Preview – This War of Mine (PC)

Jouer à la guerre ça existe depuis toujours, mais très peu ont tenté de sauter le pas en proposant l’approche inverse. Ainsi, à  l’image de ces films de western qui nous dépeignaient le côté indien, This War of Mine nous plonge dans la vie ou plutôt la survie d’un peuple en pleine guerre.

C’est pas ma guerre!

La guerre civil a décimé ce qui semble être un pays de l’Est européen. Le gros est passé, plus de combats dans les rues, la ville est quasiment en ruine, seuls les survivants tentent de vivre tant bien que mal par tous les moyens possibles.
Votre aventure commence ici, vous faites rapidement la connaissance des personnages que vous dirigerez. Une équipe de 2 à 4 personnages vous est attribuée aléatoirement, avec pour chacun des atouts indispensables à la survie. Ainsi Bruno est qualifié de “bon cuisiner” il utilisera donc moins d’eau que les autres lors de la confection de soupes.

Une fois prit connaissance de votre petite troupe, la première tâche consistera toujours à  débarrasser les débris et de récupérer  tous le matériel de départ déjà caché dans votre maison. Celle ci sera votre QG et devra être protégée coûte que coûte chaque nuit.
La journée sera elle l’occasion de crafter différents objets pour votre baraquement. Un lit empêchera de mal dormir, une cuisinière de ne pas manger cru, etc… Il se peut aussi que quelqu’un vous rende visite, parfois pour faire du troc, parfois pour demander un service. Une fois terminé, on peut passer au vrai cœur du jeu, le gameplay de nuit et l’exploration.

The rhythm of the night

Tout le sel du jeu se situe dans ces parties de nuit. Chaque soir il vous sera demandé de choisir un coin de la ville à explorer, ceci en désignant un de vos personnages  pour y aller, les autres peuvent dormir ou monter la garde pour éviter les raids contre votre QG. L’explorateur désigné sera quant à lui votre protagoniste pour la soirée. Votre but sera de le faire progresser dans des structures désaffectés ou non afin d’y récolter des matériaux, soins ou de la nourriture. Les rencontres vont bon train dans ces moments là et pas toujours pour le meilleur.

Vous croiserez souvent d’autres explorateurs en raids comme vous, certains hostiles d’autres non. Parfois les habitants des structures seront toujours là, à vous de voir si votre conscience vous autorise à piller les réserves de ces gens pour votre propre survie ou non. L’aspect psychologique de chaque personnage est important. Les héros seront affectés par tout ce qui se passe durant la partie, voler de pauvres gens, en sauver d’autres, ou assister à un meurtre. Autant de facteurs qui peuvent littéralement briser vos personnages. L’équilibre sera toujours mince et précaire entre les promesses tenues (ou pas), les gens à sauver ou non, et l’état d’esprit général pouvant passer de l’entraide à la tuerie organisée en très peu de temps.

This War of Mine nous dépeint les conséquences d’une guerre inconnue dans un pays qui l’est tout autant et réussi pourtant à insuffler de la vie et un peu de torture mentale dans son jeu de gestion/survie. Parfois injuste, parfois dur, pour l’instant le titre se montre très intéressant dans ses possibilités de gestions mais assez pauvres en situations. Le jeu reste cependant à mon sens, un des titres à surveiller pour cette fin d’année.

Une pensée sur “Preview – This War of Mine (PC)

  • 20/10/2014 à 23:53
    Permalink

    Un titre que je surveille du coin de l’oeil depuis que j’en ai eu connaissance il y a quelques mois maintenant.

    La DA ne correspond clairement pas à ce à quoi je m’attendais, mais bon pourquoi pas, de toute façon l’intérêt du jeu n’est pas là.

    Visiblement ce TWoM a un gros potentiel et renouvelle agréablement le genre du jeu de survie, dans son approche, à voir maintenant si l’équipe qui est derrière saura transformer l’essai (le titre est visiblement déjà en bêta, je suis donc très étonné de ne pas le voir en accès anticipé, vu que c’est la grande mode maintenant chez les indés).

    Quoi qu’il en soit merci pour cet “avant-gout”.

    Répondre

Laisser un commentaire