GC13 – Ethan Meteor Hunter

Certes il sort bientôt, mais il fallait absolument qu’on vous en parle ! Déjà parce que l’un de ses créateurs, Olivier Penot, était sur place à la GamesCom et surboosté, ensuite parce qu’il a bien progressé depuis la dernière démo jouable mise à disposition du public. Ce jeu aux visuels très “Dreamworkiens” (les anciens, pas les films en 3D qui se ressemblent tous) se révèle bien plus difficile que prévu et donc intéressant pour un public qui ne l’attendait peut-être pas sur ce terrain…

Vous jouez donc une petite souris dans un monde particulièrement travaillé qui vous placera dans un scénario certes pas exorbitant, mais assez bien écrit pour faire office de “carotte” pour le joueur qui veut en savoir toujours davantage. Avec ses animations entièrement retravaillées (et ça se voit, ce n’est pas du pipeau de communication, c’est clairement le jour et la nuit entre cette version et celle d’il y a six mois) Ethan Meteor Hunter s’annonce particulièrement joli. Il y sera question de télékinésie au centre du jeu, sans aucune aide abusive de la part du gameplay : véritable bac à sable à la physique bien rendue, le jeu vous permettra mille et une possibilités lors des pièges à éviter en posant une plaque au dessus de votre tête ou lorsqu’il vous faudra créer un pont pour passer au-dessus d’une mer de lave.

Trois mondes différents, pour cinquante niveaux au total, sont annoncés. Un joueur “Gamer” y jouera avec quelques difficultés, mais en y prenant du plaisir pendant qu’un “Hardcore Gamer” pourrait bien y trouver quelques moments jouissifs de difficulté extrême. Surtout que chaque niveau possède des objectifs secondaires : le terminer le plus rapidement possible, obtenir tous les fragments de cristaux, etc.

Certaines fois, les niveaux se feront plus originaux avec une boule qui poursuivra notre héros façon Indiana Jones ou un niveau entièrement plongé dans le noir. Le rythme un peu plus peinard des niveaux précédents sera cassé pour le plus grand bien de la diversité. 7 heures de jeu sont prévues, avec trois heures supplémentaires pour tout débloquer. On a hâte d’en voir le résultat final exclusivement sur PC et PlayStation 3 !

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.