5 Jeux auxquels n’a pas joué Maxou pour Noël 2011

Un soir sur MSN. Après m’avoir suggéré l’idée que je fasse un top 5, le patron, v’là-t’y pas qui m’a dit textuellement : “c’est génial si tu peux faire original” (ce à quoi j’ai répondu, flatté : “jfais le top 2010 comme g tjs 1an de retard, mdr nan jdeconne!” [sic]). Bah désolé, mais c’était vraiment trop compliqué pour moi, alors j’ai préféré faire comme si j’étais un pigiste chez Gamekult, et expurger toute ma frustration de rateur de destins. J’assume, je suis le pendant mainstream de Game Side Story, le mec qui chipote pour acheter un jeu d’auteur à 0,89€ en promo, et qui se prend le dernier Zelda en day one. Bref, 2011 fut une année formidable… je suppose.

Deus Ex : Human Revolution

Développeur : Eidos Montreal | Date de Sortie : 26 Aout 2011

Se déroulant dans un futur pas si lointain, Deus Ex : Human Revolution aborde de manière totalement ouverte la thématique peu explorée dans le jeu vidéo du transgenre, mettant en exergue les bouleversements sociétaux de la possibilité, au départ, d’un hermaphrodisme de choix, mais qui s’avèrera pernicieusement contagieux à la manière de champs OGM, suite à une conspiration d’ordre supranational. La redéfinition radicale de l’humanité au sens où on l’entend pourra-t-elle perpétuer sa subsistance ? Pour répondre à cela, ce shoot’em up horizontal d’apparence banale se base sur la mécanique toute simple du changement de sexe à la volée, à la simple pression d’un bouton, à l’instar d’un illustre Ikaruga. En changeant de “couleur”, il s’agit ainsi d’infliger (garçon ; tir bleu) ou d’encaisser (fille ; bouclier rose) des dégâts aux ennemis partisans d’un brouillage du modèle rigoriste de la séparation homme / femme. Une réflexion profonde sur une problématique bien connue des fans de Ranma 1/2, mais cette fois-ci en full interactivité. Magie du jeu vidéo. Plutôt d’obédience manic shooter, le jeu ne se cache pas derrière sa thématique pour s’excuser d’offrir un gameplay solide et exigeant, ce qui néanmoins le coupe peut-être du grand public. Car seuls les plus adroits et persévérants seront à même de découvrir l’ultime vérité, en collectant les lettres “D-E-U-S-E-X” placées de manière retorse dans les 8 stages du jeu, de la bouche du boss caché, qui n’est autre que [[attention spoiler]] un hommage au boss censuré de Street Of Rage 3 !!

Ico & Shadow of Colossus HD

Développeur : Sony | Date de Sortie : 28 Septembre 2011

On croyait le jeu vidéo japonais à l’agonie depuis quelques années, le géant Nintendo ayant même connu des pertes historiques en 2011, mais il démontre par la réédition de ces deux jeux réunis sur un seul Blu-ray, brillamment remis au goût du jour pour nos écrans sus-HD de Bourgeois gentilhomme, qu’il n’a rien perdu de sa superbe. Avec cette compilation de deux titres qui ont donné ses lettres de noblesse à la PlayStation 2 et élevé le médium au rang d’art, c’est là un gigantesque doigt d’honneur à l’occident, si prompt à se montrer triomphant au moindre 40/40 dans Famitsu… alors que d’ici deux générations de consoles, piteusement, ils n’arriveront encore et toujours qu’à la cheville des grands classiques vidéoludiques japonais de ces 25 dernières années. Le Japon peut continuer à dormir tranquille. Ce double remake se paye même le luxe d’imposer une maniabilité exclusive au PlayStation Move, afin de montrer que même aveugle et les mains attachées dans le dos, pour encore bien longtemps : “JAPAN = SUPERIOR”.

