[GC 15] Preview – Super Cane Magic Zero (PC, Mac)

Si certains dessins animés bien débiles franchissent les frontières (qui a dit Adventure Time?), d’autres en revanche s’exportent assez peu. C’est le cas ici avec un RPG tiré d’un dessin animé italien plutôt loufoque et peu connu en France. Pour commencer je ne peux que vous inviter a regarder une vidéo de Sio, histoire de vous imprégner de l’univers.

Ce tutoriel sur la St Valentin me semble être un excellent début…

Vous prenez donc cet univers, vous ajoutez un peu de RPG, des niveaux générés aléatoirement, des objets en pagaille, secouez bien le tout et servez frais. Le concept est simple, vous explorez en vue du dessus un semblant de donjon dont l’organisation dépend de “modules” disposés de façon aléatoire. Vous devrez vous débarrasser de vos ennemis de façon assez particulière jusqu’à arriver à la salle du boss (dont la position est aléatoire, vous me suivez?).

La seule façon de tuer un ennemi standard est de lui jeter un objet quelconque au visage pour l’étourdir puis de l’attraper lui-même pour le balancer généreusement contre un mur… C’est très étrange comme méthode mais on s’y fait relativement vite. Le sol est donc truffé d’objets que vous pouvez ramasser pour les envoyer énergiquement sur vos ennemis ou bien pour les manger, certains aliments redonnant de la santé, d’autres au contraire vous tuant (à titre personnel j’ai essayé de manger un GameBoy, et je vous déconseille l’expérience).

Comme dans la plupart des RPG il faudra résoudre des énigmes, gérer un inventaire et utiliser à bon escient les capacités spéciales de chaque personnage. A titre d’exemple la cuisinière peut manger n’importe quel objet pour regagner un peu de vie (y compris un GameBoy). L’intérêt principal du jeu réside surtout dans son univers à peu près aussi débile que le dessin animé, soit une ambiance parfaite pour passer une soirée entre potes devant l’écran (avec des bières bien sûr). Le jeu est actuellement en early acces sur Steam mais la version finale devrait aussi sortir sur d’autres supports.

Chezmoa

Tous mes articles pour GSS sont sous licence Beerware.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.