Snake Pass

Snake Pass

Surtout responsables de jeux de commandes, allant de Disney Infinity 3.0 à des titres beaucoup plus recommandables comme Sonic & All-Stars Racing, le studio Sumo Digital nous propose l’un de ses premières créations totalement originales. Provenant d’une Game Jam qu’ils ont eux-mêmes organisés au sein de leur studio, Snake Pass est un jeu de plateforme pas comme les autres puisqu’il nous laisse jouer un serpent avec tout ce que l’animal implique de gameplay original…



Pas du tout un Kaa d’école

Le monde d’Haven Tor est dérangé par un étrange personnage venu semer le bazar dans les cristaux qui gardent les différents portails des différents niveaux. En tant que Noodle, le serpent, vous serez accompagné de Doodle, le colibri, pour restaurer la puissance du royaume. Pour ce faire, il va falloir récolter trois cristaux de couleurs différentes dans chaque niveau puis les ramener au portail menant au niveau suivant.

L’intérêt du jeu est dans son gameplay : difficile à prendre en main mais particulièrement intelligent, Snake Pass nous demande de contrôler notre serpent de la façon la plus réaliste possible. Pour accélérer, il faut faire des va-et-vient de droite à gauche. Ensuite, vous apprendrez à vous hisser sur les plateformes, les poutres, les leviers, en levant la tête avec la bonne touche et jouer de la physique et du poids de votre queue pour réussir à atteindre votre but. En début de partie, chaque nouvelle grimpée est un défi en soi. Rapidement, on se prend au jeu et on apprend à contrôler ce brave Noodle.



L’ami Colibri

Doodle, le petit oiseau, ne sera pas là que pour vous donner des consignes sur la marche à suivre : il peut soulever votre queue de façon à vous alléger et vous permettre d’avancer plus rapidement lors de vos montées et traversées risquées. Attention cependant : sans votre queue, vous n’avez plus aucune prise de sûreté sur les poutres autour desquelles vous vous enroulez. Il va falloir utiliser toutes ces possibilités au mieux.

Si chaque niveau peut être terminé juste en récoltant les trois cristaux principaux, vous pouvez aussi y collecter les différentes bulles disséminées à travers le niveau. Cinq grandes pièces d’or sont aussi à ramasser, chacune étant le plus souvent possible dans un endroit difficile à atteindre : le bord d’un vide sans fin, au-dessus de pics, entre deux plateformes très hautes… Le tout est évidemment fait pour vous demander de finir le jeu à 100% et d’y passer des heures. Terminer à fond un niveau est une sensation des plus douces dans ce Snake Pass qui fera jurer et taper du poing même les plus calmes.



Répétition contrôlée

Les quinze niveaux se suivent et se ressemblent, même si tous les 5 étapes on a le droit à quelques nouveautés de level-design comme de l’eau, des leviers et autres bonnes et classiques idées. Néanmoins, on ne s’y ennuie pas : Snake Pass est de ces jeux que l’on lance le temps d’un ou deux niveaux au grand maximum, tant il est éprouvant pour les nerfs. Ce gameplay malin, une véritable prise de risque pour les développeurs, est son plus grand atout puisqu’il est excessivement rare que le joueur semble avoir raté sa prise, soit tombé du haut de cette plateforme, à cause du gameplay plutôt que de ses propres compétences. Evidemment, la mauvaise foi sera de mise la plupart du temps et c’est ce qui fait aussi le charme du jeu.

Avec tout cela, à force de parler du gameplay de qualité et des idées qui l’entourent, on en oublierait presque de dire que visuellement, Snake Pass est adorable. Très coloré, rondouillard et bon enfant, l’univers du jeu est agréable et complètement destiné à toute la famille. Les musiques font très bien leur travail, même si elles ne resteront pas dans les mémoires. Tout cela sert au final un jeu qui se termine en moins de trois heures en ligne droite, comptez au moins le triple pour le terminer à 100%


Petite surprise : Snake Pass est un très bon petit jeu de plateforme au gameplay très original. L’univers est si adorable qu’on fait facilement l’effort de comprendre cette exigeante prise en main. Si Noodle et Doodle manquent de charisme, si leur aventure manque de profondeur, reste un sympathique jeu au défi relevé qui montre que Sumo Digital est un studio d’une grande qualité quand on lui permet une totale liberté.

Laisser un commentaire