Mercenary Kings : la vengeance est un plat que je mange de suite !

Vous savez, je ne devrais pas newser cette nuit (oui pour vous on sera en pleine journée mais pas moi). J’ai vu le premier épisode de la Saison 7 de Doctor Who il y’a quelques heures et j’ai terriblement envie de le regarder de nouveau, là tout de suite, en HD. Mais je me suis dit que je pouvais pas vous faire ça et surtout que je vous aimais, donc je newse. Allez, c’est parti !

Et comme j’ai compris que vous en aviez marre de Steam Greenlight et de ces jeux où il faut lever votre pouce pour qu’il sorte (le jeu, pas le pouce…), j’ai décidé de la faire à l’ancienne, à la août 2012 : parler d’un jeu étant sur Kickstarter. Le jeu dont nous allons parler aujourd’hui (enfin dont je vais parler et sur lequel vous allez lire) est Mercenary Kings, prévu pour sortir sur PC et Mac via Steam. Développé par Tribute Games, un studio québécois déjà à l’origine de Wizorb et composé d’une partie de l’équipe de Scott Pilgrim vs The World,  c’est un jeu d’action en 2D avec des gros pixels et un style plutôt old-school. Vous incarnez King, le mercenaire le plus talentueux de la planète (et accessoirement la personne aux parents les plus prétentieux de l’univers) et vos anciens coéquipiers ont été assassinés par une organisation criminelle sans pitié. Vous vous rendez donc sur l’île où cette organisation se terre afin de découvrir la vérité sur le complot qu’ils préparent et surtout vous venger, en sauvant la planète par la même occasion même si cela ne vous intéresse pas.

Vous allez ainsi partir avec quelques armes de bases, qui viendront à changer. En effet, chaque partie de votre arme est modifiable, changeant les effets de celle-ci, ce qui vous permet de vous créer un arsenal propre à votre style de jeu. Les différentes pièces à ajouter viendront notamment des ennemis sur lesquels vous pouvez ramasser des matériaux. Divers PNJ seront là pour vous assister dans votre quête : il y a l’armurier qui peut fabriquer des armes à feu et améliorer votre gilet pare-balle, il y a aussi l’expert en couteaux qui vous fabriquera des couteaux sur mesure et enfin il y a le commerçant qui vous fournit les munitions et autres équipements dont vous avez besoin. Le jeu est aussi très orienté coopération, avec un mode coop en local à quatre joueurs qui pourra éventuellement devenir online si les ressources nécessaires sont disponibles.

Tant qu’on en parle, parlons prix tiens. Le jeu demandait initialement 75 000 dollars qui ont été atteints il y a de cela quelques jours, le jeu étant actuellement à 76 000 dollars tandis qu’il lui reste dix jours de campagne de levée de fonds. Des paliers à 125 000, 175 000 et 200 000 dollars sont aussi fixés, permettant d’ajouter au jeu du contenu supplémentaire tels que des missions, des armes, des matériaux, des boutiques, des PNJ, des ennemis, des boss, des succès et quelques autres features mais aussi un mode coopération online et une version console (le jeu devant atteindre 175 000 pour ces deux derniers). Ce contenu sera tout de même rajouté au jeu après la sortie même sans atteindre les sommes exigées. De plus, le studio aimerait engager un nouveau programmeur, n’en contenant qu’un seul au milieu d’un tas d’artistes. Le jeu est disponible pour un minimum de 15 dollars (une copie de l’excellent Wizorb étant offerte avec), tandis qu’en augmentant le prix vous pouvez obtenir du contenu ingame, un artbook, un accès à la beta, un T-shirt, une copie physique, un hoodie… bref, l’habituel. Vous pouvez aussi être dessiné, animé et intégré au jeu en tant qu’otage si ça vous fait plaisir, voir créer votre propre arme. Un jeu qui promet d’être fort intéressant donc, si vous souhaitez investir dedans c’est par ici.

[youtube jopRHhEnlVI 640 390]

2 réflexions au sujet de “Mercenary Kings : la vengeance est un plat que je mange de suite !”

Laisser un commentaire