Rapide Critique

The King Of Fighters XV

Bestio
Publié le 10 mars 2022

Développeur

SNK Corporation

Éditeur

SNK Corporation

Date de Sortie

17 février 2022

Prix de lancement

59,99 €

Testé sur

PC

Lancée en 1994, la série The King of Fighters avait pour but de réunir des personnages emblématiques du studio SNK pour les faire s’affronter dans des combats en 3 contre 3. Certains semblaient évidents comme Terry Bogard de Fatal Fury ou Robert Garcia d’Art of Fighting, d’autres plus surprenants comme Ralf Jones d’Ikari Warriors ou Athena Asamiya… d’Athena (un jeu de plate-forme).

28 ans plus tard la formule reste identique. Dans The King of Fighters XV vous allez devoir composer votre équipe en piochant parmi les 39 combattants disponibles pour participer au tournoi et devenir le King of Fighters… mais avant cela, direction le tutorial pour découvrir toutes les mécaniques du jeu.

J’ai toujours trouvé les KOF techniques et ce n’est pas cet épisode qui va déroger à la règle. Seulement quatre boutons (poing léger, poing fort, pied léger et pied fort) sont utilisés, mais les possibilités sont énormes. Au niveau du déplacement déjà vous pouvez marcher, courir, rouler et sauter de 4 manières différentes. Outre les coups spéciaux en version normale et ex (à base de quarts de cercle et demi cercles), vous trouverez des furies, des contres, la possibilité de passer en max mode pour augmenter temporairement la puissance de votre personnage et pouvoir réaliser des combos impossibles autrement et plein d’autres subtilités.

Le mode entrainement est très complet et permet de paramétrer l’adversaire comme vous le souhaitez (garde après un coup, nombre de jauges de super, vitesse de récupération, etc.). Le jeu propose également un mode défi proposant 5 challenges pour chaque personnage. Mais honnêtement la difficulté des combos monte très rapidement et à moins d’avoir une très bonne exécution certains seront compliqués à valider.

Maintenant que vous avez le jeu en main il est temps d’aller faire un tour du côté du mode histoire. Il consiste en une suite d’affrontements pour progresser peu à peu vers la finale du tournoi et remporter le titre. Les combats seront ponctués de cinématiques servant à introduire les nouveaux personnages ainsi que les évènements qui arriveront au moment de la finale (oui il y a comme d’habitude l’apparition d’un boss surpuissant). Terminer ce mode vous permettra de débloquer énormément de musiques ainsi que des scènes finales différentes en fonction de l’équipe choisie.

Mais évidemment, même si vous passerez pas mal de temps en solo pour trouver votre équipe de 3 combattants et réussir au moins quelques combos basiques, le plus important sera le mode en ligne. De ce côté-là aucun souci. Le rollback netcode fait des merveilles si les deux joueurs ont une bonne connexion. Match amical, match classé, entrainement, salle avec plusieurs participants, tout y est. Vous aurez même la possibilité de trouver et visualiser les vidéos d’affrontements d’autres joueurs.

Si j’avais peur du rendu graphique lors des premières vidéos d’annonce, finalement en jeu l’ensemble reste très correct. Les personnages sont bien animés et les changements de caméra durant les furies donnent une pêche incroyable aux coups.

Au final j’ai beaucoup aimé ce XVème opus. S’il n’est pas spécialement plus accessible que les précédents avec énormément de mécaniques différentes, le jeu est ultra dynamique et plaisant à jouer même pour un débutant (qui pourra bourrer le poing léger pour déclencher un combo se terminant par la plus grosse furie). Le rollback netcode permet des affrontements en ligne sans ralentissements et les amoureux de la licence seront heureux de retrouver plus de 300 morceaux musicaux à écouter dans le jukebox (après les avoir débloqués). Et si les 39 personnages sont déjà une bonne base, pour ma part j’attends déjà le premier DLC ajoutant la team Garou, je veux jouer Gato !

Ex-Zodiac
Ex-Zodiac

Le retour de Starfox

Young Souls
Young Souls

Bastonner des gobelins en famille

Laisser un commentaire