Call of Duty : Modern Warfare 3

Développeur : Sledgehammer Games | Date de Sortie : 08 Novembre 2011

On ne présente plus cette série multi-million seller : toujours aux commandes de l’honorable Jack McRyan, il vous faudra, grâce à vos bio-flingues du futur, nettoyer les niveaux de l’invasion armée zélée du “troisième dictateur moustachu des sables”, avide d’expansion territoriale synonyme de dollars du pétrole. Même s’ils doivent tout à la série Contra, fondatrice d’un genre en son temps, les “Modern Warfaré” ont su faire évoluer le genre par touches légères au fil des épisodes, en supprimant tous les éléments de frustration irritants de son modèle, pour atteindre ici une sorte de paroxysme ludique. Finis les sauts millimétrés au-dessus de gouffres mortels, les tirs multidirectionnels trop complexes à appréhender, et les boss gigantesques de ridicule, ici on se concentre sur l’essentiel, à savoir la jouissance primale d’avancer d’un pas soutenu et de tirer vers l’avant sur de la chair à canon idéologiquement maléable. Avec son scénario délicieusement manichéen, même les tout-petits pourront participer sans crainte au conflit qui emmènera cette fois-ci notre héros du Sahara au désert de Gobi, en passant évidemment par Neo-Kaboul. Mais ça vous le savez, car je parie que vous l’avez déjà terminé, et squattez en mode infini les parties en ligne dérivées de Pong ! (et tant pis pour l’abonnement mensuel de 5€, c’est tellement bon !)

Uncharted 3 : L’illusion de Drake

Développeur : Naughty Dog | Date de Sortie : 02 Novembre 2011

Décidément, cette année est sous le signe de la remise en question du genre sexuel. Car Drake, après deux aventures à haute teneur en testostérone, décide de faire le grand pas et d’assumer sa féminité refoulée au rythme de ses conquêtes dudit sexe faible. Bravant la figure du père incarnée par Sully (ayant depuis bien longtemps oublié l’iconoclasme revendicatif de sa jeunesse), il se travestit dès lors en femme, et se fait appeler Quinn, en toute décomplexion. Naughty Dog par cette prise de risque, s’offre surtout l’occasion de renouveler une série qui risquait déjà l’essouflement après un second volet de haute volée, puisque l’on devra désormais se faire un nom dans le milieu de la mode, au sein des quartiers les plus branchés des grandes capitales du monde : Londres, New York, Paris, Tokyo, sans oublier l’Italie. Mais que l’on se rassure, les aventures de Drake, enfin, Quinn, sont toujours garanties sans temps morts, avec une action perpétuelle de tous les instants (j’insiste), passant de manière impressionnante de défilés de mode faisant appel à vos réflexes, en shootings photo rappelant les intenses gunfights des opus précédents, sans oublier les interviews ne coupants pas à la tradition “shenmuesque” des Quick Time Events. Enfin, le merveilleux moteur graphique démontre encore une fois tout son potentiel et sa versatilité, malgré un changement total d’univers. Naughty God(e) !

Mario Kart 7

Développeur : Nintendo | Date de Sortie : 02 Décembre 2011

Tellement las, comme nous, de servir une nouvelle fois la formule éculée du jeu de karting bourre-pif, pour cette itération 3DS, Nintendo lance Mario sur les traces d’un mystérieux serial killer de Toads, fanatique des sept péchés capitaux. Au volant de son bolide customisable, et à l’aide de son habituelle panoplie, son enquête l’amènera, dans une véritable course contre la montre, à parcourir d’est en ouest le Royaume Champignon, plongé dans la terreur par les exactions sordides du tueur, bien entretenue par la désinformation H24 des médias, depuis peu sous le joug d’un consortium inédit Bowser / Donkey Kong. Heureusement dans sa quête, il sera aidé par ses acolytes de toujours, tels Yoshi l’insatiable glouton, Toad et sa science infuse, Wario et sa soif de trésors, le fainéant Luigi, ou encore la princesse Peach et sa capacité inouïe à se retrouver attachée. La quête du moustachu bondissant le mènera alors à des découvertes pour le moins étonnantes sur lui-même et l’imagerie toute entière de Shigeru Miyamoto, mais je ne vous en dit pas plus. Big N dérape, et on aime ça…

13 pensées sur “5 Jeux auxquels n’a pas joué Maxou pour Noël 2011

  • 23/12/2011 à 22:55
    Permalink

    Pas mal du tout, comma article ! x) J’en regrette qu’il n’y ait que cinq jeux, tant le concept est sympa ! =D
    La description de Mario Kart 7 est vraiment bien trouvée en tout cas.

