The Walking Dead : Episode 1

Lee et Clementine. Ce sont les deux personnages créés par Telltale en compagnie de Robert Kirkman (le créateur du Comic-Book), pour nous raconter le prologue de l’histoire suivie par les actuels fans de la franchise. Bon, par contre, oubliez la très discutable série télévisée…

Prend un comics et Lee !

Les créateurs vous diront le contraire, que découvrir l’univers avec la série et venir jouer à ce jeu peut être compatible. En soi, c’est vrai, mais c’est se limiter énormément. Car là où la série en est à sa troisième année, elle n’a même pas atteint le troisième volume du comic-book (et se perd en bavardages et libertés franchement énervantes). En gros, lisez le comics et voyez à quel point les développeurs de chez TellTale s’en sont inspirés. Ne serait-ce que graphiquement.

Avec un style très “dessiné”, les héros de The Walking Dead : le Jeu sont réellement tout droit sortis du comics pourtant en noir et blanc de Robert Kirkman. Ils ont cet air désabusé, ces traits prononcés, ces quelques éraflures de crayon qui leur donnent un look bien plus cool qu’avec un simple Cel-Shading. Et cela, pour l’histoire, c’est on ne peut plus excellent.

L’histoire, parlons-en. Lee, le héros que vous allez contrôler, est en route pour la prison de son comté alors qu’il est accusé de meurtre. Soudain, la voiture de police qui le transporte percute un étrange piéton traversant l’autoroute avec une démarche peu ordinaire. Lee se réveille au fond d’un ravin, la jambe abimée et va devoir faire face à l’apocalypse. Littéralement ! Les morts se lèvent de leur sommeil éternel et rampent, se mouvent lentement et dévorent tout ce qui bouge. Les zombies ont envahi le monde.

Les questions se posent alors dès le début : comment je survis ? Déjà, je tente de me sortir du ravin. À qui est cette drôle de maison dans le jardin ? Et ce message paniqué sur le répondeur, sur fond de musique triste ? Ça y’est, l’ambiance est posée, on se croit dans le comics, on est envahi de questionnements et de décisions à prendre et on va adorer passer un très mauvais moment pour notre imagination. Le monde de The Walking Dead est impitoyable et le jeu a totalement réussi à reproduire cela.

Point & Click + QTE

Le jeu de Telltales fut très mal accueilli lors des précédentes previews. En ayant joué au terriblement raté Jurassic Park, on ne pouvait que s’attendre à une déception de plus. Grande nouvelle : ce n’est pas le cas. The Walking Dead est bourré de QTE pour les moments les plus orientés Action, mais n’oublie pas d’être un jeu d’aventure avant tout. Vous combattez en QTE (en ciblant votre ennemi, à la souris ou la manette, lors de scènes de rapidité), mais vous avez aussi beaucoup de phases de recherche d’objets. Principalement, il s’agit surtout d’actions contextuelles faisant avancer le scénario et le tout est donc très facile, mais cela ne dérange pas vraiment le joueur dans le sens ou The Walking Dead est narratif avant d’être un “jeu” à proprement parlé. C’est fluide, faussement non-linéaire, contrairement à certains choix que vous allez devoir faire et qui eux, par contre, chambouleront votre partie.

The Walking Dead : Le Jeu est effectivement pavé de dialogues crus, ou vous pourrez insulter ou au contraire, sympathiser avec tous les protagonistes. Souvent, une demi-dizaine de fois sur les deux heures de jeu proposées par ce premier épisode, vous allez même devoir faire un choix crucial pour la suite de l’histoire. C’est on ne peut plus intéressant, car votre choix aura des conséquences sur le reste de l’aventure. On a vraiment hâte de voir ce que ces choix changeront d’une aventure d’un joueur à celle d’un autre, avec les quatre autres épisodes à venir. Mieux encore : vous avez la possibilité de garder le silence, de ne jamais communiquer et de vous renfermer sur vous même. Une expérience de jeu sympathique et totalement originale.

