Preview – Miner Wars (PC)

Annoncé comme un mélange parfait entre le mythique Descent et l’anecdotique Red Faction, Miner Wars se montre à des heureux élus en une version Pre-Alpha assez démonstrative des possibilités offertes par le moteur du jeu. En attendant que le titre complet sorte de son très ambitieux développement et que l’on en sache davantage autour de l’aspect MMO promis par ses créateurs, rentrons concrètement dans le vif du sujet : Miner Wars, c’est quoi ?

En solitaire…

Miner Wars propose plusieurs modes de jeux. Un solo tout d’abord, scénarisé à base de ressources épuisées sur Terre et d’une conquête de territoire face à des pirates prêts à tout pour vous mettre des bâtons dans les réacteurs. Classique ? Certes, mais Miner Wars n’a pas pour vocation d’entrer dans la cour des grands Freespace et autres Wing Commander d’un point de vue narratif, même si certaines vidéos du jeu sont très efficaces.

Un mode massivement multijoueur est aussi prévu, mais encore non jouable ni réellement avancé. Enfin, plusieurs types de parties permettent de se lancer dans une carte avec des amis, voire même de créer ces propres secteurs, pour quelques escapades dans l’espace. Point de vue contenu, Miner Wars semble vouloir contenter tous les amoureux de jeux de vaisseaux spatiaux.

Vue du cockpit obligatoire, un silence rompu seulement par le bruit des réacteurs et des armes, quelques musiques d’ambiance qui foutent le cafard : c’est sur, Miner Wars a une atmosphère très particulière. Cette solitude ressentie derrière le cockpit est réellement saisissante et le jeu possède ce petit plus qui plonge directement le joueur dans un espace sombre et froid. Malgré le fait que cette Pre-Alpha ne propose que quelques niveaux sans véritable but, on s’étonne à passer des heures à voler juste pour admirer la vue, pour jouer avec la physique du vaisseau, pour profiter de l’ambiance. Un vrai bon point qui, on l’espère, servira l’histoire à bon escient.

L’inspiration à Descent saute aux yeux. Le vaisseau se comporte de la même façon, est très rapide et assez petit pour réaliser de jolies manoeuvres. Simple à contrôler, il peut aussi être configuré d’une tout autre manière d’une simple pression sur un raccourci clavier. On est alors plus lent, davantage victime de l’apesanteur, mais les fans de pures simulations apprécieront.

Dans l’espace, personne ne vous entendra creuser ?

Ceux qui préfèrent bourriner se pencheront surtout vers les références à Red Faction qui, rappelons-le, fut le premier FPS à se servir d’une destruction de décor en temps réel. Si le jeu ne fut pas une grande réussite, il a néanmoins le mérite d’être l’un des pionniers de cette mode des particules et autres explosions à impact réel dans les jeux de tir à la première personne. Miner Wars reprend l’idée et fournit au joueur un joli canon destructeur, mais aussi une belle foreuse (qui ralentit le vaisseau) permettant tout deux de jouer les taupes de l’espace.

Chaque tir provoque un joli cratère sur la cible rocheuse. Dans cette Pré-Alpha, les carcasses de vaisseaux et des bâtiments spatiaux ne sont pas du tout affectés par ces tirs. On a hâte de savoir ce qu’il en sera dans le jeu complet, même si on se doute que la destruction d’objectifs risque d’être un peu compliqué à mettre en place pour le mode de jeu massivement multijoueur qui ne peut pas se contenter d’un simple Game Over. Petite mise en garde : cet aspect du gameplay permettant de creuser dans les astéroïdes ne semble pas n’être qu’une jolie démo technique et un argument marketing pour les développeurs. L’histoire elle-même est centrée autour de ce gameplay et demande au joueur de récolter des minerais à l’intérieur de ces énormes rochers. Il est aussi possible de tomber nez à nez avec des pirates ayant le même objectif et dans ce cas il faut attaque ou bien, par exemple, creuser rapidement un tunnel, éteindre les lumières du vaisseau et rester silencieux en espérant que l’ennemi ne se rendra pas compte de la supercherie. On peut aussi régresser et oublier le jeu quelques secondes pour s’amuser à balancer assez de missiles pour séparer un astéroïde en deux. Bon courage ! Mais voir le résultat de sa bêtise chronophage n’a pas de prix. Beaucoup d’autres idées sont imaginables et nul doute que ce petit aspect bac à sable sera bien exploité par les joueurs.

Miner Wars est très intéressant graphiquement. Montrant des débris quelquefois moches, certaines textures vieillottes, le jeu est néanmoins très joli à parcourir dans son ensemble et pose réellement une ambiance visuelle de qualité. La répétitivité des environnements ne serait-elle cependant pas à craindre dans la version finale ? Toujours est-il que dans cette Pré-Alpha, le jeu est visuellement très honnête et propose des explosions correctes et de beaux effets de lumière. Voir une éruption solaire de ses propres yeux est assez impressionnant, surtout quand il s’agit de ne pas attendre qu’elle atteigne votre cockpit avant de se creuser un petit trou pour s’y camoufler et éviter les dégâts. Certains de ces petits moments épiques sont déjà très amusants à jouer dans la Pré-Alpha alors on se fait peu de soucis de ce point de vue pour la version finale. Mais il reste tellement de zones d’ombres qu’il est bien difficile de prédire quoi que ce soit sur les qualités finales de ce titre. En l’état une chose est sure : Miner Wars est prometteur, ambitieux et donne réellement envie de se remettre à un genre devenu un peu marginal de nos jours. C’est sans doute déjà beaucoup de bons points, pour une version si peu avancée. Vivement la suite, donc !

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs
Skywilly

Laisser un commentaire