    Répondre
  • 23/12/2011 à 23:27
    Permalink

    Ahah merci, avec de la chance l’année prochaine ça sera peut-être un calendrier de l’avant avec chaque jour “10 jeux…” (et là Skywilly décède rien qu’à l’évocation de l’idée)

    Répondre
  • 24/12/2011 à 01:37
    Permalink

    Allez, je t’aide avec quelques nouvelles catégories: “10 jeux avec des caisses en bois pour Noël 2012”, “10 jeux avec des barils explosifs pour Noël 2012”, “10 DLC pour pleurer en famille à Noël 2012”, “10 jeux qu’on aurait préféré ne pas voir sortir en 2012”, “10 jeux avec des bonnasses légales vues de dos pour Noël 2012”.

    Répondre
  • 24/12/2011 à 10:24
    Permalink

    Je vois plutôt “10 dindes pour Noël”, “10 chocolats pour Noël”, “10 raisons de ne pas fêter Noël”, etc…

    Répondre
  • LeenUyth
    24/12/2011 à 10:33
    Permalink

    …10 rédacteurs de GSS à pendre pour avoir eu des idées pareilles…

    :p

    Répondre
  • 24/12/2011 à 17:50
    Permalink

    “10 jeux avec des bonnasses légales vues de dos pour Noël 2012”

    Moi je dis que de la gueule !

    Répondre
  • 25/12/2011 à 01:05
    Permalink

    On a encore un an pour faire évoluer la ligne éditoriale. MO-BI-LI-SEZ-VOUS. Envoyez des mails à lobbying@gamesexystory.com

    Je commencerais par dire, comme le dirait un certain Julien: “vous êtes pas obligé de lire” ; j’ajouterai ensuite “de toute façon on fait des dossiers et vous les lisez pas”.

    En 2012 sur GSS: du cul, des rumeurs, et des gros dossiers… avec un paragraphe par page entouré de pubs, parce qu’il faut bien vivre :D

    Répondre
  • 30/12/2011 à 13:00
    Permalink

    Ma référence changement de sexe, c’est plutôt Ranma 1/2… pas Deux Sexe !!! iColossus, je l’ai pas encore dosé, je l’ai juste acheté par cher. Concernant Call Off, je joue à Battlefield lol no comment :)

    Je n’aime pas du tout tes allusions transsexuelles à propos d’Uncharted 3, intouchable ce jeu même même s’il est un peu moins bon que le 2.

    Et pour finir Naintendo, j’y joue plus depuis la S-NES :D je suis plus au courant de ce qui est bien ou pas chez eux, mais je te fais confiance les yeux ouverts !!!

    Répondre
  • 31/12/2011 à 04:07
    Permalink

    Cher gars,
    Uncharted 3 est effectivement intouchable, c’est pour ça que j’ai même pas joué au jeu. Ni vu le film avec Omar.
    Pour la 3DS, me voilà rassuré de te voir plonger la tête la dernière !

    Et puisque vous m’êtes sympathique, je vous livre enfin mes jeux préférés de 2011 http://bit.ly/sGlrF7 avec au programme: du Xenoblade, du Zelda, du Blocks that matter, du Trouble Witches Neo et du ilomilo. Je me rend compte d’un coup que tout cela n’est pas bien dark viril. Résolution 2012: fini les jeux avec plus de deux couleurs différentes affichées.

    Répondre
  • 31/12/2011 à 11:32
    Permalink

    Tu devrais pas simplement commencer par finir tes jeux :) et doser le HRAP comme il le mérite lol

    Répondre

Laisser un commentaire