Spintires

Quand j’étais une petite fille, je n’arrivais pas à me décider sur le métier que je voulais faire plus tard. J’avoue que l’idée de conduire de gros camions m’a traversée l’esprit. Quoi de mieux que Spintires pour me rendre compte de ce que serai ma vie aujourd’hui si j’avais suivi cette voie ? Alors, j’enfile mes bottes et ma chemise à carreaux, et c’est parti pour l’aventure !

[singlepic id=44191 w=320 h=240 float=right]

Canada Truck Simulator.

Plus qu’une simple simulation de conduite de camion, Spintires vous emmène dans des coins très reculés pour que vous puissiez jouer les apprentis bûcherons. Bon, d’accord, vous n’êtes pas censés abattre les arbres. Mais le but de Spintires est de transporter des troncs d’arbres d’un point à l’autre avec vos gros engins. Et c’est tout. A première vue, c’est donc un de ces énièmes jeux de simulation florissant si bien chez nos voisins Allemands. Mais Spintires a un petit truc en plus qui le rend différent.

Premièrement, si j’adore jouer à Farming Simulator pour créer des bugs par milliers, je n’ai trouvé aucune aberration en jouant à Spintires. La physique est très bien réalisée, bien qu’imparfaite, mais on ressent bien le poids des camions qui s’enfoncent dans la boue ou encore la difficulté de gravir des pentes trop accentuées. Vos engins n’iront jamais dans tous les sens sans raison, chaque véhicule doit être contrôlé différemment et c’est en ce sens que l’on se rend compte que Spintires n’est pas un jeu, mais une véritable simulation.

[singlepic id=44185 w=320 h=240 float=left]

Roule petit bolide !

Pour commencer le jeu, vous avez à disposition plusieurs cartes : volcan, plaine,… différent paysages à explorer et où déplacer vos bouts de bois. En fonction de la carte choisie, plusieurs véhicules seront disponibles dès le départ dans votre garage. Allant du gros 4×4 au camion-citerne, vous aurez tout ce qu’il vous faut pour vous lancer dans votre épopée. D’autres véhicules pourront être trouvés en pleine exploration. Il est également possible de modifier votre propre véhicule en installant des extensions dans votre garage.

Une fois prêt, il est temps de vous lancer à toute vitesse ! A condition de démarrer le moteur et d’enlever le frein à main. C’est important. Pour faciliter la conduite dans les milieux hostiles, vous pouvez aussi activer certaines options, mais celles-ci consommeront plus d’essence. Effectivement, tout au long de votre aventure épique, il faudra avoir l’œil sur la jauge de fuel ainsi que sur la jauge de dommage que vous avez fait subir à votre véhicule. Encore une fois, chaque véhicule a ses propriétés. De plus, un mode hardcore est là pour diminuer ces jauges.

[singlepic id=44188 w=320 h=240 float=right]

Allons batifoler dans la campagne avec nos gros camions !

Spintires est difficile à prendre en main. La faute en partie à une interface clairement pas agréable. Mais la difficulté réside aussi dans le fait que conduire un camion, c’est pas simple pour tout le monde. Les routes sont très souvent de simple chemin de boue dans lesquels il est très courant de s’embourber, ou encore de retourner votre camion. Pour s’en sortir, il existe un moyen très simple : renvoyer automatique le véhicule au garage, où il sera complètement réparé. Mais vous aurez à recommencer tout le chemin parcouru précédemment pour arriver à votre objectif, et vous perdrez aussi votre éventuel chargement. Un autre moyen est de changer de véhicule pour aller tenter de remettre sur pied le camion en difficulté. Ou alors, vous pouvez jouer en multijoueur et vous aider entre gentils chauffeurs.

Après quelques heures de jeu, on se rend compte que Spintires est très addictif, bien qu’il ne soit pas très accueillant aux premiers abords. Avec des amis, c’est d’autant plus fun et simple. Il manque aussi cruellement d’une petite radio dans les véhicules. Je me verrai pourtant bien, acheminer mes bouts de bois à travers la carte sur un petit air de musique Country.

Laisser un commentaire