Boy Loves Girl

Un homme aime une femme qui peine à lui renvoyer un peu d’amour. Il va alors tout faire pour la conquérir. Ce petit jeu iOS de Grubby Hands sort à point nommé pour la Saint-Valentin et a quelques bons atouts à proposer aux amoureux de jeux mignons et originaux…

Lui décrocher la lune !

Votre personnage court vers la droite de l’écran et il est impossible de l’arrêter. Son but ? Une demoiselle dans le premier niveau, puis plusieurs choses que cette dernière adore. Son animal préféré par exemple, le kangourou, qu’il faudra rattraper pendant une demi-dizaine de niveaux avant de changer de lieu. À travers sept environnements différents, l’amour sera au centre du gameplay et de cette course-poursuite tactile originale.

Votre amoureux déterminé tient dans ses mains un fil ou est accrochée une lune, que vous devez bouger de haut en bas sur l’écran pour éviter de la perdre. Comme un ballon, elle bouge avec assez de lenteur et il est donc nécessaire de prévoir les mouvements avant que les obstacles ne soit ne serait-ce qu’au centre de l’écran. Parmi ceux-ci, notons la présence de nuages endormis qui dégagent de petits « Z » qu’il faut à tout prix éviter. Il y a aussi les nuages-missiles, ceux qui font tonner quelques éclairs et bien d’autres surprises. Tous ont une interaction tactile, bénéfique ou sans intérêt. Ceux responsables de l’orage peuvent par exemple être « éteints » via cette simple pression tactile.

Un éternel recommencement

Chaque niveau propose plusieurs objectifs : toucher autant de nuages d’un certain type, éviter les Z tout en passant dans leur trajectoire, etc. Certains sont cependant très mal expliqués en début de partie. Sinon, de petits orbes jaunes sont alors à collecter pour obtenir toujours plus de points. Mais au final, le jeu reste toujours le même : le personnage court et vous tentez de bien gérer le ballon-lune qu’il traine derrière lui pour éviter qu’il n’explose. On fait cela sur une centaine de stages, forcément très répétitifs. Le jeu se destine donc clairement à de rapides parties en salles d’attente ou dans le bus. En fin de stage, on peut arracher les pétales d’une fleur pour jouer au jeu du “Elle m’aime un peu, beaucoup…” sans que cela ait un quelconque impact sur la partie. Que c’est mignon !

Le but principal de Boy Loves Girl n’est pas d’être chronophage ni même incroyablement révolutionnaire, mais bien de proposer un jeu au style classique, mais avec une ambiance plus rose-bonbon et une atmosphère tous publics qui plaira à ceux qui aiment les bons sentiments et les rares ambiances calmes et belles dans le monde du jeu vidéo. Nous ne sommes pas en présence d’un “must-have”, mais cela reste un très bon divertissement malgré tout, à partager en amoureux, surtout à petit prix.

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs
Skywilly

Les derniers articles par Skywilly (tout voir)

Laisser un commentaire