Fluster Cluck

Exclusif à la console de Sony et son PlayStation Network, ce « petit jeu » nous propose de jouer avec des poulets, des soucoupes volantes et tout un tas d’animaux à capturer. Principalement axé vers le multijoueur, pas sur que Fluster Cluck trouvera des gens pour se pencher sur son gameplay…

Tu la sens, la nouvelle génération ?

C’est après une vidéo nous prouvant tout l’intérêt de mettre des poulets dans un jeu, tout en tentant de nous expliquer comment ça fonctionne (bien sur, ce ne sera pas sous-titré), que Fluster Cluck commence. Menu moche, artworks immondes, musiques tonitruante qu’on a envie d’éteindre dès les dix premières notes : bienvenue dans un titre qui n’a absolument rien à faire sur la console de Sony et qui tente pourtant de s’y vendre, tant bien que mal.

Expliquons le principe, que l’on découvre douloureusement via le mode Campagne du jeu (une dizaine de niveaux, à refaire trois fois pour trois niveaux de difficulté différents). Vous êtes un extraterrestre et devez combattre d’autres soucoupes volantes, tout en ramassant des animaux (ou les débris de vos ennemis) pour les amener à un point précis d’un niveau très mal fichu. Ces animaux et ces débris vous rapportent des points et évidemment, c’est le joueur possédant le plus de points à la fin du temps imparti qui l’emporte.

En solo, c’est ennuyant, plein de bugs à mourir de rire (cette caméra est géniale de non-sens) et les robots ennemis font n’importe quoi. Par exemple, dans un mode de jeu ou les objets ne comptent pas, ils s’amusent à en apporter un maximum. L’intelligence artificielle est des plus bêtes jamais vues, sincèrement. Du coup, on s’amuse bien à découvrir ce jeu totalement raté, du moment qu’on ne l’a pas acheté.

Ça sent l’œuf pourri…

Vous le savez, ce n’est pas le genre de la maison de descendre honteusement les mauvais jeux. Parce qu’on parvient toujours à lui trouver un intérêt, une réussite, un petit espoir, un concept intéressant mais là… Avec Fluster Cluck, il n’en est rien. C’est juste un très mauvais jeu, une immondice, un truc incompréhensible qui débarque sur le PlayStation Network de façon totalement éhonté. On nous parle de niveaux d’expérience à gagner pour débloquer de nouveaux animaux/soucoupes/objets/chapeaux pour notre personnage mais… Ou sont les points d’expérience ? Tout est caché, mal défini, mal expliqué.

Autre incompréhension, sûrement un bug: si vous êtes le roi de la partie et que vous collectez un maximum de points, les objets amenés vont commencer à ne plus rien vous rapporter. Sans aucune raison ! Il vous faut alors mourir pour voir votre score être repris en compte. C’est totalement sans aucune logique et c’est comme ça tout au long du jeu. Ajoutez-y un style graphique effroyable et vous avez le jeu parfait pour rigoler entre amis. C’est jouable jusqu’à quatre en splitté, au passage. Non pas que je vous propose de vous y essayer, loin de là.

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.