Critique

Tents and Trees

Nyam Hazz
Publié le 2 mai 2024
Tents and Trees

Développeur

Frozax Games

Éditeur

Frozax Games

Date de Sortie

24 avril 2024 (PC)

Prix de lancement

9,99 €

Testé sur

PC

Sorti le 14 mars 2024 sur Switch et le 24 avril sur PC, Tents and Trees est un titre initialement lancé sur Android en 2018 puis iOS en 2022. Face au succès rencontré, celui-ci a donc progressivement étendu son univers à diverses plateformes. Produit par le studio français indépendant Frozax Games de François Guibert, spécialiste des jeux de puzzle mobiles, Tents and Trees propose un casse-tête logique et sans fin, inspiré des puzzles Picross, qui n’est pas sans rappeler non plus le démineur ou encore le Sudoku. Un concept toujours efficace lorsqu’il est bien mené, et c’est effectivement le cas ici.

À chaque arbre, sa tente

Le principe est on ne peut plus simple : sur une grille carrée, des arbres sont placés dans différentes cases et vous devez planter une tente à côté de chacun d’eux (la diagonale ne compte pas). Chaque arbre n’étant lié qu’à une seule tente et chaque tente à un seul arbre, même s’il peut y en avoir plusieurs autours. Il faut donc placer autant de tentes qu’il y a d’arbres. Mais attention, elles ne peuvent pas être côte à côte, même en diagonale. Et là où les choses se compliquent, c’est que le nombre de tentes par ligne et par colonne est imposé par un chiffre figurant sur le contour de la grille. Il s’agit donc de trouver la solution permettant de répondre à tous ces impératifs.

Pour résoudre le casse-tête qui vous est proposé, vous pouvez placer de l’herbe sur les cases dans lesquelles vous savez qu’il ne peut pas y avoir de tente (celles qui n’ont aucun arbre dans les cases mitoyennes horizontales et verticales, et celles qui jouxtent une tente). Dès lors que vous placez une tente, celle-ci est comptabilisée dans la ligne et la colonne à laquelle elle appartient et, lorsque le nombre recherché est atteint, le chiffre correspondant autour de la grille n’est plus affiché en gras, ce qui signifie que toutes les autres cases de la ligne ou de la colonne devraient comporter de l’herbe. Et si jamais vous complétez avec de l’herbe alors que le nombre de tentes n’est pas atteint, ou si vous dépassez la quantité autorisée, ledit chiffre apparaît en rouge pour vous signaler le problème. Tout est bien ficelé et indiqué.

Une dernière pour la route

Il s’agit par conséquent de procéder par élimination, un peu comme avec les bombes du démineur, et de mettre en place une stratégie reposant sur la réflexion. Au départ, ça ne pose pas trop de problème : il y a toujours une ligne ou une colonne pour laquelle il n’y a qu’une seule solution, il suffit de l’appliquer jusqu’à placer toutes les tentes attendues. Mais cela va progressivement se compliquer, et plusieurs options vont émerger, obligeant à faire diverses projections en étant le plus logique possible, jusqu’à trouver la bonne solution. On a vite fait de s’entêter, et le temps passe inexorablement. On enchaîne les niveaux sans trop s’en rendre compte, en se disant à chaque fois « allez, une petite dernière ». Et de grilles bouclées en moins d’une minute, vous allez petit à petit passer à 3 ou 5 minutes, et même parfois jusqu’à 10, voire plus.

En effet, au-delà des niveaux difficiles que vous débloquerez après avoir finis 25 grilles, il y a aussi des niveaux très difficiles, accessibles uniquement après en avoir terminé 75. Dans ces derniers, il y a des numéros manquants autour de la grille, ce qui complexifie sérieusement les choses puisque l’on ne sait alors pas combien de tentes doivent figurer dans certaines lignes et colonnes. Il faut déduire ce nombre des autres informations à votre disposition. De plus, les grilles vont devenir de plus en plus grandes, passant de 5×5 au début, avec seulement 5 arbres et donc 5 tentes à placer, à des grilles pouvant monter jusqu’à 20×20, après avoir bouclé 100 niveaux. Commettre une erreur, rend donc rapidement les choses ardues pour rétablir la situation, car chaque changement induit des conséquences en chaîne. Et face à la multiplication des lignes, des colonnes, des arbres et des tentes, cela devient bien vite plus simple de tout recommencer.

Viser les étoiles

Ceci dit, pas de stress, c’est un jeu dans lequel on peut prendre son temps, voire même arrêter la partie en cours pour la reprendre plus tard, il n’y a pas de chronomètre. Inspiration Picross oblige, on est plutôt dans le domaine de la détente, avec des musiques certes répétitives, mais relaxantes, et des commandes intuitives se limitant aux clics gauche et droit de la souris, mais vous pouvez aussi jouer à la manette. Tout en étant très simples, les graphismes sont agréables, avec des couleurs douces. Et pour que vous vous sentiez vraiment à l’aise, si jamais vous bloquez, vous avez la possibilité d’avoir de l’aide, comme des conseils pour placer l’herbe ou la signalisation des cases incorrectes qui clignotent. Il n’y a pas de limite à cela, par contre, en cas de réussite, le nombre d’aides sollicitées est indiqué et le niveau est validé sans afficher d’étoile. Ce qui pousse à essayer de s’en passer afin de disposer d’un beau tableau plein d’étoiles.

En termes de défis, on peut également compter 32 succès à atteindre dont certains nécessitent de boucler des niveaux dans un temps imparti. Ce sont ainsi quelque 390 grilles qui vous attendent dans les packs classiques, mais la richesse du soft est d’être sans fin, car à cela se rajoutent les packs journaliers, à raison de 3 nouveaux packs (un facile, un difficile et un avec les nombres manquants) chaque jour avec chacun 6 niveaux. Pouvant accéder à ceux du jour et de la veille, cela fait donc un total de 36 niveaux disponibles et en constant renouvellement en plus du mode classique. Au bout de 200, 300 puis 400 grilles validées, des récompenses sont par ailleurs à la clé, sous forme de nouveaux thèmes (camping nocturne, indiens d’Amérique avec totems et tipis en guise d’arbres et de tentes, ou encore espace avec fusée et modules d’atterrissage). Pour finir, notons que la version Switch propose de la coopération en mode multijoueur local jusqu’à 4 joueurs pour résoudre les énigmes entre amis.

Avec son contenu inépuisable et sa formule à la fois simple et efficace, Tents and Trees propose, en toute tranquillité, de venir à bout de puzzles de plus en plus corsés. Plutôt addictif, il réussit à accrocher son public devant des grilles à la douceur, sonore comme visuelle, relaxante. Et, bien que les niveaux soient assez brefs, on se surprend à y passer bien plus de temps que ce que l’on aurait cru. Un signe qui ne trompe pas sur l’efficacité du soft qui a déjà fait ses preuves depuis longtemps sur mobile.    

Worldless
Worldless

Le choc des étoiles

Dordogne
Dordogne

Vive les vacances

Laisser un commentaire