Trials Rising

Depuis le premier épisode sur navigateur sorti durant mes années d’IUT, je pense avoir joué à quasi tous les opus de la série Trials. La prise en main est immédiate mais sous leurs airs basiques (se pencher à gauche ou à droite), les jeux de RedLynx cachent une physique redoutable à appréhender peu à peu. C’est donc avec un sourire jusqu’aux oreilles que j’ai lancé le petit dernier, Trials Rising.

Les premières heures se passent bien. On retrouve rapidement ses marques et la variété des environnements est tout simplement incroyable. Le tour du monde est d’ailleurs un bon prétexte pour visiter de nombreux lieux prestigieux (Grande Muraille de Chine, Tour Eiffel…). Chaque piste regorge d’animations et c’est un véritable plaisir de les découvrir.

Parallèlement aux niveaux traditionnels, les mini-jeux sont toujours de la partie (moto enflammée, sans freins…) et l’ajout de l’académie de Trials est une excellente idée. A l’aide de courtes vidéos et de pistes créées pour l’occasion, vous apprendrez comment effectuer un bunny hop (obligatoire pour franchir certains trous) ainsi que d’autres techniques avancées pour gravir les parois verticales sans repartir en arrière.

Au fil de vos succès dans les épreuves et surtout du temps mis pour les boucler, vous obtiendrez différentes médailles (de bronze à or dans un premier temps), de l’argent et de l’expérience. Au début tout va pour le mieux. Les pistes se débloquent assez vite, l’argent sert à acheter des poses de victoire, des vêtements et autres babioles cosmétiques et chaque passage de niveau vous octroie une loot box contenant des autocollants et autres trucs inutiles pour personnaliser votre pilote et sa moto (gants de boxe, aileron de requin à placer sur le casque, roues multicolores… oui le bon goût est clairement de la partie).

Mais vers le niveau 50, vous vous retrouverez bloqué. Plus aucune nouvelle épreuve ne sera disponible alors que vous n’en serez qu’aux intermédiaires. En fouillant un peu vous vous rendrez compte que pour accéder à la suite il vous manquera par exemple 8 niveaux. Vous devrez alors valider des contrats sur d’anciens tracés (faire 10 backflips, terminer avant xXxLeMotard666xXX, rester en l’air 15s, parcourir 50m en roue arrière…). Au départ ce n’est pas trop grave, on se dit même que c’est une bonne occasion de refaire les niveaux et que c’est marrant de faire des flips dans tous les sens. Le stadium se débloque alors, c’est une nouvelle épreuve où vous serez en concurrence avec 7 autres concurrents. Il faudra être dans les 4 premiers pour la première manche, dans les 2 premiers pour le suivante et remporter l’épreuve pour la dernière (à chaque fois les obstacles se modifient). Une fois la coupe récupérée de nouvelles pistes apparaissent, victoire ! Sauf que 10 minutes plus tard vous aurez déjà obtenu la médaille d’or partout et que vous devrez à nouveau farmer pour accéder à la suite. C’est vraiment frustrant, au bout d’une dizaine d’heures de jeu je n’ai toujours pas accès à l’ensemble du jeu alors que je roule sur mes adversaires, ça n’a aucun sens.

A côté de ça le multijoueur est sympa mais on en fait vite le tour car il n’y a pas énormément de pistes (après pour ma part je préfère faire du time attack sur chaque tracé plutôt que d’affronter en live d’autres personnes donc ça ne me dérange pas vraiment). L’éditeur de niveaux a l’air assez poussé et j’ai hâte de voir ce que proposera la communauté d’ici quelques mois.

Pour être franc Trials Rising sans les loot box et le farm obligatoire (sans la couche ajoutée par Ubisoft diront les esprits taquins) aurait été une sélection GSS. Avec j’ai juste l’impression d’avoir des commerciaux qui ont tout fait pour rendre l’expérience la plus frustrante possible pour le joueur, quel gâchis ! Malgré tout le cœur du jeu est excellent et je ne perds pas espoir qu’il y ait un jour une modification du système de progression pour qu’on puisse enfin en profiter totalement bien plus rapidement.

Transference

Ubisoft et Spectre Vision s’associent pour proposer Transference, présenté comme une sorte de thriller psychologique parsemé de puzzles, à mi-chemin entre cinéma et jeu vidéo. Ambiance singulière, exploration et mystère… petite plongée dans la simulation d’un esprit détraqué.

