Anarcute

Anarcute

Quand on est Français et qu’on est pas content, on va manifester ! Ça ne sert pas ou plus à grand chose mais on y va quand même. Du coup, quoi de plus normal qu’une équipe de jeunes étudiants français pour nous pondre un jeu de manifestation ? Sortez vos pancartes et remplacez vos slogans par des gros cœurs, parce qu’on file gentiment manifester dans la rue.

Screenshot00.png (1032×580) - Google ChromePlus de frites à la cantine.

Anarcute est un jeu choupi tout plein où l’on incarne d‘adorables animaux très, très, mais très mignons. Ceux-ci vont manifester pour protester contre la suprématie de brainwash, une entité assez obscure, dirigée par un dictateur particulièrement ridicule. Le joueur y incarne non pas un manifestant unique mais une troupe entière et devra accomplir différentes missions pour terminer chaque niveau. Les objectifs consistants essentiellement à nettoyer des zones de la milice de brainwash, afin de récupérer bâtiments, places et monuments. Pour ce faire, votre petite armée peut se déplacer, esquiver, attaquer et surtout balancer les multitudes d’objets (explosifs ou non) que le groupe aura ramassés un peu partout. Chaises, parasols, pots de fleurs, bicyclettes, voitures, bref tout le décor  s’accumule dans les petites mimines de vos animaux jusqu’à ce que vous décidiez de tout bazarder. Un procédé qui rappellera sans doute à certains d’entre vous les nombreuses heures passées sur Katamari Damacy.

Il est bien connu que l’union fait la force, Anarcute nous le prouve en augmentant vos pouvoirs en fonction du nombre de manifestants dans votre armée. Une dizaine d’animaux pourront ainsi charger une petite onde de choc, qui repoussera ennemis et gros objets, tandis qu’une cinquantaine de manifestants vous permettra de démolir des bâtiments entiers. Protéger vos petites bêtes deviendra vite une priorité si vous souhaitez atteindre vos objectifs sans trop de difficultés.

Screenshot10 copie.png (1032×580) - Google ChromeQu’elle est mignonne cette moule.

Imaginez une portée de lapins, aux yeux mielleux, en train de balancer des chaises et des pavés à la gueule d’un flic, vous êtes dans Anarcute (Ou alors les casseurs d’aujourd’hui ont décidé de se déguiser en lapins.). Et si l’on démarre avec seulement quelques animaux, on peut très vite diversifier la mixité de son équipe avec les bestioles qu’il faudra libérer au fil des niveaux. Chacune des espèces tente d’être présentée de façon toute mimi, et quand le résultat n’est pas adorable il est souvent drôle et même parfois ridicule. Car qu’on le veuille ou non il est difficile de rendre un crustacé mignon.

Le jeu se déroule à travers plusieurs mondes et chacun d’entre eux permettra de déverrouiller des animaux en rapport avec celui-ci. Pour vous illustrer un peu les choses, à Paris vous pourrez par exemple libérer des escargots, des pigeons ou encore des Carlins. Une façon originale de donner envie de (re)parcourir les niveaux pour y libérer les espèces mignonnes et rigolotes que l’on aurait ratées. Et pour les plus acharnés d’entre vous, terminer un monde complet en rang S permet aussi de déverrouiller de nouveaux vêtements pour vos manifestants. Bien entendu chaque costume fait référence au monde dont il est issu, un petit kimono à Tokyo et une splendide marinière à Paris.

Manifestez les tous !

Anarcute est un jeu assez court, la campagne se termine en 5 à 6 heures en ligne droite et  malheureusement aucun mode multi n’est proposé. Mais l’aspect collectionnite donne bien sûr envie d’explorer à nouveau chacun des mondes pour y débloquer les animaux et/ou costumes encore verrouillés. De plus, certains objectifs viendront intelligemment casser la répétitivité en proposant un défi original qui viendra donner une nouvelle dimension au jeu. Contrôler un manifestant seul au milieu d’un niveau truffé de flics forcera ainsi le joueur à basculer en mode infiltration, et non plus à joyeusement balancer tout le mobilier urbain qui lui passera sous la main au visage d’un adversaire. Chacun des mondes comporte ses propres décors, ses musiques (elles aussi très joyeuses et entraînantes), ses mécanismes et bien sûr son propre Boss.

Anarcute c’est un petit jeu fait par des étudiants (sans doute très mignons eux aussi), il est certes un peu court et manque cruellement d’un mode multi. Mais il est original, propose un contenu varié et en plus ne coûte pas très cher (moins de 15€, ce qui correspond à 2 packs de bières environ). Et puis comme le disait Amanda Lear, ce n’est pas la taille qui compte, c’est le goût.

Laisser un commentaire