Quick Slick Deadly

Quand on n’a pas forcément un grand talent artistique, souvent les idées viennent sauver le tout. Quick Slick Deadly est un jeu très amateur sorti sur Desura (et en DRM-Free sur le site des développeurs, Adventurous Productions) qui ne se prend vraiment pas pour un grand. Il vient s’installer en toute humilité sur nos plateformes et c’est donc tout naturellement qu’on prend le temps de parler de lui ensuite…

Des idées à la pelle !

Quick Slick Deadly est très amateur. Les développeurs vont surement rager en lisant cela, mais c’est le cas. Conçu avec Multimedia Fusion 2, un logiciel de création “click & create” dans son principe, ce shoot’em up a énormément de défauts. Entièrement réalisé en 2D, il propose une réalisation digne d’un jeu flash des années 90, avec toute la nostalgie, mais aussi l’horreur qu’on peut en avoir. Les collisions sont affreuses : votre vaisseau rebondi comme une boule de flipper dès qu’il entre en contact avec une météorite ou un ennemi. Aussi, rien n’est précis : on peut jouer au clavier ou à la souris, mais globalement, les déplacements sont beaucoup trop rapides pour être intéressants.

Quick Slick Deadly est promis à un avenir morose ? Pas certain ! Car derrière ce visuel qui manque clairement de nous intéresser se cachent énormément d’idées qui rendent le gameplay curieux, à défaut d’être incroyables. Ainsi, vos premières missions seront des tutoriaux un peu laborieux vous faisant découvrir toutes les possibilités de jeu. Vous apprendrez que tuer trois fois le même type d’ennemi vous permet de collecter son arme, façon Megaman, afin de l’utiliser contre vos prochains adversaires.

Aussi, lors de moments scriptées et non pas à votre bon vouloir, vous passerez en “vue de haut” pour éviter de nouveaux ennemis et des lasers de détection. C’est très dynamique et plutôt bien pensé !

Le shoot’em up pour les nuls…

On le répète : Quick Slick Deadly n’est pas un bon jeu, c’est un pur titre amateur sans prétention et avec un manque violent de professionnalisme. Mais cela le rend charmant. Attention, je n’ai pas dit jouable ! Car comme précisé plus haut, on a quand même de méchants soucis de gameplay à la clé. Il n’empêche que donner aux joueurs la possibilité de contrôler trois vaisseaux différents (Trickster, Fighter et Survivor) et de jouer avec l’obtention d’armes différentes en fonction des ennemis tués et vraiment sympathiques.

On note aussi la présence de “portails” de boost, comme dans un jeu de course. Cela permet, une fois enchainés ces portails, de foncer beaucoup plus vite vers la fin du niveau. Tout se joue alors à la souris, sans aucune autre touche du clavier, pour un résultat au moins divertissant.

Les idées sont donc là, ne manque plus qu’une aura visuelle à Quick Slick Deadly pour sortir du carcan du jeu flash et espérer faire son trou dans le monde des shoot’em up indépendants. Courage à Adventurous Productions pour cela !

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Laisser un commentaire