Les protagonistes de cette histoire garderont aussi certaines informations en “mémoire”. On a aucun réel exemple concret de l’implication qu’ont ces données gardées par le jeu en réserve dans ce premier opus… Surement pour les prochains ? Reste qu’on peut largement mentir à ses coéquipiers et tenter de se créer une autre vie que celle, dramatique, qui nous est imposée. A noter d’ailleurs que le background de Lee est déja bien mis en avant dans ce premier épisode et qu’il ne fait aucun doute que son histoire (coupable ou innocent ?) sera racontée de long en large par la suite. Là aussi, c’est dangereux : dans cette première partie de l’histoire c’est assez intéressant, mais on redoute un peu que son récit traîne en longue tout au long des épisodes à venir. Le temps nous le dira…

Sortie de prison-bi

Je pensais sincèrement devoir encore me plaindre de TellTale après leur horrible Jurassic Park mais il n’en est rien. C’est tout le contraire, même. Une scène gore à souhait, avec un zombie qu’il est possible d’exploser à coup de clé à molette, a même réussi à me scotcher sur place et à me provoquer quelques relents de dégouts et de frissons. Dans un jeu Telltale ? Sérieusement ?

La qualité de The Walking Dead, au-delà de son très sympathique mix entre Point & Click et QTE, c’est évidemment son écriture. Elle est sublime, très similaire à celles des comics et du coup, l’histoire est passionnante. Le destin de Lee, de Clementine et de tous les personnages présentés dans ce premier épisode nous intéresse réellement. Mieux encore : le jeu vous propose de découvrir la vie de têtes connues du comics (et de la série) avec de grosses rencontres et références au programme. Il y a même quelques explications sur certaines scènes du comics, ce qui n’est pas du luxe. En clair : il y a aussi de quoi contenter ceux qui recherchent un peu de Fan Service.

Enfin, cerise sur le gâteau, le jeu se termine sur une bande-annonce du prochain épisode qui augure du meilleur. Nos humains vont devoir apprendre à survivre non pas face aux zombies, mais à la faim. Tout un programme ! De quoi encore chambouler ce tableau de fin d’épisode qui nous montre des statistiques des choix cruciaux réalisés par tous les joueurs du monde, comparés aux vôtres ? S’amuser avec les pires horreurs que peut engendre une invasion zombie, voilà qui est original. Telltale le fait très bien avec ce premier épisode : ils ont tout intérêt de s’y tenir par la suite ! Si le soufflé retombe, ce sera un beau gâchis…

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

13 pensées sur “The Walking Dead : Episode 1

  • 29/04/2012 à 13:56
    Permalink

    Ce qui est mal traité, selon moi, dans la série, c’est le côté “être humain sans aucun carcan qui cède à ses pulsions”. Dans la BD, le danger, c’est clairement les autres, pas les zombies! Ils ne sont que prétexte à la narration. Il y a une atmosphère de suspicion, de paranoïa, de malaise permanent. Et on se dit mais qu’est-ce qu’il va encore se passer avec untel. C’est choc sur choc, l’auteur nous malmène avec les pires dérives dont l’être humain est capable. Dans la série TV, on voit des tensions mais limite tout le monde s’aide, tout le monde agit dans le même sens. Il n’y a quasiment plus cette satyre de l’homme. Malgré des scènes fortes, c’est édulcoré pour le grand public et du coup, ça perd tout son sel. Ceci dit leurs zonzons sont bien fichus!! :D
    Je vais me le prendre sur PSN, en espérant que les prochains épisodes ne tardent pas trop à sortir et soient tous aussi bons! Mais par précaution, je vais acheter l’épisode unique, pas l’offre d’achat du pack. :P

    Répondre
    • Ripper
      29/04/2012 à 15:38
      Permalink

      Y’a quelques passages comme tu les décris dans la série quand même, mais c’est vrai que c’est pas le plus important. o/

      Vous me donnez envie de lire les comics là, mais après je vais plus aimer la série… >:

      Répondre
      • LeenUyth
        29/04/2012 à 16:30
        Permalink

        Tu ne va plus aimer la série parce que tu va te rendre compte qu’en fait elle est pas top. Le comics est vraiment excellent, je comprend pas pourquoi la série fonctionne autant. (Surement pour les gens qui ont pas lu le comics justement)

        Répondre
        • Ripper
          29/04/2012 à 18:22
          Permalink

          Oui voilà, je suis pas un grand grand fan de comics donc je me suis mis à la série et j’ai beaucoup aimé quoi. q:

          Répondre
  • 29/04/2012 à 17:04
    Permalink

    C’est bien la première fois qu’un jeu Telltale me donne envie graphiquement je crois, et pourtant j’en ai rien à cirer de Walking Dead. Celshadding whore inside.

