Batman :  The Telltale Series

Batman :  The Telltale Series

Depuis The Walking Dead, le développeur indépendant Telltale a réussi son pari : remettre au gout du jour le jeu d’aventure, le récit interactif. Pour cela, il a fait quelques concessions : fini le point & click et la combinaison d’objets, maintenant tout sera à base d’actions rapides et de dialogues à embranchements « dont les protagonistes se souviendront ». Après bien des univers, tous plus ou moins adaptés de façon intéressante, voilà que le chevalier masqué de DC Comics entre dans cette escarcelle ultra-productive.

  • Ce test sera mis à jour à chaque sortie d’un nouvel épisode.

Grappling_Gun_1920x1080Episode 1 : Realm of Shadows

Telltale ne fait rien comme personne. C’est sans doute pourquoi le récit proposé pour cette aventure Batman se concentre bien davantage sur la partie la plus humaine de Batman qu’est Bruce Wayne. Milliardaire, hanté par ses démons, il doit aussi aider son ami Harvey Dent à prendre la mairie de Gotham pour remettre de l’ordre dans ce lieux aussi magnifique que malfamé. La corruption est partout, les gangs se divisent la ville en secteurs et c’est Carmine Falcone et sa mafia qui sont les principaux rivaux de ce premier épisode.

Après une première scène d’introduction mettant en scène Batman empêchant Catwoman de voler un étrange disque de données dans le bureau du maire, on découvre que la recette n’a absolument pas changé depuis l’excellent Tales from the Borderlands ou le déjà plus bancal Game of Thrones, le magnifique Wolf Among Us ou le très différent Minecraft : Story Mode. Il s’agit toujours de suivre une histoire portée par des acteurs en 3D blindés de bugs, d’animations de plus en plus limitées pour leur âge et de dialogues dont on vous promet de réelles conséquences quant à vos choix. Mais si cette légère esbroufe a fonctionné de nombreuses années, des jeux comme Life is Strange sont venus donner un coup dans la fourmilière et il faut l’avouer : la recette Telltale est touchée par un coup de vieux monumental.

Selina_Elevator_1920x1080Dans le cadre de ce renouveau de Batman, « encore un » diront les fans, on peut accorder aux scénaristes de belles idées combinant plusieurs personnages connus des comics, en proposant un semblant de mélange d’arcs forts parus dans les kiosques. Néanmoins, comment plaire aux amoureux du justicier en leur servant encore et toujours le même scénario ? Ceux qui connaissent les comics par cœur n’auront aucun mal à anticiper les évènements à peines suggérés par un plan spécifique ou une simple ligne de dialogue. Dommage ? Le temps nous le dira, Telltale sait mine de rien comment plaire aux joueurs avec de belles idées de twists scénaristiques.

Ce premier épisode propose des scènes d’action terriblement molles. Pire encore : les micro-chargements habituels des jeux Telltale sont ici très présents. Des phases « d’énigmes » sont très intéressantes sur le papier, mais d’une violente linéarité. Les déplacements des personnages, façon « manche à balai dans le fondement » font réellement de la peine par moment et ce n’est pas en proposant de changer la couleur du Bat-Ordinateur que le studio va réussir à nous convaincre que nos choix ont de réelles conséquences.

Reste les promesses : les choix moraux auront-ils de vraies conséquences ? Certains dialogues montrent déjà des différences, minimes mais bien présentes, dans ce premier épisode. Les scènes d’actions mollassonnes, par contre, ne vous infligent que trop rarement de réels changements visuels. Même si vous ratez un coup, une cible ou autre action rapide sans grand intérêt, le « film » continue et tant pis pour votre acte raté qui vous laisse penser que vous auriez très bien pu vous passer d’interactivité. On le sait : plus de la moitié des choix des jeux Telltales sont faux. Cela fait partie du « concept » reinventé par les développeurs. Mais avec Batman, Telltale ne le cache même plus.

Après être sorti d’un Tales from the Borderlands qui réussissait à réinventer la narration avec un moteur vieillot, ce premier épisode de Batman façon Telltale reviens aux anciens démons, à quelque chose de plus quelconque et peu motivant. On le sait : les premiers épisodes des aventures Telltale ne sont jamais les meilleurs, loin de là. Néanmoins, en grand fan de ce que le studio a pu apporter de bonnes histoires au jeu vidéo ces quelques dernières années, je ne peux que m’inquiéter devant le manque de punch, de renouveau, de remise en question artistique que dégage ce premier épisode d’une saga dont la licence n’a clairement pas besoin d’une énième adaptation ratée. Le Batman de Telltale nous dira plus que toute autre jeu du développeur si oui ou non, le studio a encore du jus.


Cowl_1920x1080


Episode 2 : Children of Arkham

Après un premier épisode assez décevant, voici que Batman et surtout Bruce Wayne reviennent avec un second essai bien plus percutant. Encore blindé de bugs, de textures qui s’affichent en retard et d’animations datées, ce second épisode met en avant des souffrances personnelles très importantes pour Bruce. C’est un moyen de revisiter de façon profonde et très sombre l’univers de Batman. Une idée qui ne plaira clairement pas à certains fans qui devront réellement se faire une raison : cette série d’épisodes interactifs n’a absolument rien d’une adaptation simpliste.

Le rythme est saccadé : de grandes scènes, d’autres moins bonnes. On revient encore une fois sur les origines de Batman et le meurtre des parents de Bruce comme dans toute œuvre Batman depuis la nuit des temps. Une scène vue et revue et pourtant : Telltale nous laisse jouer les détectives pour la revoir et c’est clairement une belle idée. La réalisation est de qualité, exactement ce qu’il manquait au premier épisode.

Le monde des affaires ennuie, avec un rythme déjà plus lent. Puis vient un passage musclé dans un bar avec Catwoman qui me tout le monde d’accord : les QTE y retrouvent tout leur intérêt et si évidemment, on ne peut pas vraiment perdre, la scène fait son petit effet. Reste un final osé, avec un choix radical à faire qui fait honneur à la mythologie de l’univers, mais que l’on attend clairement au tournant. Comment un tel choix peut radicalement changer la suite de l’histoire sans proposer deux directions scénaristiques différentes ? Les épisodes suivant nous le diront.


1 réflexion au sujet de “Batman :  The Telltale Series”

  1. Mince alors. J’ai un peu de retard sur les jeux Telletale (toujours pas fait Game of Throne et Mincecraft), mais j’attendais beaucoup de leur exploitation de Batman. J’espère qu’ils sauront nous étonner avec les prochains épisodes.

Laisser un commentaire