Sniper Elite V2

Sniper Elite V2

Jouer les planqués, quelquefois cela rapporte ! La preuve avec le studio Rebellion, surtout connu pour ses folies (Rogue Trooper) ou ses ratages (on a pas la place de tous les citer dans une simple parenthèse). Ils nous proposent un second Sniper Elite, plus fort, plus motivant, plus amusant que le premier opus. Promesses tenues ?

Lunettes de précision
Karl Fairburne est un sniper d’élite, d’ou le nom du jeu. Il va devoir tuer des cibles stratégiques en pleine seconde guerre mondiale, au front ennemi. Des instigateurs d’une attaque de missiles V2 sont prêts à tout pour mener leur projet à leur terme et c’est donc ce brave Karl qui va devoir remettre de l’ordre dans ce conflit, le fusil à la main et l’oeil bien fixé sur le viseur. Vous allez l’y aider, avec pas mal d’originalité à la clé, mais aussi quelques longs moments de déja-vu.
Sniper Elite V2 est un third-person-shooter, un jeu de tir à la Troisième Personne. Vous contrôlez votre vaillant soldat dans des décors de guerre, très froids, dévastés et remplis d’ennemis bien camouflés. Vous pouvez tout d’abord poser des pièges sur votre passage, pour couvrir vos arrières. Des mines dans les cadavres, des bombes à retardement, un joli arsenal bien explosif qui vous empêchera de vous prendre une balle dans le dos. Aussi, il y a une grosse part d’infiltration dans Sniper Elite V2 : vous pouvez lancer des pierres pour faire diversion, cacher les cadavres… Mais tout cela n’est qu’un vain camouflage pour espérer vous faire croire qu’il n’est pas question de tirer dans le tas, fusil à lunette ou non.
Car vous avez aussi, en plus de vos principales facultés de Sniper dont je parlerais plus tard, une mitraillette et un pistolet silencieux. Ça, c’est pour le combat rapide, rapproché ou un peu hasardeux. Vu votre petite jauge de vie (dès le mode “Normal” de la demi-dizaine de modes de difficultés proposés) il n’est absolument pas question de foncer dans le tas et de tirer sur tout ce qui bouge. Néanmoins, malgré tout, vous faire découvrir et vous cacher derrière un rocher et une autre sorte de gameplay bourrin, vous en conviendrez.
La Killcam, tu l’aimes ou tu la quittes…
Vous êtes donc en terrain ennemi, vous faites un peu comme si vous étiez un planqué mais rapidement, vous vous faites repérer. Bien plus amusant ! Ensuite, vous vous cachez et vous visez les têtes, les jambes et vous vous retrouvez à la Foire du Trône en train de gagner des peluches (du score) en touchant les canards (les nazis). Cet exemple magnifique met en avant 80% du gameplay intéressant de Sniper Elite V2, sublimé par sa KillCam aux ralentis spectaculaires.
Aléatoirement, souvent pour les plus jolis et lointains coups, vous aurez le droit de voir le trajet de votre balle de fusil en Bullet-Time, en extrême ralenti, partant de votre fusil (sur certains plans de caméras très réussis) jusqu’à l’intérieur de votre cible. Un intérieur que vous allez voir et revoir dans tous ses détails : os, yeux, tendons et organes divers sont au rendez-vous, prêt à se faire transpercer dans un joli bruit bien visqueux pour accompagner le tout. Dégueulasse, mais très drôle pour le public averti.
Amusante cette KillCam ? Certes, mais pas longtemps. Au bout de deux missions passées à explorer les entrailles de vos ennemis, vous aurez vite fait de diminuer la fréquence d’apparition de ces caméras, voir carrément de les désactiver. C’est très amusant, parfait pour de petites sessions, mais vite répétitif et pas du tout orienté vers le plaisir de jeu “manette en main”. C’est davantage du visuel, de l’esbroufe pour vous faire croire à un jeu amusant (alors que ce sont simplement ces effets qui le sont). En soi, Sniper Elite V2 est surtout très quelconque que ce soit dans sa maniabilité, dans son cadre ou même et surtout dans un scénario d’un classicisme effarant.
C’est toujours mieux à deux !
Une des particularités les plus intéressantes de Sniper Elite V2 est toutefois son mode Coopération. Un des joueurs snipe, pendant que l’autre… Cible les ennemis aux jumelles pour proposer un joli tir au pigeon à son partenaire. Particulièrement amusant entre amis, ce mode reprend la possibilité (sans aucun intérêt) de cibler ses ennemis en mode solo et lui donne une très bonne mise en situation. Clairement, on s’y croit : on se donne des ordres au micro, on tente d’établir une stratégie. Bref, on prend son pied. C’est bien ce mode qui fait sortir Sniper Elite V2 du lot.
Reste le multijoueur outrageusement quelconque (PvP) et les quelques vagues d’ennemis qu’il est possible de s’enchaîner en solo. Globalement, on ne reste pas plus d’une dizaine d’heures sur Sniper Elite V2, avec environ 6 heures pour le solo et tout autant de temps pour le mode Coopération. Cela reste rentable, mais clairement, il est de ces jeux qui procurent leur dose de fun, mais qu’il est nécessaire d’essayer avant d’acheter ! Car malheureusement, au-delà de sa KillCam rigolote et de ses missions orientées vers des tirs de précisions, on n’en retient rien d’autre que beaucoup de fun au début et rapidement, un ennui qui s’installe vite.

Laisser un commentaire