Rin’s Quest : comme au bon vieux temps

Alors que je dégustais un plat de pâtes devant BFM TV, une terrible pensée me vint à l’esprit : “et #@$ù  j’ai oublié la news sur Rin’s Quest !”. C’est donc confus et plein de sauce tomate que je me présente devant vous, espérant réparer cette tragique erreur. Vous êtes prêts ? Alors allons y !

Les développeurs de chez Shabby Lords sont soit des petits malins profitant de l’engouement Minecraftien, soit des amateurs de retro-gaming, ou les deux. Pourquoi ? Et bien parce que leur dernière production ressemble, graphiquement entendons-nous bien, aux derniers gros succès pixelisés de ces derniers temps, Minecraft et Terraria en tête. Alors bon oui, il y a bien quelques petites différences par-ci ou par-là, mais on nous l’a fait pas à nous autres gamers dotés d’un super sens de l’observation.

Au niveau des différences, nous en remarquerons deux principales : tout d’abord le monde ici n’est pas ouvert (bac-à-sable comme disent les gens in). L’aventure est ici découpée en vingtaine de stages, et en avant Bertrand que je te découpe tout ce qui passe sur mon chemin (champignons hallucinogènes, scorpions enragés, grands-mères, etc…). Ensuite, n’espérez pas construire votre version de la petite maison dans la prairie en travaillant 6h par jour pour trouver du verre ou autres ressources rares. Non, ici on avance, on tue et on termine l’aventure, comme avant mais le Club Dorothée en moins.

Alors bon, on aime ou on aime pas hein, tout dépend de votre affinité avec cette mode des gros pixels bien baveux et apparents. Pour les amateurs, c’est sur PC que ça se passe, pour 6€ sur Desura ou le site des développeurs.

[youtube NKG8D0Hg06U 640 390]

Laisser un commentaire