Interview – l’équipe de "Us, Robot" (Hits Playtime)

L’ICAN est de nouveau à l’honneur. Moins populaire et mise en avant que les autres écoles, celle-ci n’en est pas moins passionnante et propose des projets régulièrement novateurs et originaux. C’est donc tout à fait normal de voir débarquer des étudiants de cette école dans un concours aussi intéressant que le Hits Playtime. Focus sur ce petit robot !

Untitled-1Tout d’abord, pouvez-vous présenter toute l’équipe et votre cursus scolaire ?

Corentin : “Bonjour, oui nous allons nous présenter rapidement chacun notre tour. Victor tu commence ?”
Victor : “Oui, j’ai 20 ans et je suis en 2ème année à l’ICAN comme tous les membres de l’équipe. J’ai directement intégré l’ICAN après mon bac STG, science et technique de gestion marketing. Dans le projet je m’occupe particulièrement du game design et du son.”
Corentin : “J’ai 22 ans et c’est après 3 ans d’étude en graphisme et en art appliqué que j’ai intégré l’ICAN. Au niveau du projet je travaille essentiellement sur le GD (Game Design) et la direction artistique.”
Marc : “Doyen du groupe avec mes 23 ans, j’ai fait une année de BTS en informatique et gestion après mon bac S avant de rejoindre l’ICAN. Je suis graphiste et assistant en programmation sur le projet.”
Aurélien : “J’ai 19 ans et j’ai directement intégré l’ICAN après mon bac S. Pour Us Robot je suis avant tout en charge du game design et du level design.”
Thomas : “J’ai 19 ans également, et c’est aussi après un bac S option SI que j’ai rejoint l’ICAN. Pour le projet je m’occupe essentiellement de la programmation.”

Quelle école représentez-vous et pouvez-vous nous dire ce qui vous a le plus attiré vers elle au premier abord ?

Comme nous avons pu le spécifier, nous représentons l’ICAN. La première force de cette école est la diversité des cours diversifiés. En fait, même si nous sommes tous en filière game design, nous recevons des cours très variés. Cela va du level design à la programmation en passant par le graphisme et les sciences humaines. Sans être complètement spécialisée, chaque matière reste bien aboutie.

Comment avez-vous connu le concours Hits Playtime et quelles furent vos motivations pour y participer ?

Notre professeur de game design nous a fait connaitre ce concours. Par la suite nous avons appris l’existence de projets réalisés par des étudiants de l’ICAN pour les Hits Playtime. Pour nous ce concours est une expérience unique pour réaliser un projet sans être vraiment encadré.

Parlez-nous de votre jeu, de son concept, de vos idées…

Notre concept est avant tout basé sur l’idée de coopération. Cependant, nous avons choisi un type de coopération assez original et peu évident. Quatre joueurs contrôlent un personnage et ont accès aux mêmes commandes. Dans un platformer, les joueurs doivent se coordonner pour, ne serait-ce que sauter, attaquer ou même avancer. En effet, plus les joueurs sont nombreux à effectuer la même action simultanément plus l’action est puissante. L’une de nos idées centrales est basée sur le conflit. Le fait qu’un joueur a la possibilité de faire perdre toute l’équipe ou, inversement, de sauver tout le monde nous parait vraiment intéressant. Nous avons donc ajouté au concept de base un système d’énergie qui permet à chaque joueur d’effectuer des actions spéciales en utilisant le pôle d’énergie commun.

Quelles plateformes sont visées par votre concept ?

Le jeu est conçu pour PC ou Xbox avec 4 manettes. Cependant, pour le concours le jeu ne sera disponible que sur PC.

usrobotSur quel moteur et/ou avec quels outils développez-vous ce projet ?

Us Robot est développé sous flash et nous utilisons Flixel, une bibliothèque qui permet de faciliter un peu le travail de notre programmeur.

Quelles sont vos principales inspirations dans le milieu du jeu vidéo ?

La mécanique de base est assez originale et pas vraiment inspirée de jeux existants. Par contre, nous nous sommes inspirés des principaux jeux de plateformes, à vrai dire, nous n’avons pas réinventé la roue de ce côté là.

Vous possédez désormais un blog de créateurs sur le site du Monde.fr. Que vous apporte cet échange avec le lectorat du journal sur le web ?

Le blog est un moyen d’avoir un échange gagnant-gagnant avec les internautes. D’un côté, ça nous permet d’avoir des retours sur la façon avec laquelle on perçoit notre jeu dans un milieu plus ouvert, par rapport à l’école, dans laquelle les élèves sont tous déjà expérimentés. D’un autre côté, ça permet aux visiteurs d’en apprendre plus sur la conception et la réalisation d’un jeu vidéo.

Êtes-vous familier avec le monde du jeu vidéo indépendant, créé en petit comité ? Que pensez-vous de cette mise en avant toujours plus importante des créateurs face aux grosses machines du marketing ?

Nous sommes tous les cinq assez friands de jeux indé. On retrouve dans ces jeux une fraicheur, un ton et une originalité particulière. La démarche créative se démarque en fait beaucoup plus dans les jeux indé que dans les AAA. Si on ne devait citer que deux jeux indé ce serait immanquablement The Binding of Isaac et Super Hexagon.
L’ouverture du jeu indé à un large public permet avant tout de faire connaitre d’autres facettes du jeu vidéo à des joueurs qui se cantonnaient aux énièmes suites de AAA, pour n’en citer aucun, et cela ne peut être que positif pour l’industrie !

Avez-vous joué aux jeux des années précédentes et si oui, quels sont ceux qui vous ont le plus marqué ?

Nous avons joué à deux jeux. Sphère nous a particulièrement marqués, le système de base est vraiment très bien pensé et permet une grande variété dans les mécaniques. Nous avons également joué à Extrude qui exploitais lui aussi une mécanique assez originale.

Quels sont vos jeux de chevets, ceux qui vous ont fait aimer le jeu vidéo ?

Thomas : “Pour moi c’est sans aucun doute Super Mario Sunshine sur Gamecube”
Corentin : “De mon côté c’est Thief et Baldur’s Gate qui m’ont fait comprendre dans quoi je souhaitais réellement m’investir : le jeu vidéo”
Victor : “Pour moi ce sont des jeux Super NES : Mario Kart et Mario Bros entre autres.”
Marc : “Je dirais Super Mario Bros et Super Mario Land sur Gameboy”
Aurélien : “Si je ne devais en citer que deux ce serait Rayman et Simcity 3000 sur PC”

Et actuellement, à quoi jouez-vous le plus quand vous en avez le temps ?

Corentin : “Hawken récemment et beaucoup de Endless Space et de FTL en général”
Thomas : “Je suis d’avantage sur The Binding of Isaac et the Walking Dead quand j’ai un petit peu de temps !”
Marc : “Également sur The Waling Dead en ce moment, je viens d’entamer le 3e épisode.”
Victor : “Je passe pas mal de temps sur Tera en ce moment, mais je travaille aussi à améliorer mes performances sur Super Hexagon.”
Aurélien : “J’ai renoué avec les origines en passant beaucoup de temps sur le dernier Simcity malgré tous les problèmes autour du jeu et des serveurs.”

Un dernier mot ?

Nous sommes conscients que notre concept n’est pas fait pour un large public et n’est pas simple à tester (il faut être 4 devant un PC avec une manette pour chacun). Ce qui nous importe réellement c’est justement de faire quelque chose qui n’est pas commun et qui reste fun à jouer. Tel est notre objectif.

Laisser un commentaire