Guacamelee! 2
Windows PlayStation 4

Je m’étais vraiment éclaté avec le premier Guacamelee! sorti en 2013. On y suivait les aventures de Juan, un luchador essayant de sauver le Mexivers. Quelques années plus tard, le monde a de nouveau besoin de lui !



J’enfile mon masque et j’arrive

Depuis la dernière fois qu’il a sauvé le monde, Juan profite d’un repos bien mérité auprès de sa femme et ses enfants. Malheureusement, une nouvelle menace rôde et il n’a d’autre choix que d’enfiler son masque de luchador et de partir au combat.

Pour ceux qui n’ont pas joué au premier, Guacamelee! est un metroidvania alternant phases de plate-formes (et quelques fois mini-puzzles) et combats en arènes. La direction artistique est fabuleuse avec des couleurs criardes et des animations tordantes. Le ton général est très drôle avec des vannes très fréquentes et des PNJ tous plus abrutis les uns que les autres et je ne parle même pas des boss qui sont peut-être même encore pires (sans compter les groupuscules improbables telles que ces poules illuminatis).

Pour rester dans l’ambiance fête mexicaine, l’aventure est évidemment rythmée par des compositions de mariachis. Le tout fonctionne à merveille et garantit des heures de dépaysement total à la recherche de la recette du guacamole sacré, plus quelques autres bricoles bien moins importantes !

Au cours de l’aventure, Juan récupérera tout un tas d’améliorations pour distribuer des mandales (frappe du coq, saut de la grenouille…) et accéder à des zones préalablement verrouillées. Autre subtilité, vous aurez la capacité de passer du monde des vivants au monde des morts d’une simple touche, changeant ainsi l’environnement, les personnages présents… et les pièges.

J’ai d’ailleurs trouvé que le jeu donnait rapidement un grand nombre de pouvoirs au joueur et vous aurez très vite la possibilité d’enchaîner des combos à rallonge en utilisant au mieux votre panel de coups. C’est une bonne chose qui évite les débuts un peu mous de ce type de jeu. Par contre certains passages seront assez délicats dès le départ si vous avez tendance à vous emmêler les doigts. La mort n’est par contre pas du tout punitive et mis à part dans certaines zones secrètes, vous aurez toujours un point de passage à proximité des difficultés.



Maître Coq

Pour améliorer ses performances, notre héros pourra bénéficier des conseils de quatre grands maîtres. Que ce soit la puissance à mains nues, la transformation en poulet ou encore la survie, les pièces d’or récoltées à la fin de chaque combat vous permettront de débloquer de nombreuses améliorations passives. Un cinquième PNJ vous enseignera quant à lui des combos à rallonge qui n’auront rien à envier à un BlazBlue (et accessoirement c’est le jackpot niveau dégâts et pièces d’or si vous réussissez à les placer par la suite).

Si dans le premier opus la transformation en poulet n’était rien de plus qu’un hommage à la morph ball de Samus, dans ce second épisode certaines zones seront entièrement dédiées à cette bestiole et vous pourrez même combattre sous cette forme (car oui, il y aura également tout un arsenal de coups spéciaux inédits). Vers la fin du jeu vous devrez constamment enchaîner pouvoirs, changement de monde et transformation pour éviter tous les pièges.

Pour rester dans l’ambiance festive, Guacamelee! 2 propose une coopération locale jusqu’à quatre joueurs, un peu comme un Rayman en bien plus bordélique mais tout aussi amusant (il y a d’ailleurs le principe de bulles autour des personnages permettant aux plus jeunes d’attendre la fin d’une section compliquée pour revenir à la vie, le top pour jouer en famille).

J’aurais aimé que l’aventure soit un peu plus longue, car en ligne droite vous pouvez compter environ 8h pour boucler l’histoire. Heureusement, si comme moi vous avez de la peine de vous séparer de Juan à nouveau, vous pourrez vous lancer en quête du 100% et essayer de valider toutes les zones bonus, surtout que certaines sont vraiment coriaces ! Dans le même ordre d’idée, vous aurez cinq œufs d’or (facultatifs) à acquérir et si le jeu de base est relativement facile, vos compétences seront vraiment mises à l’épreuve pour obtenir ces cinq reliques.


J’ai passé un excellent moment sur Guacamelee! 2. Pour faire simple, tout est mieux maîtrisé que dans le premier. Plus de compétences et combos, environnements encore plus riches et colorés, une bande-son toujours au top pour faire honneur à la culture et au folklore mexicains. Mon seul regret finalement est d’avoir retourné à 100% le premier, car j’ai évidemment eu moins de surprises cette fois-ci, j’étais en permanence en terrain connu même si les développeurs ont fait de gros efforts pour renouveler les énigmes et les défis. En tout cas si vous aviez aimé les premières aventures de Juan vous pouvez foncer et si vous n’avez jamais eu l’occasion de tester la licence, je vous envie car l’expérience n’en sera que sublimée !


Bestio

Fan de shmup, de hack'n slash et plus globalement de tout ce qui est typé arcade. Si je teste un jeu, il y a de fortes chances que ça explose de partout et que l'écran soit rempli de boulettes.

Bestio

Bestio

Fan de shmup, de hack'n slash et plus globalement de tout ce qui est typé arcade. Si je teste un jeu, il y a de fortes chances que ça explose de partout et que l'écran soit rempli de boulettes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.