Preview – The Last Tinker (PC)

Auparavant connu sur le nom de Tink, ce projet de Mimimi Productions vient de changer de nom et de héros, mais garde son univers très coloré. Quelques mois avant la sortie, que vaut-il réellement ?

no images were found

Nintendo 64 is back !

Dans un plus pur esprit de jeu de plateformes en 3D des débuts du genre, The Last Tinker commence par une gestion des deux sticks analogiques très agréable. Pas besoin de sauter cependant : d’une simple pression sur la gâchette droite, on saute et grimpe automatiquement comme tous les jeux « très accessibles » du moment nous le permettent. A coté de cela, il est possible de frapper du poing pour faire exploser en vrac des caisses contenant des ressources qu’on imagine utiles au reste de l’aventure.
Cette Preview était basée tout simplement sur le tutorial du jeu et mine de rien, cela donne envie ! On découvre la possibilité de se battre et d’enchaîner les coups façon Batman et d’esquiver certaines attaques en roulades automatiques et pas franchement précises, mais efficaces. Aussi, il faut se rendre d’un point A à un point B à chaque nouvel objectif dans un monde plus ou moins libre (mais séparé en niveaux par des écrans de chargement) qu’il est très plaisant de découvrir.
Il faut dire que The Last Tinker est vraiment inspiré, visuellement parlant. Composé de cartons pour les bulles de dialogues, de pots de peinture et d’autres références au bricolage et aux travaux manuels (comme de la colle pour soigner les blessures), le héros joué perd aussi de sa teinte au fur et a mesure qu’il se blesse, jusqu’à passer au noir et blanc avant de perdre une vie. C’est très mignon, plutôt efficace et cela donne un joli cachet au jeu.

no images were found

Classique pour l’instant…

Le seul défaut de cette mise en bouche de moins d’une heure c’est évidemment tout le côté classique de l’action proposée. On participe à une course, un scénario se met en place, votre allié se fait durement frapper et un gardien du ciel débarque pour le soigner, vous donner un pouvoir mystérieux et vous annoncer qu’il a besoin de vous pour sauver le monde. La preview s’arrête quand le jeu commence vraiment : plus frustrant, tu meurs !
On a très hâte de voir ce que le jeu aura dans le ventre en version définitive. Si cette section n’avait pas franchement d’originalité, même si le passage ou il faut littéralement siffler un champignon géant pour qu’il active des spores à certains emplacements n’était pas dénuée d’intérêt, on attendra tout de même de voir si la suite tient ses promesses ou si toutes les énigmes se reposeront sur ce principe. La date de sortie est prévue pour cet été, si tout se passe bien.

Laisser un commentaire