Nerf Laser Ops Pro

Qu’est-ce qui est cool, indémodable et qui fait toujours plaisir à offrir avant de devoir ramasser toutes les boules de mousse qu’on s’est jeté à la figure ? Les pistolets NERF bien sûr ! Et bien sachez que la firme a eu la riche (?) idée de rendre le tout plus ou moins virtuel et connecté. On vous explique cela…

Lire la suiteNerf Laser Ops Pro

Domiverse

Fin 2015, je vous parlais de Domiverse, un titre qui m’avait beaucoup rappelé Towerfall Ascension. Certains appellent ça un Brawler, d’autres un jeu d’arène, et moi je dis souvent un jeu de canapé. Si on voulait faire comme dans les années 90, on pourrait dire un Towerfall-like, sauf que si en apparence Domiverse est proche du jeu de Matt Thorson, il est en fait tout aussi proche de Super Smash Bros, à la sauce belge.

Lire la suiteDomiverse

Full Metal Furies

Les Canadiens de Cellar Door Games avaient fait un carton plein en 2013 avec Rogue Legacy, un titre qui avait su donner envie au grand public de jouer à un roguelike en assouplissant pas mal les règles et en permettant au joueur de devenir de plus en plus fort au fil de ses essais. Pour ce nouveau jeu, ils ont décidé de dépoussiérer le beat’em up, voyons ce que ça donne.

Lire la suiteFull Metal Furies

Ballistic Mini Golf

Les jeux de mini-golf sont l’archétype du soft simple et convivial (on en trouve une peignée sur Wii), mais rares sont ceux ayant laissé leur trace dans l’histoire, à l’image de l’antique Zany Golf sur micros et Megadrive par exemple. À tort ou à raison, ce genre est parfois vu comme une solution de facilité. C’est peut-être un peu vrai techniquement, mais au niveau du contenu, on a au contraire l’impression que tout a été déjà fait et que le genre est plutôt difficile à renouveler. C’est pourtant à ce défi que vient se frotter le studio hongrois Microlith. Disponible en early access, Ballistic Mini Golf tente d’attirer son public avec ses décors futuristes et ses ambitions en matière de multijoueur en ligne.

Lire la suiteBallistic Mini Golf

BAFL – Brakes Are For Losers

J’ai beau ne publier sur GSS qu’une fois toutes les lunes de sang, cela n’empêche pas mon rédac’ chef préféré d’être toujours parfaitement à l’écoute de mes désirs. À peine ai-je évoqué « arcade » dans la liste des types de jeu qu’il me plairait de tester, qu’il m’a demandé direct si j’étais tenté par une distribution de BAFL. Eh oui, que voulez-vous, on est comme ça, entre lui et moi, ce n’est que de la tendresse. Bref, je m’égare : avec BAFL – Brakes Are For Losers, je voulais de l’arcade et je n’ai pas été déçu. Enfin, si, quand même un peu…

Lire la suiteBAFL – Brakes Are For Losers

Quake Champions

Quake Champions vient, après une première phase de beta fermée, d’arriver en accès anticipé sur Steam. C’est donc l’occasion pour tout un chacun de s’y essayer en payant bien sûr la somme d’une petite trentaine d’euros avant de montrer patte blanche. La question que l’on devra se poser sera alors de se demander s’il sera l’héritier tant attendu ou un simple frag dans l’eau.

Lire la suiteQuake Champions

Heavy Metal Machines

On me dit Free to Play, musique de bourrin et voitures, forcément je pense à un gros jeu de course nerveux et un peu quelconque au fond. Mais quand la vidéo du projet se lance et que finalement, il est question d’une sorte de MOBA sur quatre roues avec une caméra à la MicroMachines, là ma curiosité est piquée. Donc, c’est quoi ce truc en fait ?

Lire la suiteHeavy Metal Machines

Aragami

L’Aragami est une créature bien étrange. Créature des ombres par définition, l’Aragami y vit et y est le plus à son aise, craignant la lumière de tout son être. C’est néanmoins à la lumière que l’on peut au mieux apprécier ses couleurs flamboyantes et son ombrage divin, à l’image de la déesse Amaterasu. On ne peut l’observer à son plus beau que quelques secondes à la fois, le temps de traverser une ruelle bien éclairée, assombrissant le tout sur son passage, mais le jeu en vaut la chandelle.

Lire la suiteAragami

INVERSUS

Il y a une chose que je trouve particulièrement intéressante dans le jeu vidéo, c’est l’abstraction. Elle est souvent la plus présente dans des jeux indépendants, pour des raisons simples : l’abstraction s’accompagne souvent de minimalisme. Cela se fait autant au niveau audio-visuel – de façon assez évidente – qu’au niveau des mécaniques de gameplay – notamment en ayant un nombre très limité de mécaniques autour desquelles le jeu est bâti. INVERSUS baigne autant dans l’abstraction que dans le minimalisme, ce dernier étant sans doute une conséquence d’être développé par une seule personne, Ryan Juckett dont c’est le premier jeu en indépendant après des années sur des jeux AAA.

Lire la suiteINVERSUS