    Répondre
    • 29/04/2012 à 19:38
      Permalink

      C’est vrai que les jeux Telltale ont des graphismes pas terrible, mais là ca a l’air plus travaillé.

      Répondre
  • Vasquaal
    30/04/2012 à 03:00
    Permalink

    Du coup, ça m’a donné envie de me le prendre. Acheté !
    Reste plus qu’à y jouer.

    Répondre
    • Ripper
      30/04/2012 à 05:48
      Permalink

      C’est le plus gros problème avec les jeux, en général. >:

      Répondre
  • 02/05/2012 à 19:38
    Permalink

    Hello M’sieur Skywilly,

    Suite à ton url sur Factor qui m’a ramené ici bas, je voulais poser une question aux pcistes qu’ont acheté le titre…
    Je trouve pas le moyen de configurer les touches à la sauce pc plutôt que de brancher une manette 360.
    Any idea ?

    carwin

    Répondre
  • Skywilly
    02/05/2012 à 21:48
    Permalink

    Euh… Je vais me faire allumer mais… J’y ai joué avec un Pad 360 :\
    Désolé.

    Répondre
  • 04/05/2012 à 09:18
    Permalink

    Je viens de terminer le premier épisode. Qu’est-ce que c’était bon!! Je me suis laissée littéralement emporter dans cette histoire. L’atmosphère y est vraiment incroyable, les choix cornéliens, et l’action finalement très stressante. Le coup du parking du motel…. Holala! On n’a pas grand chose à faire, y a trois pauvres zombies en cell-shading, quelques angles de vue (assez hallucinants d’ailleurs, j’ai adoré), deux actions contextuelles, mais bon sang, l’alchimie prend et on (je) stresse comme un malade avec trois fois rien!!! Juste génial! Incroyable…
    Le malaise, la peur, la suspicion sont omniprésents. Les choix de dialogue vraiment bons, avec la petite goutte de stress provoquée par la rapidité à devoir faire un choix.
    Maintenant y a plus qu’à attendre les autres épisodes, punaise ça va être long!!!!!
    Mention spéciale pour le thème PS3 offert avec l’achat de la saison complète : le papier peint change à chaque chargement, et les icônes sont sobres, bien classes! Ce thème a réussi à détrôner mon Nate (le thème dynamique dans la neige et celui dans le sable) pour quelques semaines! :P

    Répondre
  • 05/06/2012 à 16:57
    Permalink

    J’attends la suite avec une rare impatience. Comme le dit Sky dans son test, l’écriture et la mise en scène de cet épisode sont vraiment au top. Les dialogues sont rendus très crédibles grâce à l’emploi (à bon escient) d’insultes non aseptisées, les scènes choc se succèdent, et on ressent des montées d’adrénaline comme rarement dans un jeu vidéo (et jamais dans un point’n click). En fait, dans sa progression et son orientation narrative, le jeu me fait énormément penser à Heavy Rain.

    Evidemment, on regrette un peu que justement, ça manque un poil de “jeu”, d’énigmes (le “très facile” relevé par Sky en point négatif), mais ça permet de maintenir le dynamisme narratif, ce dont on ne se plaindra pas trop. Le vrai défaut à mon sens est plus le côté poudre aux yeux des choix possibles : on s’aperçoit en recommençant une partie que certains dialogues n’ont pas tant d’incidence que ça et qu’il est difficile de se brouiller avec tout le monde, ou que certaines séquences “Machin se souviendra de ce que vous avez dit” sont un peu pipeau, Machin mourant quelques instants plus tard. Néanmoins certains choix ont par contre une grosse influence sur la suite des évènement, et il me tarde de voir comment tout ça va évoluer avec l’épisode 2…

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.