Dungeon Rushers (PC, Mac, Linux)

Dungeon Rushers (PC, Mac, Linux)

Qui n’a jamais rêvé de pourfendre des squelettes, des gobelins et autres créatures maléfiques pour piller leurs repères et repartir les bras chargés de trésors ? A la tête d’une troupe de cinq aventuriers, Dungeons Rushers vous en donne la possibilité.

20160524225431_1

Les aventuriers ne vont jamais tout droit

Premier jeu de Goblinz Studio, Dungeon Rushers est un dungeon crawler au tour par tour à l’ancienne. Graphiquement c’est tout simplement magnifique. Backgrounds, animations, c’est vraiment du pixel art de qualité et c’est un régal d’avancer dans le jeu pour découvrir les nouveaux lieux et créatures.

L’aventure commence avec le jeune Elian, qui décide de plaquer son boulot de laveur de latrines pour partir à l’aventure. Il rencontrera au fil du temps divers compagnons : un nain cupide, un barde cassant les oreilles de ses partenaires… 6 héros sont déjà jouables durant cet accès anticipé mais une dizaine le seront pour la sortie.

Chacun d’eux possède trois sorts à utiliser en combat plus quelques autres capacités utiles durant l’exploration de donjons (désactiver un piège, endormir un groupe d’ennemis, etc.).

Vous allez donc piller les divers donjons se trouvant sur votre route. Case par case, votre but sera de trouver la salle du trésor pour le dérober et vous enfuir avec. Pour compliquer l’opération et obtenir un bonus de loot, trois défis secondaires seront également à remplir (ne perdre aucun aventurier, ne pas utiliser de potion, ne déclencher aucun piège…).

Entre deux pillages de trésors, vous pourrez rendre visite à la sorcière pour lui acheter différents composants de craft et passer par la forge pour mettre votre nain au travail et équiper vos personnages en armes, armures et bijoux.

De temps en temps, au lieu d’un classique donjon, vous aurez à affronter un manoir de cinq étages. Chaque niveau sera alors généré aléatoirement (contrairement aux donjons classiques faits à la main) et vous proposera une difficulté croissante.

20160524223842_1

Allez venez on vous attend !

Outre la partie solo assez classique évoquée précédemment, Dungeon Rushers offre également la possibilité de créer vos propres donjons via un éditeur très simple à prendre en main. On clique pour ajouter une pièce, on choisit son type (piège, salle de monstres, trésor…) et on y fait glisser les créatures souhaitées.

On peut ensuite le tester et mettre au défi ses amis de le terminer. Une taverne est d’ailleurs présente pour lister l’historique complet des défis réçus et envoyés. Cette fonctionnalité est assez mise en avant par les développeurs et si la communauté suit, je pense que ça donnera des résultats très intéressants.

Actuellement, les trois premiers chapitres du jeu sont disponibles. Chacun possède ses propres environnements, créatures et pièges. Pour les boucler, comptez une grosse dizaine d’heures, ce qui, il faut bien l’avouer, est déjà plus que raisonnable pour un jeu arrivé en accès anticipé il n’y a même pas un mois. Niveau loot c’est également assez varié et vous pourrez crafter des objets de plus en plus puissants au fur et à mesure que vous entrainerez votre forgeron et que vous récupérerez des composants de haut niveau.

20160524232946_1

C’est du tout bon vous pouvez foncer

J’avais un peu peur la première fois que j’ai lancé Dungeon Rushers car je n’aime généralement pas les jeux en tour par tour. Je m’y ennuie rapidement et je finis par laisser tomber avant la fin.

Dungeon Rusher m’a pourtant captivé dès les premiers combats. Les habitués du genre le trouveront probablement trop facile mais heureusement, un mode héroïque est déjà implémenté pour obliger les vétérans à mieux gérer leur groupe (réfléchir aux placements des personnages, bien utiliser les pouvoir durant l’exploration, etc.)

Cerise sur le gâteau, les textes regorgent de blagues et allusions rigolotes à d’autres titres sans jamais être lourds.

Très joli et parfaitement animé, accompagné par de jolies musiques, le titre de Goblinz Studio est incontestablement une réussite. Le mode solo propose déjà un contenu conséquent et le mode multi devrait également offrir des défis intéressants une fois que les joueurs se seront penchés dessus. C’est du tout bon vous pouvez y aller dès maintenant ou attendre quelque mois pour profiter de l’aventure complète.

1 réflexion au sujet de “Dungeon Rushers (PC, Mac, Linux)”

Laisser un commentaire