Lost Sea

Lost Sea

Ah les vacances, s’envoler vers une île paradisiaque, rencontrer une tempête, se réveiller aux côtés de la carcasse encore fumante de son avion sans bagage et sans aucune idée de là où on se trouve… y’a pas à dire, c’est toujours aussi bien le Triangle des Bermudes !

20160627231100_1

Une machette et un moral d’acier

Heureusement notre héros / héroïne (de nombreux choix purement cosmétiques sont disponibles, du baroudeur chevronné à l’aviatrice en passant par l’ermite à moitié à poil) ne se laisse pas décourager. Armé de sa machette, il part à la découverte de l’île pour trouver un moyen de rentrer chez lui.

On fera rapidement la rencontre de l’Homme Étrange, un PNJ expliquant qu’en retrouvant les tablettes de navigation perdues, on sera à même de faire voile vers l’île suivante et petit à petit réussir à sortir de cette zone maudite.

La découverte de chaque île sera l’occasion de détruire toutes les caisses en bois (pour récupérer des pièces d’or), éliminer toutes les créatures rencontrées (pour récupérer des points d’expérience) et surtout trouver des membres d’équipage. Ces derniers ne vous serviront à rien en combat (ils se contenteront de se mettre en boule en attendant que le danger soit éliminé) mais ils auront des compétences aléatoires : crochetage pour déverrouiller les coffres que vous trouverez, charpentier pour réparer les ponts et atteindre des lieux inaccessibles autrement, ange gardien pour vous ramener à la vie en cas de rencontre un peu trop musclée et ainsi de suite.

Une fois la (ou les) tablette(s) en poche, vous pourrez retourner aux docks pour les poser sur la carte et voguer vers votre prochaine destination. Elles ont le même rôle qu’un jet de dés dans un jeu de société, si par exemple vous trouvez des tablettes indiquant 2, 3 et 4, vous aurez la possibilité de vous déplacer de 2, 3 ou 4 îles (quelques informations seront indiquées pour vous permettre de choisir comme la difficulté, la présence de trésor, etc.).

20160627221321_1

Et ça continue encore et encore

Avant de repartir, vous aurez tout intérêt à discuter avec l’Homme Étrange pour débloquer de nouvelles capacités. Les points d’expérience pourront être utilisés pour améliorer votre personnage (plus de points de vie, attaque chargée, roulage, possibilité d’avoir plus de membres d’équipage sous vos ordres et ainsi de suite). Les pièces d’or quant à elles serviront à améliorer votre navire : possibilité de se déplacer d’une case supplémentaire sur la carte, positions des membres d’équipage et des tablettes révélées sur votre mini-map, cabine pour soigner votre équipe durant les voyages…

La première heure est vraiment sympa. Le jeu est très coloré, les musiques renforcent l’ambiance tropicale du titre et on s’amuse à chercher les tablettes et à améliorer son équipage. Le premier boss arrive, on le plie rapidement et on passe alors au monde suivant. Les créatures (heureusement diversifiées) rencontrées jusqu’à là changent alors de couleur (tout comme le décor) et obtiennent quelques attaques supplémentaires et c’est reparti pour un tour.

Ça ne gène pas trop, on s’amuse toujours, mais au moment d’affronter le second boss qui est une redite du premier avec juste une attaque de plus, on commence à serrer les dents. Le troisième monde arrive, puis le quatrième et une profonde lassitude se fait sentir…

20160627232719_1

Bilan mitigé

Je suis bien embêté au moment de conclure. D’un côté j’ai envie d’aimer le jeu, graphiquement il tient la route, sur le papier il m’intéressait et il propose de très bonnes idées (les membres d’équipage à recruter, les îles générées aléatoirement, les compétences à débloquer…) mais d’un autre, Lost Sea est rapidement beaucoup trop répétitif.

Les développeurs le présentaient comme un jeu destiné à être rejoué encore et encore mais rien ne nous y engage vraiment. Dans un Isaac par exemple, chaque run sera différente de la précédente puisqu’entièrement dépendante des objets trouvés. Ici, vous découvrirez rapidement les compétences du personnage et du bateau importantes que vous pourrez toujours prendre dans le même ordre.

Les îles sont bien aléatoires mais assez vides. Une fois que vous connaîtrez les ennemis disponibles, rien ne vous surprendra, vous rencontrerez au mieux une porte verrouillée dont vous devrez trouver la clé dans les environs (dans Spelunky par exemple il y avait des niveaux dans le noir, remplis de serpents, de fantômes, etc. pour casser la monotonie).

Les objets à récupérer (bombe, augmentation temporaire de la vitesse, armure) sont tous à usage unique et n’ont pas assez d’impact pour modifier le gameplay. Avec un peu de chance, les développeurs continueront à travailler et à modifier le titre une fois sorti, ils ont déjà ajouté la possibilité de sauvegarder sa partie en cours (et heureusement car même en connaissant très bien le jeu une partie dure quasi 2h…).

Si Lost Sea est amusant les deux premières heures, il n’arrive malheureusement pas à se renouveler pour tenir le joueur en haleine et l’inciter à y rejouer encore et encore comme c’était prévu à la base. Je suis vraiment déçu car je suis persuadé qu’avec quelques ajustements il pourrait être bien meilleur.

Laisser un commentaire