The String Arcade : les JV sortent les violons !

The String Arcade : les JV sortent les violons !

Des compositions de musiques de jeux vidéos, des reprises au violon, voilà ce qui est proposé dans cette compilation hors normes qu’est The String Arcade. Au programme, du Plants Vs. Zombies mais aussi du Outlaws, du Ecco the Dolphin ou encore du FTL et du Zelda. Un menu très équilibré, peut-être trop ? Mais en tous les cas, pas dénué d’intérêt. En voici une critique somme toute très personnelle, mais qui vous aiguillera pour savoir si oui ou non, vous devez craquer pour la petite vingtaine de musiques proposées sur le site officiel à l’achat (9,99 $) mais aussi sur le bandcamp, qui plus est en écoute libre.

Je ne sais pas vous mais je trouve que le Violon fait partie de ces instruments qui ne collent qu’avec un genre de musique en particulier. La lenteur, zombiesque, de l’OST de Plants Vs. Zombie est de celles-ci, permettant aux violons de s’exprimer de la plus belles de façons : en symbiose, lentement, tranquillement, pour n’en sortir que l’essentiel, une reprise pleine d’humour et de sentiments. Non vraiment : cette musique pourrait tellement dépasser le cadre du jeu « rapide » que propose le titre de PopCap ! Une sorte de mélancolie s’en dégage, qui en fait par ailleurs l’un des meilleurs titres de cette compilation.
02 – Echos of Ecco (Ecco the Dolphin) 4:33
Lente, prenant son temps, l’OST reprise ici n’en est que sublimée. La musique prend tellement son temps que ce n’est qu’au bout d’une minute d’écoute qu’elle prend réellement son sens. On se revoit jouer à cette petite merveille (au gameplay chaotique) qui n’a émerveillé que les plus jeunes poètes à l’époque de sa sortie. Une cartouche qui valait cher et à laquelle on ne jouait pas beaucoup, il faut l’avouer, pour la plupart. Mais son OST est unique et les petits cris de dauphin au violon vous déchirent le cœur (et les tympans). Originale.
03 – Ferdinand Wanders Out For a Late Night Haircut (Pettington Park) 03:00
Répétitive, très quelconque, cette musique fait partie des quelques titres dont on se demande bien ce qu’ils font dans cette compilation. Clairement pas la plus intéressant, montrant au monde entier le classique des musiques d’un jeu casual, Ferdinand Wanders est amusante, mais sans véritable autre intérêt que de faire entracte entre deux grandes compositions.
StringArcade_Jason_Phil_Celia_Emily_Robin04 – Engii (FTL) 03:06
On touche à l’extase quand la musique la plus planante de FTL et reprise au violon, avec tout ce que cet instrument comporte de descente de notes infernales et d’envolées prenantes. Paisible, elle montre tout l’intérêt de coller ce genre de composition à un univers spatial loin d’être aussi vide de sens qu’il ne l’est de planète en planète. Les musiciens s’en donnent à cœur joie et se permettent même une petite envolée vers la fin d’une musique qui a servi bien des heures durant, en boucle à compenser l’absence de bruit lors de l’écriture de certains articles de ce site. Un petit bijou.
05 – Sonic 2 Schero (Sonic 2) 03:18
Cette composition est des plus incroyables. Elle s’emballe, retombe immédiatement, repart de plus belles, reprenant une musique pourtant somme toute assez classique de l’OST fantastique du Sonic 2 de notre enfance. Difficile de ne pas s’extasier devant une telle maîtrise de la reprise avec des moments d’anthologie. La deuxième partie est moins inspirée, mais tout aussi intéressante et distrayante. Mais la meilleure des curiosités reste le thème de Robotnik, Dr.Eggman, qui termine ces trois minutes de violon d’une main de maître compositeur.
06 – Outlaws Title Theme (Outlaws) 02:21
Quel massacre ! Il faut dire que l’originale est tellement belle, tellement forte, tellement puissante, que cette reprise rate le coche à maintes reprises. Il est très difficile de toucher à des chefs d’œuvre et l’original faisant partie de la rare liste de musiques de jeu vidéo à être immortelle, cette reprise au violon ne sera ni du goût de tout le monde, ni réellement satisfaisante même pour ceux qui y accrocheront. Sans aucun doute la plus grande déception de cet album.
StringArcade_Robin(fore)_Emily(back)07 – Medicated Cow Walkd the Cobbled Streets with Digruntled Goat (Ravenshire Castle) 02:26 
En pleine enquête criminelle, dans les années 30, c’est un peu ce que nous inspire cette musique d’un jeu pas si connu. Somme toute classique dans sa construction, elle semble toutefois réellement mettre en avant le thème de base, furieusement méconnu et qui semble mériter davantage d’éloges.
08 – Scurvy Scallywags Theme (Scurvy Scallywags) 01:37
Les pirates sont de la partie mais forcément, au violon, cela ne se passe pas comme on le voudrait. Clairement quelconque, cette musique ne sort vraiment pas du lot et manque d’instaurer une certaine ambiance. Elle ne fait, du coup, même pas honneur au jeu. Vraiment dommage !
09 – Scabb Cemetery International House of Mojo (Secret of Monkey Island 2) 02:58
Certainement pas l’une des plus grandes musiques du jeu (mais la plus atmosphérique, ça c’est certain), pas sur que cette reprise lui fasse le plus grand des honneurs. Tout commence bien avec de l’audace, des cordes pincées, des petites envolées, mais rien ne vient rattraper la mélancolie ennuyante qui s’en découle rapidement. On continue dans la déception…
10 – Altered Beast Title Theme (Altered Beast) 01:57
Enfin, la compilation remonte en qualité ! Ce thème est ici sublimé au violon avec de grands airs d’opéra, de formidable épopées en tête et un imaginaire qui travaille de suite à mettre des images sur ces sons mélodieux et percutants. Le jeu de base ayant déjà eu le droit à plusieurs remix, les fans sauront profiter de originalité de cette version plus que quiconque.
11 – Optimism For an Improvement in The John Situation 01:55
Un peu seule dans soin coin, sans réelle attache vidéoludique ou en tous les cas trop timide, cette composition est honnête mais extrêmement répétitive. Peu enclin à s’évader, franchement pas parfaite pour l’ambiance, la musique oublie de se faire un nom, une histoire, un univers, pour passer au final très inaperçu. On l’oubliera trop vite.
12 – Turret Suite (Portal 2) 03:38
Difficile de faire une critique parfaite de cette musique. L’originale est tellement incroyable de qualité, marquante en tous points, que cette version au violon manque un peu d’âme (surtout sans les chants). Au final elle est belle, magique de bout en bout, mais elle est vraiment moins prenant que son modèle et bien trop imparfaite pour être dans le top des musiques de cet album. Cependant, ne la ratez pas pour autant !
13 – Minecraft Theme 1 (Minecraft) 03:23
Volontairement répétitives et s’installant tranquillement, les musiques de Minecraft marquent souvent par leur absence. On apprend à les découvrir en pleine partie, comme si on en avait oublié l’existence. Ici, la répétition au violent est un peu brutale et l’écoute n’est pas des plus agréables. Impossible de remplacer l’originale par celle-ci et même si ce n’est pas le but, on voit ainsi très bien ou sont les problèmes : l’adaptation est nécessaire et quand le thème d’Outlaws se voit modifié à outrance, celui-ci oublie de s’adapter à l’instrument pour laquelle elle est recomposée. Dommage.
StringArcade_Phil_Jason_Celia_Emily_Robin14 – Tron Arcade Medley (Tron) 04:40
Presque cinq minutes de musiques des jeux Tron en un seul medley, c’est trop beau pour être vrai. Les musiques très « cybernétiques » des Tron ne passe pas forcément le mieux possible au violon mais il y a de l’audace, des idées, une envie de bien faire évidente. Au final, c’est clairement bancal mais loin d’être dénué d’intérêt. Avec un final particulièrement époustouflant mais réellement réservé uniquement aux amateurs de violon. C’est bête à dire, certes…
15 – Tango Down (graBLOX) 01:14
Un tout petit peu plus d’une minute d’une musique ressemblant beaucoup à celle de Plants Vs. Zombies, c’est ce que vous propose Tango Down qui, comme son nom l’indique, fait aussi quelques hommages au style du même nom. Le tango est alors bien représenté, omniprésent mais distillé. Dommage que ce soit si court, finalement !
16 – Dance of the Space Bugs (Galaga) 03:30
Quelle originalité ! La reprise au violon est complètement chamboulée, réellement intéressante de par ses libertés, sa justesse, sa poésie. Galaga méritait au moins cela ! Les envolées du refrain mythique sont pertinentes, réellement réussies. Les violons grincent, les souvenirs ressurgissent et c’est tout un pan du jeu vidéo pour nostalgiques qui ressurgit sous une forme très originale. Une belle composition.
17 – The Legend of Zelda Title Theme (The Legend of Zelda) 02:25
Des libertés, peut être trop, font de ce thème quelque chose de pas vraiment terminé, en tous les cas pas vraiment convaincant. Démarrant lentement, sans fanfare, il oublie d’impressionner. Reprenant ensuite les premières notes de façon timides, en oubliant certaines de celles-ci de façon volontaire, il ne convainc pas le fan et il faut attendre une bonne minute pour enfin retrouver quelques souvenirs du jeu et les voir se joindre à cette composition sympathique, mais qui manque cruellement de passion !

[youtube lGWdo3VuIP0 640 390]

Laisser un commentaire