Lire la suiteTransference

Far Cry 5

Quelques années en arrière, en m’endormant devant la télévision, il m’arrivait d’être subitement réveillé par Histoires Naturelles sur la première chaîne aux alentours des trois ou quatre heures du matin. On y parlait de chasse, de pêche et de nature dans une émission semblant avoir été faite trente ans en arrière. Le cerveau à moitié endormi, il était même possible de finir fasciné par ces récits de bons chasseurs sachant chasser. Far Cry 5, c’est Histoires Naturelles qui au cours de son reportage serait tombé sur une rave sauvage et aurait pris du LSD.

Lire la suiteFar Cry 5

Assassin’s Creed Origins

Après un Syndicate vraiment moins bon que la moyenne (même si vous ne m’ôterez pas de l’idée que le pire restera Unity) la franchise Assassin’s Creed revient avec la ferme intention de corriger ses défauts et de relancer un cycle plus maîtrisé et au gout du jour. C’est l’Egypte qui fait office de premières terres à fouler dans cette relance, avec la nette ambition de nous raconter l’histoire des Assassins dès son commencement.

Lire la suiteAssassin’s Creed Origins

Just Dance 2018

C’est la première fois qu’on vous parle d’un numéro de cette franchise sur Game Side Story, mais je suis persuadé que vous y avez déjà mis les mains, les pieds, les jambes et quelques soirées familiales. Cet épisode 2018 a la particularité d’être le premier à sortir sur Nintendo Switch, l’occasion de découvrir quelques nouveautés uniquement disponibles sur cette plateforme…

Lire la suiteJust Dance 2018

Trackmania Turbo

Mon histoire d’amour avec Nadeo a commencé il y a maintenant plus de 10 ans à la sortie du tout premier Trackmania. Le concept d’origine m’avait séduit : vous disposiez de différents blocs de circuit à assembler pour vous rendre le plus vite possible du point A au point B. Une communauté s’est rapidement formée et des compétitions en tous genres se sont lancées. Après de nombreux épisodes, cette recette fonctionne-t-elle toujours ?

Lire la suiteTrackmania Turbo

Assassin’s Creed Chronicles : China

Trois jeux : c’est ce que proposeront ces chroniques d’Ubisoft pour sa saga Assassin’s Creed. Après un épisode Unity très beau mais aussi très creux, voilà que nous retrouvons Shao Jun (aperçue dans le poignant court-métrage Ambers avec Ezio Auditore) dans une quête de vengeance en pleine fin de la dynastie Ming, en Chine.

Lire la suiteAssassin’s Creed Chronicles : China

Bonne nouvelle ! The Crew est bien optimisé sur PC…

Quand on voit à quel point Assassin’s Creed : Unity ne tourne pas avec de pourtant bonnes cartes graphiques en fin de carrière (et s’il n’y avait que ça…) on pouvait avoir peur pour le nouveau jeu d’Ivory Tower et surprise, ce n’est pas le cas. Leenuyth, notre rédactrice rare mais complètement fan de jeux de courses, attendait avec beaucoup de doutes de voir si The Crew enchaînerait lui-aussi les ennuis avec des règles d’optimisation complètement à l’ouest. On ne sait pas encore si on vous en écrira un test (ce n’est clairement pas la priorité, vous le savez) mais on tenait à vous en parler.

Lire la suiteBonne nouvelle ! The Crew est bien optimisé sur PC…

Trailer « Social » pour The Crew

Ce genre de news n’est pas une priorité mais vous ne savez pas ce que c’est d’être surveillé par Leenuyth à chaque fois qu’une nouvelle vidéo de The Crew débarque sur la toile ! Alors je fais mon ratio de AAA avec cette vidéo, d’un titre tout de même très prometteur via ce qui nous a été permis de jouer pendant la Beta. On y croit !

Lire la suiteTrailer « Social » pour The Crew

Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre

Les corps décharnés, déchiquetés, mutilés, méconnaissables. La chair humaine réduite à sa plus simple expression. Une guerre est toujours un événement d’une infinie tristesse, mais il semblerait pour notre monde occidental que toute l’horreur qu’elle représente ait pris un autre sens avec la Grande Guerre, la Der des Ders, la Première Guerre dite Mondiale. Les tranchées rongées par la mort, la maladie et la famine, les mutineries et les fusillés, les mines, le gaz, les lance-flammes germaniques ; si une guerre n’est jamais propre, celle-ci fut véritablement sale au point qu’on s’était dit : ”Plus jamais ça !”. Il y en a eu pourtant d’autres depuis, parce-que c’est ainsi que la nature humaine est faite. Du coup chez Ubisoft Montpellier, on s’est sans doute dit, en ces temps troubles, qu’une petite piqûre de rappel ne ferait pas de mal.

Lire la suiteSoldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre