GameTest – The Sandbox (iOS)

BulkyPix et Pixowl ont pris l’expression “jeu bac à sable” au sens propre et nous livrent ici ce qu’on appelle plus communément un Powder Game. Vous avez déjà vu ce concept quelque part sur le net ? C’est normal. Mais là, c’est tout de même un peu plus raffiné et chronophage…

Powder Rangers !

Le concept est bête comme un participant de télé-réalité : vous prenez n’importe quelle matière ou élément, que ce soit la sable, l’eau, le métal, la lave, la glace ou que sais-je encore et vous le transformez en “poudre” que vous pouvez faire couler sur votre aire de jeu représentée par votre écran. Ainsi, vous crezz des terrains aux différentes propriétés. C’est cela, un Powder Game. Chaque type de sable peut interagir avec un autre : la lave transforme le sable en verre et fait aussi fondre la neige, pendant que le sable coule de haut en bas de l’écran alors que le métal reste fixé là où vous le posez. Il y a une multitude de possibilités de créations et de mélanges disponibles dans un Powder Game et The Sandbox ne déroge clairement pas à la règle, il la dépasse même.

Car en plus d’un simple étalage de sable, de neige, de lave, vous pouvez aussi planter des graines sur certains sols boueux et y faire évoluer des arbres, par exemple. Vous pouvez aussi vous amuser à gérer la température de l’environnement, vous permettant de geler les arbres que vous avez fait pousser et l’eau que vous avez déversée. Ou par exemple, faire évaporer cette même eau en augmentant la température. L’eau se transformera en vapeur qui créera des nuages qui à leur tour, la température encore modifiée, referont pleuvoir de l’eau : le cycle est entier et c’est merveilleux à découvrir quel que soit son age.

La température, la gestion de la nuit et du jour, tout cela à un impact sur votre zone de jeu. A forte température, vous allez tout bruler et créer un véritable désert en quelques secondes. Vous pourrez alors gommer, recommencer, tenter de sauver le tout en repositionnant le curseur de température sur quelque chose de plus tempéré ou, pourquoi pas, carrément tenter l’inverse et geler votre environnement ? Ces différentes manipulations sont plus qu’amusantes

Expériences merveilleuses…

C’est la première qualité de The Sandbox : sa liberté d’expérimentation. Les développeurs ont eu la très bonne idée d’y ajouter un mode “Scénario” composé de 24 missions, de plus en plus difficiles, vous montrant comment s’amuser avec The Sandbox si vous êtes en mal d’imagination. Chaque mission effectuée vous apporte des points qui, dépensés, débloquent des types de “poudre” à utiliser. Plus tard, vous découvrir l’électricité, la possibilité de créer des générateurs et autres fioritures complètement originales pour ce genre, même sur PC.

Mais où s’arrête The Sandbox ? Bonne question ! Seule la nécessité d’acheter un peu de “points” pour débloquer toutes les poudres disponibles viendra ralentir la progression. Il est possible de tout débloquer soi-même, mais pour cela, il faudra passer de longues heures en jeu libre à débloquer tous les “succès/trophées/achievements” aux quelques points offerts en récompenses. Ils amènent aussi un peu plus de défi à ce mode libre ce qui en soit, est toujours agréable à découvrir.

Vendu gratuitement, avec du micropaiement pas du tout obligatoire, mais quand même plus sympathique, The Sandbox est une très bonne surprise, de celles que l’on veut absolument garder dans un coin de son iOS en cas de petite pause sympathique et créative. Un petit jeu qui ne vous coute de toute façon rien d’essayer et qui risque de vous voler pas mal d’heures de votre vie si vous y accrochez. Allez donc télécharger ça, histoire au moins de découvrir le genre et de vous en forger un avis !

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs
Skywilly

Les derniers articles par Skywilly (tout voir)

Laisser un commentaire