mort et surtout vous ne pouvez pas acheter de nouvelles armes, elles sont directement à ramasser sous la forme de bonus à l’écran. C’est une très bonne chose, par contre avec un peu d’habitude le début est longuet et les premiers niveaux sont un peu fastidieux à traverser avant que l’action ne devienne vraiment intéressante (en tout cas en difficulté normale).

Dans l’ensemble j’ai bien aimé Natsuki Chronicles. Le titre propose de très nombreuses armes, les boss sont intéressants et le feeling général est bon (il est d’ailleurs possible de choisir la vitesse de son vaisseau dans les options pour s’adapter aux préférences de chacun). La durée de vie est très correcte, par contre la 3D est clairement datée et si elle a au moins l’avantage de rendre l’action lisible en permanence, la modélisation vraiment simpliste et peu inspirée va rebuter certains joueurs.

Laisser un commentaire