Obliteracers

Dès qu’un « Mario Kart/Micro Machines » débarque sur PC, on est tellement enthousiaste qu’il faut deux bonnes heures de jeu intensif avant de se rendre compte des défauts du jeu. La faute à un genre très peu représenté sur nos machines. Obliteracers réussit-il à nous convaincre ?

Sur les chapeaux d’aéroglisseurs

Auparavant nommé Space Dust Racers, Obliteracers est un jeu de course à plusieurs très orienté Arcade. Proposant un mode Solo composé de plusieurs défis à la suite, sans scénario sans intérêt, le jeu de Varkian Empire est surtout orienté Multijoueur avec des parties en local et en ligne. En plus de gérer les manettes les plus populaires, reconnues sur PC, Obliteracers permet à tout possesseur de Smartphone de s’en servir comme manette. C’est peu jouable avec votre écran tactile de poche, mais ça fonctionne.

Obliteracers vous propose un gros aspect Micro Machines, quel que soit le mode de jeu que vous choisissiez. Qu’il soit question d’exploser tous les ennemis ou de terminer premier de la course, il s’agit toujours de faire sortir de l’écran tous les ennemis afin qu’il n’en reste plus qu’un, de préférence : vous. La caméra suit alors le leader tout en tentant de donner un peu d’espace aux autres, devant tout faire pour rester dans le cadre sous peine d’être disqualifiés. L’idée est ancienne et elle fonctionne toujours autant.

Jouable jusqu’à 16 joueurs, obligeant à un manque certain de visibilité à l’écran, Obliteracers a donc tout pour être un grand jeu pour soirées entre amis et en famille. Avec une réalisation de qualité, des musiques sympathiques, des écrans de chargements très rapides, il a réellement tout pour lui et propose une première heure de découverte assez surprenante. Et puis les défauts surviennent…

Obliteracers (2)Ça plane pour moi !

Honnête et doté d’une réalisation globale de qualité, Obliteracers pêche toutefois par un manque de visibilité dont on a déjà parlé précédemment et qui gênera réellement un groupe d’amis. Une idée vient aussi rendre les choses plutôt énervantes pour les amoureux de la justice et du beau jeu : lorsqu’un joueur perd, il peut lancer des missiles autoguidés sur ses adversaires. Le problème c’est que ce missile est pratiquement impossible à éviter et si on se sert du bouclier de notre véhicule pour encaisser les dommages, cela nous ralenti dans notre course malgré tout. Contraignante, cette idée se retournera vite contre l’intelligence artificielle (plutôt compétente) pour éviter les brouilles entre amis.

Doté d’une petite demi-dizaine d’atmosphères différentes, divisées en plusieurs parcours pour davantage de durée de vie, Obliteracers n’oublie pas d’être généreux. Reste alors ces armes, à ramasser comme dans un Mario Kart, qui ne manquent pas de pêche mais rivalisent de bugs. Les mines qui n’explosent qu’au second véhicule leur roulant dessus, les missiles qui explosent mais en touchent pas, la bombe censée envoyer un véhicule dans le décor et ou rien ne se passe… Le jeu est très jouable et amusant, mais ces bugs viendront rapidement gâcher tout le potentiel stratégique des affrontements.

Obliteracers est un bon petit jeu de course à plusieurs sur PC, mais n’est pas le messie qu’on pouvait attendre. Il mérite néanmoins toute votre attention si jamais vous aimez le genre.

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.