Anodyne : 16-Bits, c’est mieux qu’une seule

Hu hu hu quel titre douteux, n’est-ce-pas ? Désolé, mais le mélange vodka/médicaments n’est pas très bon pour ma qualité rédactionnelle, qui au départ n’est forcément excellente. Alors, vous aimez les titres oldies ? Les titres blindés d’effets spéciaux vous foutent la gerbe ? Suivez le guide !

Anodyne, création d’Analgesic Productions, n’est pas un titre anodin. Enfin si, plus ou moins, mais je voulais caser à tout prix ce jeu de mots foireux (anodin/Anodyne, vous saisissez ? Non ? Pas grave). Bref, revenons à nos moutons. Anodyne je disais donc, est un titre indépendant d’assez bonne qualité qui excite toute la sphère underground, à tort et à raison. Oui, les deux en même temps. Pourquoi ça ? Et bien parce que cela fait plaisir de revoir un RPG façon 16-Bits rappelant la grande époque Snes, mais d’un côté, quand on y regarde d’un peu plus près, on se dit que les développeurs ont dû être sacrément marqués par Zelda : Link’s Awakening au point de copier certains éléments. Détail amusant, au niveau du scénario, nous explorons le subconscient d’un jeune homme (hein ? Le Poisson Rêve ? Que nenni !)…

Alors bon, les goûts et les couleurs ça ne se discutent pas, mais bon je ne trouve pas ce soft très inspiré (“JE” hein “JE”, n’allez pas foutre le feu chez GSS). Disponible sur PC-Mac-Linux à cette adresse.

[youtube OjWRU5toicQ 640 390]

Laisser un commentaire